Les 9 aliments les moins sains

Savez-vous quels sont les aliments les moins sains que vous devriez éviter pour réduire le risque de tomber malade? Nous mentionnons les principaux, ainsi que leurs effets.
Les 9 aliments les moins sains
Saúl Sánchez

Rédigé et vérifié par el nutricionista Saúl Sánchez.

Dernière mise à jour : 27 mai, 2023

Des produits vraiment nocifs pour l’organisme apparaissent souvent dans l’alimentation. Ils ont généralement une bonne saveur, leur consommation génère donc une certaine satisfaction au niveau organoleptique. Maintenant, vous devez éviter leur consommation sur une base régulière. Quels sont donc les aliments les moins sains pour l’organisme?

Gardez à l’esprit que l’une des bases de l’alimentation est la variété. Cela signifie que certains des aliments que nous présentons aujourd’hui peuvent être consommés, bien que sur une base spécifique. Si l’approvisionnement en nutriments de qualité est assuré au quotidien, en recourant de temps en temps à un produit malsain, il ne se passera rien de mal.

Des aliments les moins sains pour l’organisme

Passons maintenant aux aliments qui sont moins sains pour le corps. Tous font partie du groupe des produits industriels ultra-transformés. L’optimum, pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme, est de toujours privilégier les produits frais.

Boissons gazeuses sucrées

Selon une étude publiée dans la revue Nutrients, la consommation régulière de boissons gazeuses sucrées provoque des problèmes au niveau cardiométabolique. Les sucres ajoutés qu’elles contiennent provoquent à moyen terme une résistance à l’insuline, qui conditionne la prise de poids et le développement de mécanismes inflammatoires dans l’organisme.

Pour cette raison, il est conseillé d’éviter la consommation de ce type de boissons. Surtout chez les enfants, leur présence dans l’alimentation doit être fortement limitée. Au cours des premières étapes de la vie, les bases sont posées pour une alimentation future correcte. Il est temps d’habituer l’enfant à la consommation d’aliments et de légumes frais et non ultra-transformés.

De plus, il faut garder à l’esprit que des doses élevées de sucres ajoutés sont encore plus nocives dans un corps en développement. En revanche, il est important de noter que lorsque ces ingrédients sont administrés sous forme liquide, leur absorption est beaucoup plus rapide, ce qui a un impact négatif sur la glycémie.

Les boissons gazeuses zéro calories qui contiennent des édulcorants artificiels ne sont pas non plus une bonne option. Il a été démontré que ces produits ont un effet négatif sur le microbiote intestinal, réduisant la densité et la diversité des bactéries qui peuplent le tube digestif. De cette façon, la digestion s’aggrave et l’incidence des maladies inflammatoires de l’intestin augmente.

À cela, il faut ajouter que les effets à moyen terme de nombreux édulcorants artificiels ne sont pas clairs. On sait qu’en peu de temps, ils affectent le métabolisme et la sensibilité à l’insuline, mais on ne sait pas s’ils sont vraiment sans danger pour la fonction rénale ou hépatique lorsque leur consommation chronique est envisagée.

Les pâtisseries

Parmi les aliments les moins sains se trouvent les pâtisseries

Les produits de boulangerie sont considérés comme réellement malsains. D’une part, ils sont fabriqués à partir de farines hautement raffinées. Ces produits ont un impact significatif sur la glycémie, provoquant un stress pancréatique et une résistance à l’insuline, précurseur du diabète de type 2.

A cet effet, les sucres ajoutés qu’ils contiennent doivent être ajoutés. Les glucides simples sont également capables de provoquer des altérations de la glycémie, ce qui à long terme se traduit par un risque accru de développer des pathologies métaboliques. Pour éviter une telle situation, il est recommandé d’inclure autant que possible des glucides complexes dans l’alimentation.

Les pâtisseries contiennent des acides gras trans. Ces éléments sont générés à partir des températures de cuisson élevées, dues à la transformation de l’arrangement spatial des molécules qui composent les lipides. Les nutriments passent de cis à trans, ce qui est considéré comme très nocif pour la santé.

Il existe des preuves qui indiquent que les lipides de type trans sont capables de promouvoir des mécanismes inflammatoires dans le corps. Selon des recherches publiées dans la revue Diabetes & Metabolic Syndrome , leur consommation régulière est associée à une incidence plus élevée de diverses maladies chroniques telles que le diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Gardez à l’esprit que les graisses saturées sont plus susceptibles de se transformer en trans lorsqu’elles sont exposées à la chaleur. Cela est dû à la nature de leurs liens, qui sont tous de type simple. Les produits de boulangerie contiennent généralement de grandes quantités de beurre pour rehausser leur saveur, un ingrédient qui concentre les graisses saturées. Lorsque ce produit est cuit, des lipides trans sont générés.

