Causes et facteurs de risque de l'endométriose

L'endométriose est un problème de santé très courant dans le monde entier chez les femmes en âge de procréer. Elle peut être extrêmement douloureuse et invalidante.
Causes et facteurs de risque de l'endométriose

Écrit par Maite Córdova Vena, 23 août, 2021

Dernière mise à jour : 23 août, 2021

L’endométriose est l’une des maladies inflammatoires chroniques les plus courantes et les plus invalidantes pouvant affecter une femme au stade fertile. Son symptôme le plus caractéristique est une douleur intense pendant la menstruation, qui peut même affecter la miction et la défécation. Mais quels sont les causes et les facteurs de risque de l’endométriose?

Comme l’explique l’Office on Women’s Health, l’endométriose survient lorsqu’un tissu similaire à celui qui tapisse l’utérus à l’intérieur se développe à l’extérieur de l’organe. Par conséquent, il peut affecter différentes parties du système reproducteur (ovaires, trompes de Fallope et tissus de soutien de l’utérus). Dans des cas moins fréquents, l’abdomen et son péritoine sont touchés.

Causes courantes de l’endométriose

La pathogenèse de l’endométriose est inconnue. Cependant, diverses hypothèses et explications se sont développées au fil des ans.

Selon une étude récente publiée dans la revue Legal Medicine of Costa Rica, les causes et facteurs de risque de l’endométriose tournent autour des aspects suivants:

  • Menstruation rétrograde: le sang menstruel n’est pas expulsé normalement, mais revient par les trompes de Fallope dans la cavité pelvienne, dans le sens inverse de la normale. Ce sang contient des cellules endométriales qui se fixent à différentes parties du système reproducteur puis se développent.
  • Métaplasie de l’épithélium germinal: il s’agit de la différenciation des cellules mésothéliales dans un tissu similaire à l’endomètre. C’est-à-dire la transformation des cellules du péritoine en cellules égales ou similaires à celles de l’endomètre.
  • Propagation métastatique: c’est le voyage des cellules à un autre endroit.

D’autre part, l’activité des œstrogènes a souvent été suggérée comme une cause possible de l’endométriose. Plus précisément, la surproduction de ces hormones, prostaglandines et cytokines dans le tissu endométrial.

Les experts de la Mayo Clinic décrivent d’autres causes possibles d’endométriose:

  • Déformation des cicatrices chirurgicales.
  • Transport des cellules endométriales par divers fluides.
  • Troubles immunitaires.
Schéma de l'utérus et des trompes de Fallope.

Causes de l’endométriose: Le rôle de la génétique

Les femmes qui ont des antécédents familiaux d’endométriose sont considérées comme plus à risque de développer la maladie que celles qui n’en ont pas. Une origine génétique possible n’est donc pas exclue.

Facteurs de risque d’endométriose

Certains des facteurs de risque les plus associés au développement de l’endométriose sont les suivants:

  • Âge: les femmes en âge de procréer sont beaucoup plus sujettes à l’endométriose que les femmes ménopausées.
  • Infertilité: ne pas avoir eu d’enfants.
  • Antécédents familiaux: comme nous l’avons précisé dans la section sur la génétique.
  • Règles modifiées: durant plus de 7 jours avec saignements, récurrentes en moins de 27 jours entre les cycles, ou commençant tôt (avant 11 ans).
  • Des niveaux élevés d’œstrogènes ou une surexposition artificielle à ceux-ci.

D’autres facteurs de risque associés sont l’obésité et son contraire, un faible indice de masse corporelle. Il a également été émis l’hypothèse de l’influence des régimes alimentaires riches en viande rouge et en graisses trans, ainsi qu’un mode de vie sédentaire.

L’exposition à des substances perturbatrices du système endocrinien pourrait favoriser les processus de migration des cellules endométriales vers des sites anormaux. Pour sa part, le diéthylstilbestrol, prescrit aux femmes enceintes dans le passé, était lié à l’endométriose chez les fœtus de femmes dont les mères étaient médicamentées avec la substance.

Il convient de noter qu’en cas d’endométriose, toutes les femmes ne présentent pas de menstruations abondantes ou de problèmes d’appareil reproducteur. Des patientes asymptomatiques ont même été enregistrées, ce qui souligne la complexité de ce problème de santé.

Un médecin qui explique l'appareil reproducteur féminin.

A quel moment aller chez le médecin?

Si vous êtes en âge de procréer et que vos règles sont plus douloureuses qu’elles ne le devraient, ou que l’inconfort est si intense qu’il vous empêche de mener une vie normale, il est préférable de faire un bilan gynécologique. Gardez à l’esprit que, même lorsque la pathogenèse de l’endométriose est inconnue et qu’il n’y a pas de traitement curatif, il existe des options de traitement qui permettent de contrôler les symptômes.

Enfin, le diagnostic et le traitement précoces ainsi que l’adhésion à ce dernier peuvent être très bénéfiques à court et à long terme. Pour cette raison, soyez rigoureuses quant aux contrôles périodiques. Évitez de les repousser ou de minimiser l’inconfort que vous pourriez ressentir pendant les règles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vivre avec l’endométriose
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Vivre avec l’endométriose

Grâce à un traitement adapté et de bonnes habitudes de vie, il est possible de vivre avec l'endométriose, sans renoncer au bien-être..Voici nos con...