Qu'est-ce qu'un caisson hyperbare ?

Un caisson hyperbare est une structure qui fournit de l'oxygène pur à 100 % et régule la pression atmosphérique. Quelle est son utilité?
Qu'est-ce qu'un caisson hyperbare ?

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

Le caisson hyperbare a acquis une grande popularité ces dernières années. Il fait partie de ce que l’on appelle l’oxygénothérapie hyperbare ( OHB). Il existe de nombreuses incompréhensions à leur sujet, notamment sur les bénéfices liés à leur utilisation. En effet, il a été dit qu’il peut guérir le cancer jusqu’à ce qu’il inverse la progression de la maladie d’Alzheimer.

Sans surprise, il n’existe aucune base scientifique qu’une chambre hyperbare offre des avantages aussi miraculeux. Il est vrai qu’il a été utilisé et continue d’être utilisé pour traiter différents problèmes de santé. Découvrez-en davantage à ce sujet.

Caractéristiques d’un caisson hyperbare

Les chambres hyperbares sont une structure dans laquelle la pression atmosphérique à l’intérieur est élevée à un niveau supérieur à la pression atmosphérique normale. En général, jusqu’à deux ou trois fois la pression atmosphérique, cette dernière étant la plus courante. À la fin, 100 % d’oxygène est fourni à l’espace. Les caissons hyperbares peuvent être individuels ou pour plusieurs personnes (ces dernières sont des chambres).

L’Underwater and Hyperbaric Medical Society (UHMS) stipule que l’apport d’oxygène doit être d’au moins 95 % pour qu’une chambre hyperbare soit considérée comme hyperbare. Comme le soulignent les experts, la durée de chaque séance varie de 1h30 à 2h, et peut se faire 1 à 3 fois par jour.

La plupart des caissons d’aujourd’hui sont construits avec un cylindre en méthacrylate transparent. Ce dernier pour éviter la claustrophobie pendant la procédure.

Dans les chambres hyperbares pour plusieurs personnes, les individus respirent de l’oxygène à travers un masque facial, une cagoule ou un tube endotrachéal. Il n’y a pas de différence substantielle entre l’une ou l’autre procédure, bien que les caissons multiplaces permettent une surveillance plus attentive des patients gravement malades.

Un environnement hyperbare avec de l’oxygène pur entraîne une augmentation significative de l’apport d’oxygène au sang (hyperoxémie) et aux tissus (hyperoxie). Ceci est réalisé en augmentant la pression, car la loi de Boyle-Mariotte et la loi de Henry sont révélées au cours du processus.

Comme le soulignent les chercheurs, l’air est composé d’environ 21 % d’oxygène dans des conditions normales au niveau de la mer. En conséquence, cela se traduit par une pression d’oxygène alvéolaire d’environ 100 millimètres de mercure (mmHg).

Dans des conditions hyperbares, la pression d’oxygène alvéolaire s’élève à environ 2280 mmHg. Ces types de caissons ont connu une grande popularité, à tel point que la plupart des centres médicaux en ont une et vous pouvez même vous procurer une version portable (pour traiter le mal de l’altitude).

Avantages d’un caisson ou d’une chambre hyperbare

La chambre hyperbare aide à améliorer les blessures

Au-delà de savoir ce qu’est une chambre hyperbare, vous êtes sûrement plus intéressé à connaître ses avantages. Certes, ces types de caissons sont devenus une sorte de panacée médicale. La FDA approuve l’utilisation des chambres hyperbares uniquement dans les contextes suivants :

  • Mal de décompression.
  • Perte auditive de nature idiopathique.
  • Perte de vision due à une obstruction du flux sanguin (lorsqu’elle est soudaine et indolore).
  • Ulcères du pied diabétique non cicatrisants (ou autres plaies similaires).
  • Blessures par écrasement.
  • Empoisonnement au monoxyde de carbone.
  • Bulles d’air et de gaz dans les vaisseaux sanguins.
  • Brûlures sévères.
  • Anémie (lorsque les transfusions sanguines ne peuvent pas être utilisées).
  • Gangrène gazeuse.
  • Infections graves de la peau et des os.
  • Lésions radiologiques.
  • Lambeaux de greffe de peau à risque de mort tissulaire.

