Différences entre le lait végétal et le lait de vache

Le lait végétal prend de plus en plus de place dans les supermarchés, quelles sont les différences les plus notables avec le lait de vache?
Différences entre le lait végétal et le lait de vache

Dernière mise à jour : 18 février, 2023

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, la seule alternative lors de l’achat de lait au supermarché était le lait de vache. Aujourd’hui, les options sont beaucoup plus variées, à tel point que le consommateur moyen peut avoir du mal à choisir lequel inclure dans son alimentation. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur les différences entre le lait végétal et le lait de vache.

Comme pour le lait de vache, l’étiquette du lait végétal offre également une variété d’options. L’avoine, l’amande, le soja, le riz et le lait de coco ne sont que quelques-uns des plus populaires. Nous nous concentrons sur les différences nutritionnelles entre le lait végétal et le lait de vache, afin que vous ayez une base pour choisir le meilleur pour vous.

Caractéristiques du lait de vache

Le lait de vache est celui qui est extrait de l’animal. Dans des conditions normales, et selon Harvard TH Chan, il est composé de 87% d’eau et de 13% qui est une combinaison de protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux.

Lors de sa transformation, des techniques sont appliquées qui permettent de modifier la composition du lait, ou d’en ajouter autant d’autres, ce qui se traduit par différentes options lors de l’achat.

Le lait de vache entier contient environ 3,25 % de matières grasses par tasse. De même, il rassemble un total de 150 calories. Les variantes que nous pouvons obtenir au supermarché modifient le pourcentage de matières grasses que contient le lait pour chaque tasse.

Par exemple, le lait allégé contient 2 % de matières grasses et 120 calories, le lait faible en matières grasses contient 1 % de graisses et 110 calories, et le lait écrémé contient 0 % et 80 calories pour chaque tasse.

On retrouve également d’autres types de lait de vache. Le lait sans lactose est un lait qui contient de la lactase, une protéine qui décompose le sucre du lait. Le lait aromatisé est celui qui comprend des arômes artificiels pour modifier sa couleur et sa saveur (chocolat, fraise et autres).

Dans le cas du lait de vache bio, c’est celui qui provient de vaches qui n’ont pas été traitées aux antibiotiques, n’ont pas reçu d’hormones et ont été nourries majoritairement à l’herbe. Enfin, le lait cru de vache est celui qui n’a pas été pasteurisé.

Selon les chercheurs, la consommation d’une tasse de lait de vache par jour est associée à un risque moindre de maladies cardiovasculaires, d’accidents vasculaires cérébraux, d’hypertension, de cancer colorectal, de syndrome métabolique, d’obésité et d’ostéoporose.

Il pourrait également être bénéfique pour éviter le diabète sucré de type 2 et la maladie d’Alzheimer. Cependant, de nombreuses personnes développent des épisodes d’allergies, d’acné, d’intolérance et d’autres problèmes dus à sa consommation.

Caractéristiques du lait végétal

Le lait végétal et le lait de vache n'ont pas la même composition

Le lait végétal, également appelé lait végétalien, est une boisson à base de matière végétale dissoute qui se désintègre dans l’eau. Ce n’est pas un produit laitier et l’utilisation du mot “lait” dans son nom peut induire en erreur le public non averti.

Ces boissons se sont imposées comme une alternative au lait de vache, notamment pour ceux qui y sont allergiques ou intolérants. Nous mettons en évidence les principaux types:

  • Lait d’amande : Il est préparé avec des amandes moulues et de l’eau filtrée. C’est le lait non laitier le moins calorique (tant qu’il n’est pas édulcoré artificiellement), puisqu’une tasse contient environ 40 calories.
  • Lait de soja : il est fait avec des graines de soja et de l’eau filtrée. C’est l’un des laits végétaux les plus caloriques, puisque pour chaque tasse il contient entre 90 et 100 calories.
  • Lait de riz : il est composé de riz moulu et d’eau. De toutes les alternatives végétales au lait, c’est la moins susceptible de provoquer des allergies. Il apporte en moyenne 120 calories par tasse.
  • Lait de coco : Il est fabriqué à partir d’eau filtrée et de chair de noix de coco mûre râpée. Il contient 50 calories par tasse, bien que le pourcentage de matières grasses soit plus élevé que dans les autres alternatives.