L’alcool

Pendant de nombreuses années, plusieurs experts en nutrition ont affirmé qu’une consommation modérée d’alcool pouvait être bénéfique pour la santé cardiovasculaire. À l’heure actuelle, on sait que ce n’est pas vrai. Cette substance est considérée comme toxique quelle que soit la dose consommée. Même les tanins (composés chimiques) du raisin ne compensent pas cet effet dans le cas du vin.

En effet, la présence d’alcool dans l’alimentation augmente le risque de souffrir de pathologies neurodégénératives, métaboliques et cardiovasculaires à moyen terme. Ceci est démontré par des recherches publiées dans la revue Alcohol and Alcoholism. Pour cette raison, sa présence dans l’alimentation doit être limitée. Moins vous consommez, mieux c’est.

La consommation de ce type de boisson chez les adolescents ou les jeunes adultes est particulièrement préoccupante. Lorsque le cerveau se développe, l’effet du poison est encore plus grand. De plus, il est fréquent, au début de l’âge adulte, d’être victime d’une intoxication alcoolique due à une consommation excessive, ce qui augmente les effets nocifs.

Il faut mettre en garde contre les dangers de combiner les boissons alcoolisées avec d’autres boissons énergisantes. La caféine peut masquer les effets de l’intoxication au début, permettant ainsi des quantités plus élevées d’alcool. Une fois que le poison pénètre dans le sang, des altérations très négatives sont générées.

Yaourt liquide, parmi les aliments les moins sains pour l’organisme

Les yaourts sont des aliments recommandés dans presque tous les régimes. Ils contiennent des bactéries probiotiques qui contribuent à améliorer la santé digestive et intestinale. Cependant, à de nombreuses reprises, ces produits sont commercialisés avec de grandes quantités de sucres ajoutés à l’intérieur.

Ce problème est exagéré lorsque l’on parle de yaourt liquide. La teneur en glucides de type simple peut être comparable à celle des boissons gazeuses sucrées. Bien que ces aliments soient plus denses d’un point de vue nutritionnel, un apport en glucose trop élevé est toujours ressenti. Ce qui altère la fonction métabolique à moyen terme.

Lorsqu’il s’agit de consommer des yaourts, la meilleure option est toujours d’opter pour des yaourts naturels et entiers. Il n’est pas judicieux de retirer la graisse des produits laitiers. Avec cet élément nutritif, beaucoup de matières grasses, vitamines nécessaires pour assurer soluble dans le bon fonctionnement du corps humain sont perdues. Dans ce cas, la qualité du produit est moindre aussi.

Une autre bonne option est la consommation de kéfir de lait. Il est possible de préparer ce produit avec une texture semi-liquide, similaire à celle du yaourt à boire. Cependant, si les sucres ne sont pas ajoutés et qu’il est préparé de manière maison, la qualité est beaucoup plus élevée. C’est un aliment qui contient des bactéries probiotiques.

Sauce tomate

Les recettes de sauce tomate maison peuvent contenir une petite quantité de sucre comme ingrédient. Ce produit est ajouté pour équilibrer l’acidité du légume, générant une meilleure saveur finale. Cependant, les préparations industrielles contiennent des quantités de glucides simples plus élevées que souhaitables. C’est pourquoi elles sont considérées comme des produits malsains.

La meilleure option pour consommer des sauces tomates est de les préparer à la maison. Bien entendu, vous devrez apporter un soin particulier à l’emballage et au mode de conservation. Il est toujours recommandé de conserver la sauce dans des récipients en verre hermétiquement fermés, qui passent par un processus de bain-marie pour assurer un vide à l’intérieur. Cela réduit le risque microbiologique.

Lorsqu’on utilise une sauce tomate du commerce, il est toujours préférable d’opter pour la tomate concassée telle quelle. Dans ce cas, il n’y a pas d’ajout d’ingrédients autres que le végétal et l’acide ascorbique, qui agit comme antioxydant et comme conservateur. C’est en soi un produit de haute qualité, car il concentre à l’intérieur des vitamines et des phytonutriments avec une capacité antioxydante.

Un exemple de ce dernier est le lycopène. Cette substance est capable d’aider à prévenir les maladies cardiovasculaires, selon une étude publiée dans la revue Atherosclerosis. Il a une capacité anti-inflammatoire, qui protège contre le développement de problèmes tels que l’athérosclérose et la formation de plaques dans les vaisseaux sanguins qui limitent le flux.

Fruits secs frits, parmi les aliments les moins sains pour l’organisme

Les fruits secs sont considérés comme des aliments très sains lorsqu’ils sont consommés au naturel. Ils contiennent des acides gras, des protéines, des fibres et des micronutriments essentiels de haute qualité. Parmi ces derniers, nous pouvons souligner le sélénium, un composé à activité antioxydante. Ceci est démontré par la recherche publiée dans Advances in Clinical and Experimental Medicine.

