L'obésité : un problème de santé croissant

L'obésité est une maladie qui peut être évitée en menant une vie saine, avec une bonne alimentation et une activité physique régulière.
L'obésité : un problème de santé croissant

Écrit par Fabiola Marín, 01 août, 2021

Dernière mise à jour : 01 août, 2021

Selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), depuis 1975, l’obésité a presque triplé dans le monde. Il s’agit d’une épidémie mondiale qui ne se limite pas aux couches socio-économiques ou à la population adulte. De plus, elle est totalement évitable.

Définition de l’obésité

L’obésité pourrait se définir comme une maladie d’origine multifactorielle dans laquelle l’équilibre entre l’apport calorique et la dépense énergétique est rompu, donnant lieu à un excès de graisse qui affecte négativement la santé de l’individu. Mais quand considère-t-on un individu comme « obèse »?

L’indicateur de référence pour évaluer le surpoids et l’obésité est l’indice de masse corporelle (IMC). Ce dernier indice se calcule en divisant le poids par la taille au carré, en exprimant le poids en kilogrammes et la taille en mètres au carré.

Malgré la difficulté d’établir un poids «santé» dans une certaine population, l’OMS fait la classification suivante chez les adultes en fonction de leur IMC :

  • Poids excessivement faible: IMC inférieur à 18,5 kg/m2
  • Poids normal: ICM 18,5-24,9 kg / m2
  • Surpoids degré 1: ICM 25-29,9 kg/m2
  • Obésité de degré 2 ou surpoids: ICM entre 30-39,9 kg/m2
  • Obésité morbide ou surpoids degré 3: IMC supérieur à 40 kg/m2

Définir l’obésité infantile en fonction de l’IMC est beaucoup plus complexe. Pour cela, l’OMS établit quelques normes prenant en compte l’âge.

Une femme avec un mètre dans les mains qui se cache le visage.

Quelles sont les causes de l’obésité?

Comme décrit ci-dessus, la principale cause de l’obésité est un trouble causé par un déséquilibre énergétique, dans lequel l’apport est supérieur à la dépense. Ce déséquilibre dépend de l’apport alimentaire, du stockage d’énergie dans le tissu adipeux et de la dépense énergétique elle-même.

Certains des facteurs de risque d’obésité sont les suivants :

  • Accès illimité aux aliments riches en calories.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Prédisposition génétique.
  • Influence culturelle, environnement social et facteurs économiques.
  • Altérations hypothalamiques qui affectent la sécrétion d’hormones régulant le comportement alimentaire, comme la leptine, impliquées dans la sensation de satiété.

Conséquences et complications

Un IMC élevé n’est pas seulement un problème esthétique. Il déclenche également une série de complications métaboliques appelées « maladies non transmissibles ». Celles-ci peuvent sérieusement compromettre notre santé, affectant la qualité de vie.

Parmi les complications les plus courantes associées à l’obésité figurent :

  • Diabète sucré de type 2.
  • Syndrome métabolique.
  • Hypertension.
  • Maladies cardiovasculaires.
  • Problèmes digestifs.
  • Problèmes respiratoires: apnée du sommeil.
  • Faible estime de soi.
  • Affection sexuelle.
  • Arthrose.
  • Cancer hormonodépendant: cancer du sein, de l’ovaire, de l’endomètre, de la prostate, du colon…

Il est important de noter que le développement de l’obésité infantile est directement associé à une probabilité plus élevée d’obésité à l’âge adulte. Dès leur plus jeune âge, les enfants commencent à souffrir de difficultés respiratoires, d’hypertension, de résistance à l’insuline et, très fréquemment, de troubles psychologiques.

Prévention et approche thérapeutique

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une maladie totalement évitable. Les 2 clés fondamentales de la lutte contre l’obésité impliquent un développement dans un environnement social adapté :

  • Respecter une alimentation saine: éviter les graisses saturées, réduire la consommation d’alcool et baser l’alimentation sur les céréales, les légumineuses, les fruits et légumes.
  • Pratiquer régulièrement un exercice physique modéré.
Un couple qui court.

Malheureusement, les objectifs recherchés ne sont pas toujours atteints, laissant la chirurgie comme seule alternative et ajoutant un traitement pharmacologique aux saines habitudes de vie. En Espagne, l’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS) a approuvé en 1999 le principe actif orlistat pour le traitement pharmacologique de l’obésité.

Comment fonctionne l’orlistat ?

Ce médicament agit en inhibant l’enzyme lipase au niveau gastro-intestinal. L’orlistat réagit avec les résidus de sérine dans les sites actifs des lipases gastriques, inhibant de manière irréversible ces enzymes, entravant ainsi l’absorption des lipides ou des graisses ingérés dans l’alimentation.

Il est indiqué chez les sujets présentant une obésité importante qui présentent des facteurs de risque cardiovasculaire, tels que le diabète ou l’hypertension artérielle. Le traitement doit toujours être associé à un régime hypocalorique et à une activité physique. Si, après 12 semaines de traitement, le patient n’a pas réussi à perdre au moins 5 % de son poids corporel avant le début du traitement, celui-ci doit être interrompu.

Conclusion

L’obésité est une maladie qui peut être évitée en menant une vie saine, avec une bonne alimentation et une activité physique régulière. Le ministère de la Santé et de la Consommation a lancé la Stratégie NAOS pour la nutrition, l’activité physique et la prévention de l’obésité en 2005, en tant que plan d’action sociale, dans le but de sensibiliser la population aux problèmes de santé d’un mode de vie malsain.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mode de vie sédentaire: comment affecte-t-il la santé?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Mode de vie sédentaire: comment affecte-t-il la santé?

Rester assis ou allongé trop longtemps a des effets réellement nocifs..Quelles sont les conséquences du mode de vie sédentaire sur la santé?