Estomac enflammé: causes et solutions

Malheureusement, il existe de multiples causes qui peuvent expliquer l'apparition d'une sensation d'estomac ballonné, la plupart d'entre elles liées à l'ingestion de certains aliments.
Estomac enflammé: causes et solutions

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2023

Les maux d’estomac sont l’une des affections les plus courantes chez les hommes et les femmes dans le monde. Ils se présentent généralement sous forme de lourdeur, de crampes et de ballonnements. Quelles sont les causes et que faire avec un estomac enflammé?

Le terme estomac enflammé fait référence à la sensation de distension et de ballonnement dans l’abdomen qui s’accompagne souvent d’un inconfort et d’une plénitude gastriques. Cette condition est courante chez les adultes et est généralement associée à de mauvaises habitudes alimentaires.

Les causes d’un estomac enflammé

En général, cette condition peut être déclenchée par plusieurs facteurs, une mauvaise digestion et une consommation alimentaire excessive étant les principaux coupables. Un estomac enflammé ne représente généralement pas un problème grave pour le corps. Cependant, il nécessite un traitement rapide pour éviter de futures complications.

1. Consommation excessive de nourriture

L’ingestion de grandes quantités de nourriture est souvent associée à une sensation constante de satiété ou de ballonnement dans l’estomac. Ceci est dû au dépassement de l’occupation gastrique et de la capacité de digestion. En ce sens, le bol alimentaire est retenu plus longtemps, provoquant la sensation d’un estomac enflammé.

La consommation d’aliments à grande vitesse contribue également à présenter cette entité. En général, ce comportement alimentaire retarde l’envoi de signaux de satiété au cerveau, ce qui favorise l’ingestion de plus de nourriture.

De plus, il est fréquent qu’en suivant ce type de régime, les personnes ne mâchent pas correctement les aliments et cela entrave l’action des enzymes digestives. Pour cette raison, le transit intestinal va ralentir, ce qui se manifeste par un estomac enflammé, des reflux acides, des éructations et de la constipation.

Que faire dans ce cas?

Vous pouvez éviter cette sensation d’estomac enflammé avec de petits changements de style de vie. En ce sens, il est conseillé de réduire progressivement la quantité et la fréquence des prises alimentaires. De cette façon, le corps s’adaptera à des portions plus petites et la décomposition des aliments sera facilitée.

D’autre part, il est essentiel d’assurer une bonne mastication des aliments. Pour ce faire, il est conseillé de mâcher entre 30 à 50 fois par bouchée, ou au moins pendant 30 secondes. Des études suggèrent que de cette manière, une meilleure digestion des aliments est stimulée et le risque de surpoids ou d’obésité est réduit.

2. Mauvaises habitudes alimentaires, cause d’un estomac enflammé

Un hamburger et des frites devant un ventre en surpoids.

Le régime alimentaire et le choix des aliments jouent un rôle clé dans la plupart des troubles gastro-intestinaux. En général, les aliments riches en graisses et les aliments industrialisés sont plus longs à digérer. En effet, ils sont traités par une voie métabolique plus complexe.

De plus, le microbiote intestinal est capable d’agir sur ce type d’aliments, en augmentant la production de gaz. Pour cette raison, les personnes touchées ont souvent une sensation de distension abdominale, un ventre gonflé, des flatulences et des éructations.

Les glucides complexes, les céréales et les farines raffinées peuvent avoir un effet similaire sur le corps. Ces aliments sont sensibles à la fermentation gastro-intestinale avec dégagement excessif de gaz. Les patients atteints du syndrome du côlon irritable courent un risque élevé d’avoir un estomac gonflé lorsqu’ils consomment ces aliments.

Que faire dans ce cas?

La correction de l’habitude alimentaire est la principale mesure de prévention de cette affection. Les nutritionnistes peuvent être d’une grande aide dans l’élaboration d’un régime alimentaire adapté aux besoins de chaque individu.

Certaines recherches suggèrent que la teneur en matières grasses dans l’alimentation devrait représenter un maximum de 30% de la valeur calorique totale. De même, il est recommandé que les graisses saturées constituent moins de 10 % et les graisses trans moins de 1 %.

En revanche, il est conseillé de réduire voire de supprimer la consommation d’aliments ultra-transformés riches en sucres. De cette façon, non seulement le risque de souffrir d’une inflammation de l’estomac est réduit, mais également des maladies métaboliques telles que le diabète sucré.

3. Dyspepsie

La dyspepsie est aussi souvent appelée indigestion. Ce terme fait référence à l’inconfort ou à la douleur qui prend naissance dans la partie supérieure de l’abdomen. De plus, les personnes affectées ont souvent une sensation d’estomac gonflé, des brûlures d’estomac, des haut-le-cœur et des nausées.

Cette condition est souvent liée à la consommation d’aliments très épicés et de boissons irritantes telles que le café et les boissons gazeuses. De même, il existe des facteurs émotionnels qui peuvent déclencher l’indigestion, comme la dépression, l’anxiété et le stress.

D’autre part, la consommation de certains médicaments est également associée à une dyspepsie et à une inflammation de l’estomac. Les corticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène et le diclofénac, sont parmi les principaux coupables. Dans certains cas, elle est également associée à la présence d’une bactérie appelée Helicobacter pylori.