Cependant, la qualité de ces produits varie lorsqu’ils subissent un processus de friture. Leurs caractéristiques organoleptiques s’améliorent, mais la valeur énergétique augmente considérablement. Cela peut générer un déséquilibre dans le bilan énergétique. Si cela est combiné à d’autres habitudes nocives, il y a un risque de surpoids ou d’obésité.

D’autre part, la friture amène une partie des lipides présents dans les fruits secs à changer de configuration en un type trans. Comme nous l’avons commenté précédemment, ces éléments sont considérés comme dangereux pour la santé lorsqu’ils sont consommés régulièrement.

Il est important de noter que l’objectif des changements alimentaires n’est pas d’éliminer la présence de gras trans dans l’alimentation, puisque même le lait maternel en contient. Cependant, leur apport doit être limité.

De cette façon, si vous souhaitez consommer des fruits secs, la meilleure option sera toujours de choisir les variétés naturelles ou grillées. La torréfaction provoque généralement une inactivation de certaines substances présentes dans ces produits appelées antinutriments. Cela améliore la digestion et réduit les problèmes d’absorption de certains minéraux comme le calcium et le fer.

Aussi, il est bon d’éviter les versions salées. Trop de sodium dans l’alimentation pourrait être contre-productif pour les personnes ayant des antécédents d’hypertension artérielle. Cette condition est considérée comme l’un des facteurs de risque de développement d’autres maladies cardiovasculaires.

Chocolat

Le chocolat commercial est un autre des produits considérés comme moins sains. En effet, dans sa composition, le cacao est un élément pratiquement résiduel. L’ingrédient principal est le sucre, qui génère des problèmes métaboliques lorsqu’il est consommé de façon récurrente. De plus, les chocolats du commerce peuvent contenir des additifs, des gras trans et d’autres éléments nocifs pour la santé.

Cependant, tous les chocolats ne sont pas classés dans la catégorie des aliments de mauvaise qualité. Ceux qui ont une forte concentration de cacao à l’intérieur sont positifs pour le corps humain. Cet élément d’origine végétale se caractérise par la présence d’antioxydants à l’intérieur. Ces substances aident à neutraliser la formation de radicaux libres.

La théobromine est l’un des antioxydants les plus importants du cacao amer. Il a des effets positifs sur la santé cardiovasculaire, car il est capable de moduler les niveaux de pression artérielle à la baisse. Il contribue également à réduire les mécanismes inflammatoires. Ce qui protège contre l’oxydation du profil lipidique et contre l’agglutination des particules de cholestérol.

Lors du choix d’un chocolat commercial, il est donc toujours préférable d’opter pour les variétés dont la concentration en cacao est supérieure à 75 %. Une autre option est d’acheter cet ingrédient sous forme de poudre, dans sa version amère. Il peut être ajouté à de nombreuses préparations culinaires. Même s’il est combiné uniquement avec du lait, vous obtenez une boisson à haute densité nutritionnelle.

Crème glacée, parmi les aliments les moins sains pour l’organisme

Parmi les aliments les moins sains figurent la crème glacée

Il existe une différence de qualité substantielle entre les glaces artisanales et industrielles. Les premières ont une teneur en sucre modérée et ne contiennent pas d’additifs. Elles contiennent de la graisse, mais celle-ci n’a pas été soumise à un processus thermique agressif, elle n’est donc pas considérée comme nocive pour la santé. La consommation de ce genre de produits de manière ponctuelle ne génère pas de problèmes majeurs.

Les glaces de type industriel sont l’un des pires aliments que l’on puisse trouver. Leur teneur en sucre est excessive. En revanche, elles contiennent des graisses hydrogénées et des additifs de santé douteuse. Ces produits sont capables d’augmenter le risque de développer un diabète et d’autres problèmes métaboliques à moyen terme.

Lorsqu’on opte pour la consommation de crème glacée, le mieux est toujours de recourir à des élaborations artisanales. Elles peuvent même être préparées à la maison sans trop de difficultés. Il est seulement nécessaire d’avoir des ingrédients frais de qualité, étant très important pour assurer l’introduction de lait frais dans la recette.

En revanche, il faut savoir que les versions industrielles sans sucre ajouté ne sont pas non plus une bonne option. Dans ce cas, des édulcorants artificiels sont utilisés pour ajouter de la texture et du goût sucré. La plupart d’entre eux peuvent déclencher des altérations de la fonction digestive à moyen terme.