En général, une bonne partie de ses utilisations sont classées en fonction de trois effets principaux : l’accélération de la cicatrisation des plaies et l’amélioration de l’angiogenèse, exerçant des effets antimicrobiens. S’il est vrai que d’autres effets possibles des caissons hyperbares sont à l’étude, pour l’instant les contextes précédents sont les seuls scientifiquement validés.

Des effets bénéfiques possibles ont été suggérés dans le cadre du traitement du SRAS-CoV-2. Malgré cela, jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes, son utilisation dans ces contextes n’a pas été officiellement approuvée. Les chambres hyperbares sont inutiles pour traiter le cancer, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Lyme, l’autisme et d’autres conditions en dehors de celles mentionnées.

Risques des caissons hyperbares

Un homme qui a mal à l'oreille.

Lorsque les chambres hyperbares sont utilisées dans des conditions contrôlées et dans les contextes susmentionnés, leurs effets sont généralement sans danger. Même ainsi, les complications suivantes peuvent survenir :

  • Douleurs aux oreilles et sinusite.
  • Rupture de la membrane tympanique (et autres lésions de l’oreille moyenne).
  • Modifications temporaires de la vision.
  • Collapsus pulmonaires (dans de très rares cas).

L’utilisation du caisson hyperbare peut provoquer ce que l’on appelle l’effet Lorrain Smith. Cela est également connu sous le nom de toxicité pulmonaire de l’oxygène et se caractérise par une toux, des douleurs thoraciques, des douleurs à l’inhalation et une dyspnée. Cet effet n’est que temporaire et se résout après avoir quitté la chambre. D’autres effets secondaires sont le barotraumatisme dû aux pressions utilisées et l’anxiété due au confinement dans la chambre.

D’autre part, le caisson hyperbare peut être contre-indiqué pour les personnes souffrant de lésions aux oreilles, de problèmes pulmonaires, de rhumes ou de fièvres. En raison de la concentration accrue d’oxygène, le risque d’incendie est possible dans les endroits non contrôlés. Avant d’utiliser une chambre hyperbare, il est recommandé de :

  • Arrêter de fumer.
  • Éviter les parfums, déodorants, fixatifs et autres produits similaires.
  • Éviter la consommation d’alcool et de boissons gazeuses au moins 4 heures avant d’entrer.
  • Aucun bijou ou perruque n’est autorisé.

Pour minimiser les complications associées, il est recommandé d’effectuer les séances uniquement dans des lieux disposant de la certification correspondante. L’utilisation du caisson doit être approuvée et surveillée par un médecin qualifié et doit être interrompue en cas de symptômes modérés ou graves.

S’il est vrai que bon nombre de ses effets ont été scientifiquement approuvés, beaucoup d’autres que leurs défenseurs proclament n’ont pas le soutien approprié de la science.

Cela pourrait vous intéresser ...
Prise de sang: quelle est son utilité?
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Prise de sang: quelle est son utilité?

La prise de sang permet de détecter de nombreux paramètres, telles que l'anémie, le diabète, des lésions rénales ou hépatiques, déséquilibres hormo...



  • Kahle, A. C., & Cooper, J. S. Hyperbaric Physiological and Pharmacological Effects of Gases. 2017.
  • Kjellberg A, De Maio A, Lindholm P. Can hyperbaric oxygen safely serve as an anti-inflammatory treatment for COVID-19? Med Hypotheses. 2020 Nov;144:110224.
  • Ortega MA, Fraile-Martinez O, García-Montero C, Callejón-Peláez E, Sáez MA, Álvarez-Mon MA, García-Honduvilla N, Monserrat J, Álvarez-Mon M, Bujan J, Canals ML. A General Overview on the Hyperbaric Oxygen Therapy: Applications, Mechanisms and Translational Opportunities. Medicina (Kaunas). 2021 Aug 24;57(9):864.

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.