Qu'est-ce que l'hystérectomie? Risques et considérations

L'hystérectomie est une intervention chirurgicale qui peut représenter la solution finale pour de multiples conditions gynécologiques. Malheureusement, cela implique l'ablation de l'utérus, rendant la conception impossible.
Qu'est-ce que l'hystérectomie? Risques et considérations

Écrit par Luis Rodolfo Rojas Gonzalez, 03 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 03 septembre, 2021

L’utérus est l’organe féminin responsable de la conception et du développement du fœtus. Il est sensible à une grande variété de conditions qui modifient sa fonction et sa structure. L’hystérectomie est généralement l’une des interventions chirurgicales utilisées pour soulager l’inconfort et améliorer l’état de santé des femmes.

L’hystérectomie est une technique chirurgicale dans laquelle l’utérus est retirée. Des études estiment qu’il s’agit de la deuxième chirurgie gynécologique la plus fréquemment pratiquée chez les femmes en âge de procréer. L’extraction utérine peut être totale ou partielle.

Pourquoi l’hystérectomie est-elle effectuée?

En général, l’hystérectomie est une chirurgie utilisée comme l’une des dernières options dans l’approche des anomalies du tissu utérin. Plusieurs conditions justifient l’exécution de cette procédure, parmi lesquelles les suivantes:

  • Fibromes: ce sont des excroissances non cancéreuses qui prennent naissance dans les parois de l’utérus et s’accompagnent généralement de saignements continus, de douleurs et d’une sensation de poids pelvien. La recherche suggère que les fibromes utérins sont l’une des causes les plus courantes d’indication d’hystérectomie.
  • Saignements utérins anormaux: l’ablation de l’utérus peut être utile chez les femmes qui subissent des pertes de sang importantes, associées ou non aux menstruations.
  • Prolapsus utérin: c’est le déplacement de l’appareil utérin à travers le vagin, associé à la faiblesse des ligaments et des structures de soutien. C’est généralement le résultat d’accouchements vaginaux multiples ou de changements postménopausiques.
  • Endométriose: Il s’agit de la croissance de la paroi interne de l’utérus à l’extérieur de celui-ci, au niveau des trompes de Fallope, des ovaires ou d’autres régions pelviennes. Elle est associée à des saignements continus, à des douleurs ainsi qu’à un inconfort persistant.
  • Adénomyose: se produit en raison de la prolifération du tissu endométrial dans le myomètre utérin, provoquant un épaississement des parois et des douleurs pelviennes intenses pendant le cycle menstruel.
  • Cancer gynécologique: L’hystérectomie est l’une des options de traitement les plus courantes pour les personnes atteintes d’un cancer du col de l’utérus. Son utilité dépend du stade et de la gravité, et peut être associée à une chimiothérapie et une radiothérapie.
Une femme hospitalisée souffrant de douleurs pelviennes.

Quels sont les risques?

De manière générale, l’hystérectomie est une chirurgie sûre avec des résultats thérapeutiques satisfaisants. Cependant, elle est associée à plusieurs complications ou effets secondaires, car il s’agit d’une procédure invasive.

Parmi les principaux risques de la chirurgie, citons les suivants:

  • Dommages ou blessures à la vessie, aux uretères ou au rectum.
  • Caillots et thrombose.
  • Infections.
  • Saignements abondants subséquents.
  • Ménopause précoce en cas d’extraction ovarienne.
  • Douleur ou inconfort pendant les rapports sexuels.

Considérations avant la procédure

L’hystérectomie est une procédure irréversible qui nécessite une préparation psychologique adéquate et une planification détaillée. En ce sens, il est essentiel de se renseigner sur tous les aspects de la chirurgie.

De même, les instructions du médecin concernant la consommation de médicaments et les changements d’habitudes quotidiennes doivent être suivies. Dans la plupart des cas, il est recommandé d’abandonner l’aspirine, le clopidogrel, la warfarine et tout autre anticoagulant. De plus, il est généralement conseillé d’arrêter de fumer les jours précédant l’intervention.

D’autre part, il est important de prendre des dispositions préalables pour le séjour à l’hôpital et l’assistance post-opératoire. La durée d’hospitalisation dépend du type d’hystérectomie. Toutefois, la durée minimale de séjour est généralement d’un à deux jours.

Le médecin indique généralement de ne pas manger de nourriture jusqu’à 8 heures avant la chirurgie. De même, un lavage minutieux de la peau doit être effectué pour réduire le risque d’infection.

À quoi s’attendre pendant l’hystérectomie?