Saucisses et charcuterie

La présence habituelle de viande rouge transformée dans l’alimentation est totalement contre-indiquée pour la santé. Ces préparations contiennent des graisses de mauvaise qualité. De plus, il est courant d’ajouter des additifs conservateurs de santé douteuse, tels que les nitrites. Ceux-ci peuvent augmenter l’oxydation dans l’environnement interne.

Comme si cela ne suffisait pas, de nombreuses saucisses fréquemment consommées ont subi un processus de fumage. Pendant ce temps, des substances toxiques peuvent adhérer à la viande, comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques. Ces composés ont été associés à une incidence plus élevée de divers types de cancer, il est donc nécessaire de réduire leur consommation autant que possible.

Cependant, il existe certaines variétés de saucisses qui peuvent être incluses dans le cadre d’une alimentation saine sans problèmes majeurs. Nous nous référons aux produits maigres et peu transformés, comme le jambon Serrano et la poitrine de dinde. Dans tous les cas, il est important de vérifier les étiquettes pour s’assurer de l’absence de nitrites et de sulfites qui ternissent leur qualité.

Dans le cas du jambon, il est toujours conseillé d’utiliser des morceaux d’animaux élevés dans la nature. L’alimentation des porcs est déterminante pour connaître les types d’acides gras qu’ils vont concentrer à l’intérieur. Par exemple, si les porcs mangent des glands tout au long de leur vie, ils auront une proportion plus élevée de graisses insaturées.

Éviter les aliments moins sains pour l’organisme

Vous savez maintenant quels sont les aliments les moins sains pour l’organisme. Ces produits doivent être évités dans la mesure du possible. Il n’est pas grave s’ils apparaissent à temps, mais en aucun cas leur prise ne doit devenir régulière. Ils contiennent des substances toxiques ou nocives pour l’organisme à moyen terme.

N’oubliez pas que la santé ne dépend pas seulement d’une bonne alimentation. Il est important de favoriser d’autres habitudes comme la pratique sportive régulière et une bonne nuit de sommeil. Avec ces pratiques, l’homéostasie est assurée dans l’environnement interne, ce qui réduit le risque de développer des pathologies complexes à moyen terme.

Cela pourrait vous intéresser ...
La malbouffe: qu’est-ce que c’est et comment affecte-t-elle la santé?
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
La malbouffe: qu’est-ce que c’est et comment affecte-t-elle la santé?

La malbouffe se caractérise par une faible teneur en éléments nutritifs mais une teneur en calories totale élevée..Quelles sont ses conséquences?



  • Malik, V. S., & Hu, F. B. (2019). Sugar-Sweetened Beverages and Cardiometabolic Health: An Update of the Evidence. Nutrients11(8), 1840. https://doi.org/10.3390/nu11081840
  • Pearlman, M., Obert, J., & Casey, L. (2017). The Association Between Artificial Sweeteners and Obesity. Current gastroenterology reports19(12), 64. https://doi.org/10.1007/s11894-017-0602-9
  • Islam, M. A., Amin, M. N., Siddiqui, S. A., Hossain, M. P., Sultana, F., & Kabir, M. R. (2019). Trans fatty acids and lipid profile: A serious risk factor to cardiovascular disease, cancer and diabetes. Diabetes & metabolic syndrome13(2), 1643–1647. https://doi.org/10.1016/j.dsx.2019.03.033
  • Venkataraman, A., Kalk, N., Sewell, G., Ritchie, C. W., & Lingford-Hughes, A. (2017). Alcohol and Alzheimer’s Disease-Does Alcohol Dependence Contribute to Beta-Amyloid Deposition, Neuroinflammation and Neurodegeneration in Alzheimer’s Disease?. Alcohol and alcoholism (Oxford, Oxfordshire)52(2), 151–158. https://doi.org/10.1093/alcalc/agw092
  • Cheng, H. M., Koutsidis, G., Lodge, J. K., Ashor, A., Siervo, M., & Lara, J. (2017). Tomato and lycopene supplementation and cardiovascular risk factors: A systematic review and meta-analysis. Atherosclerosis257, 100–108. https://doi.org/10.1016/j.atherosclerosis.2017.01.009
  • Kiełczykowska, M., Kocot, J., Paździor, M., & Musik, I. (2018). Selenium – a fascinating antioxidant of protective properties. Advances in clinical and experimental medicine : official organ Wroclaw Medical University27(2), 245–255. https://doi.org/10.17219/acem/67222
  • Davie-Martin, C. L., Stratton, K. G., Teeguarden, J. G., Waters, K. M., & Simonich, S. (2017). Implications of Bioremediation of Polycyclic Aromatic Hydrocarbon-Contaminated Soils for Human Health and Cancer Risk. Environmental science & technology51(17), 9458–9468. https://doi.org/10.1021/acs.est.7b02956

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.