Il existe aussi le lait d’avoine, de chanvre, d’épeautre et de noix (entre autres). Dans tous les cas des additifs sont ajoutés pour obtenir la texture du lait d’origine animale.

De la même manière, des nutriments peuvent également être incorporés pour combler leurs carences. Par exemple, du calcium, de la vitamine A et de la vitamine D. Des conservateurs sont également ajoutés pour prolonger son utilisation. Excepté dans les laits végétaux biologiques.

Quelles sont les différences entre le lait végétal et le lait de vache ?

En termes très simples, les différences entre le lait végétal et le lait de vache résident dans leur origine. Le premier est fabriqué à base de céréales ou de graines, tandis que le second est élaboré à partir de bovins.

L’utilisation du surnom “lait” peut véhiculer l’idée qu’il s’agit de produits homonymes. C’est-à-dire qu’ils ont les mêmes propriétés, un seul est plus sain, naturel ou écologique qu’un autre.

Quel est le meilleur des deux?

Le lait végétal et le lait de vache ont leurs particularités

Indépendamment des différences, les personnes se demandent souvent lequel des deux types de lait est le meilleur. Les spécialistes avertissent que les consommateurs associent les alternatives végétales à un substitut direct du lait de vache, ce qui n’est peut-être pas vrai dans tous les cas.

Bien que les preuves indiquent que certaines boissons végétales ont atteint certaines quantités de nutriments à partir du lait de vache, il existe des différences notables entre elles et même entre les fabricants eux-mêmes.

Il est également important de considérer que de nombreuses personnes choisissent de préparer du lait non laitier à la maison. Ce qui réduit considérablement l’aspect nutritionnel acquis avec les additifs de marque commerciale.

Les experts soulignent que la plupart de ces alternatives laitières manquent d’équilibre nutritionnel par rapport au lait de vache. Ceci sans nuire à ses composants fonctionnels actifs aux propriétés favorables à la santé.

Concernant leur utilisation, et suivant les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les alternatives au lait de vache ne doivent pas être administrées avant 12 mois. Le moment venu, la seule option approuvée sont les boissons de soja enrichies. Il est recommandé de consulter le pédiatre avant d’envisager d’inclure ceci et d’autres alternatives au lait de vache.

En général, le lait d’origine animale offre des avantages nutritionnels plus importants que le lait d’origine végétale. Cependant, ce dernier est une alternative pour ceux qui ne peuvent pas boire le lait de vache. Le prix des boissons végétales est généralement plus élevé, ce qui en conditionne l’accès pour de nombreuses personnes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Différences entre la vitamine D2 et la vitamine D3
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Différences entre la vitamine D2 et la vitamine D3

La vitamine D2 et la vitamine D3 sont deux formes différentes du même nutriment qui peuvent être utilisées dans l'organisme...



  • Fructuoso I, Romão B, Han H, et al. An Overview on Nutritional Aspects of Plant-Based Beverages Used as Substitutes for Cow’s Milk. 2021;13(8):2650. Published 2021 Jul 30.
  • Sethi S, Tyagi SK, Anurag RK. Plant-based milk alternatives an emerging segment of functional beverages: a review. J Food Sci Technol. 2016;53(9):3408-3423.
  • Vanga SK, Raghavan V. How well do plant based alternatives fare nutritionally compared to cow’s milk?. J Food Sci Technol. 2018;55(1):10-20.
  • Zhang X, Chen X, Xu Y, et al. Milk consumption and multiple health outcomes: umbrella review of systematic reviews and meta-analyses in humans. Nutr Metab (Lond). 2021;18(1):7. Published 2021 Jan 7.

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.