Que faire dans ce cas?

Le traitement de la dyspepsie est basé sur le soulagement des symptômes et la modification de certains modes de vie. Le médecin gastro-entérologue (système digestif) est chargé d’identifier cette condition et de guider la personne dans le rétablissement de sa santé.

Les recommandations pharmacologiques peuvent inclure l’utilisation d’antiacides et de protecteurs gastriques, tels que l’oméprazole. De même, la personne affectée doit éviter la consommation de café, d’alcool et de boissons gazeuses. De plus, il est essentiel de maintenir une alimentation saine, pauvre en graisses et riche en légumes.

4. Intolérance alimentaire, cause d’un estomac enflammé

L’intolérance alimentaire fait référence à la manifestation de réactions secondaires dans le corps après avoir mangé un repas. Des études estiment une prévalence des effets indésirables des aliments chez l’adulte supérieure à 30 %.

Les personnes souffrant d’intolérance alimentaire sont incapables de digérer certains aliments. Cela favorise l’apparition de divers symptômes tels que la sensation d’un ventre gonflé, des douleurs abdominales, des nausées et des lourdeurs abdominales.

Le gluten dans les farines et les céréales, ainsi que le lactose dans le lait sont quelques-uns des agents responsables de cette maladie. Cependant, les personnes peuvent également manifester des réactions indésirables à la consommation de crustacés, de noix et de certains fruits.

Quelles sont les solutions?

Le diagnostic d’intolérance alimentaire est posé par un gastro-entérologue. En ce sens, il est conseillé de consulter un médecin le plus tôt possible avant l’apparition des symptômes liés à cette affection. De même, il est vital d’abandonner la consommation d’aliments liés au tableau clinique.

5. Infections

Un estomac enflammé peut être associé à la diarrhée

Les infections par certains parasites, bactéries et virus peuvent être responsables d’un grand nombre de symptômes gastro-intestinaux. En ce sens, la parasitose par des agents tels que Giardia lamblia et Entamoeba histolytica déclenche généralement une diarrhée, des vomissements, des douleurs abdominales, des nausées, des flatulences et une inflammation de l’estomac.

D’autre part, des bactéries telles que Escherichia coli et Helicobacter pylori peuvent également envahir la muqueuse gastrique et provoquer une gêne abdominale. Ces types d’infections peuvent s’accompagner d’ulcérations, de brûlures d’estomac, d’une perte d’appétit et d’un excès de gaz. Chez les enfants, les infections virales telles que le rotavirus et le norovirus sont très courantes.

Quelles sont les solutions?

Si une infection gastro-intestinale est suspectée, une attention médicale professionnelle doit être recherchée dès que possible. Le traitement dépendra de l’agent ou du germe responsable et de la gravité du tableau clinique. En cas de diarrhée et de vomissements, il est essentiel de maintenir un apport hydrique adéquat.

Les symptômes d’un estomac enflammé diminuent progressivement à mesure que l’infection disparaît. De plus, il est conseillé de maintenir une alimentation saine, en évitant les aliments transformés riches en sucre ou en matières grasses.

Une condition qui ne devrait pas passer inaperçue

Dans la plupart des cas, un estomac enflammé est un signe que quelque chose ne fonctionne pas correctement au niveau gastro-intestinal. En général, c’est le résultat d’infractions alimentaires ou de maladies bénignes qui peuvent être facilement résolues. Cependant, l’absence de traitement peut entraîner plusieurs complications à long terme.

En revanche, un professionnel de santé doit être consulté immédiatement si l’inconfort persiste ou si d’autres symptômes s’ajoutent. Les médecins sont formés pour identifier la cause spécifique de cette maladie et fournir un traitement rapide.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ulcère gastrique ou de l’estomac: causes, symptômes et traitement
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Ulcère gastrique ou de l’estomac: causes, symptômes et traitement

Un ulcère gastrique est une plaie qui survient dans la paroi de l'estomac..Quelles sont ses causes? Comment le diagnostiquer? Quels sont les symptô...



  • Li J, Zhang N, Hu L, Li Z, et al. Improvement in chewing activity reduces energy intake in one meal and modulates plasma gut hormone concentrations in obese and lean young Chinese men. American Journal of Clinical Nutrition. 2011;94(3):709-716.
  • Alzate T. Dieta saludable. Perspect Nut Hum. 2019  June ;  21( 1 ): 9-14.
  • Álvarez M, Hevia X, Gómez I, Castro R, et al. Algunas consideraciones sobre las reacciones adversas por alimentos. Rev Cubana Med Gen Integr. 2004  Dic ;  20( 5-6 ).
  • León R, Berendson R. Grandes síndromes gastrointestinales (2): dispepsia o síndrome del aparato digestivo alto relacionado con alimentos (2). Rev. gastroenterol. Perú. 2008  Jul ;  28( 3 ): 267-269.
  • El empacho: una enfermedad popular latinoamericana. Cuad Hist Salud Pública. 2007  Dic ;  ( 102 ).
  • Lúquez A, Otero W, Schmulson M. Enfoque diagnóstico y terapéutico de dispepsia y dispepsia funcional: ¿qué hay nuevo en el 2019?. Rev. gastroenterol. Perú . 2019  Abr ;  39( 2 ): 141-152.

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.