La préparation à l’hôpital avant de commencer la procédure comprend l’administration d’une antibiothérapie prophylactique et d’une anesthésie générale. De plus, une sonde urinaire est généralement mise en place pour vider la vessie, qui restera pendant l’intervention et un temps prudent après. L’intervention chirurgicale dure généralement environ 1 à 2 heures.

Une fois la personne sur la table d’opération, le vagin et l’abdomen seront nettoyés avec une solution antiseptique. Le chirurgien fera ensuite une incision ou une coupe dans le bas-ventre pour aborder la cavité pelvienne.

L’incision peut être verticale, du nombril au pubis, ou horizontale. Le choix dépendra de la nécessité de l’exploration, du volume de l’utérus et du type d’hystérectomie à réaliser.

Dans le cas d’une hystérectomie partielle, le corps de l’utérus est retiré, laissant le col de l’utérus en place. D’autre part, l’hystérectomie totale implique l’ablation de toute l’anatomie utérine. Enfin, les trompes de Fallope, les ovaires et les tissus environnants peuvent être réséqués.

Après la procédure

A la fin de l’intervention, le personnel médical se chargera de transférer le patient vers la zone d’hospitalisation. Il sera maintenu sous surveillance continue pendant les premières heures.

En général, les signes vitaux sont surveillés de temps en temps et des médicaments par voie intraveineuse sont administrés, afin de soulager la douleur et de réduire le risque de complication infectieuse. De même, le médecin encouragera la personne à se lever et à reprendre la marche dès que possible, en cherchant à prévenir l’apparition de thrombus.

Il est fréquent d’avoir de légers écoulements vaginaux ou des saignements pendant plusieurs jours après l’intervention. La manifestation de saignements vaginaux abondants ou persistants doit être signalée au spécialiste. De son côté, l’incision dans l’abdomen va guérir progressivement.

Une femme qui se repose dans un lit d'hôpital.

Le retour à une vie normale après l’hystérectomie

Après l’hystérectomie, le retour aux activités quotidiennes normales peut prendre entre 2 et 6 semaines. La plupart des femmes ont un excellent pronostic à long terme.

Il faut tenir compte du fait qu’après la procédure, il n’y aura plus d’épisodes menstruels et la femme ne pourra pas tomber enceinte. De même, la réalisation de l’hystérectomie en âge de procréer peut accélérer ou induire l’apparition de la ménopause en cas d’ablation des ovaires.

Des études suggèrent que l’hystérectomie procure un grand soulagement aux femmes souffrant de règles douloureuses et de dyspareunie. Cependant, un suivi psychologique est indispensable.

Dans les mois qui suivent l’intervention, il est judicieux de pratiquer une activité physique légère ou modérée afin de maintenir une circulation sanguine adéquate. En revanche, un régime alimentaire sain, riche en protéines et en légumes, doit être mis en place.

Pour la plupart des femmes en âge de procréer, l’hystérectomie est une chirurgie invasive qui peut être alarmante. Cependant, cette dernière instance thérapeutique peut représenter une décision clé pour atténuer l’inconfort qui affecte la vie de tous les jours.

Si vous avez des questions concernant l’hystérectomie, n’hésitez pas à consulter votre médecin de famille. Les professionnels de la santé sont formés pour répondre à vos préoccupations, vous offrant le meilleur soutien et les meilleurs conseils dans la résolution de votre problème.

Cela pourrait vous intéresser ...
Endométriose et infertilité: comment sont-elles liées?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Endométriose et infertilité: comment sont-elles liées?

La relation entre l'endométriose et l'infertilité n'est pas rare..Quelle est-elle? Comment ces deux conditions sont-elles reliées? etc..



  • Solà V, Ricci P, Pardo J, Guiloff E. Histerectomía: una mirada desde el suelo pélvico. Rev. chil. obstet. ginecol. 2006;  71( 5 ): 364-372.
  • Márquez J, Barrabí A, Armas B, Rubinos J. Histerectomía abdominal en un servicio de cirugía general. MEDISAN. 2014;18(2):172-180.
  • Hernández A, Reza G, Castillo E, Olivia C. Histerectomía Abdominal: Vivencias de 20 Mujeres. Index Enferm. 2006;15( 52-53 ): 11-15.
  • Sardiñas R. La histerectomía laparoscópica y sus aspectos fundamentales. Rev Cubana Cir. 2015;54( 1 ): 82-95.
  • Parada R, Bravo E, Franck C, Parry S et al. Histerectomía y corrección de incontinencia urinaria con TVT (Tension-free Vaginal Tape). Rev. chil. obstet. ginecol. 2002; 67(2): 94-99.
  • Carmona J. Análisis de 100 casos de histerectomía vaginal en pacientes sin prolapso uterino. Rev Obstet Ginecol Venez. 2016;76(1):4-10.