Quels sont les différents types de métastases?

Tous les types de métastases ne sont pas identiques. Regardons leurs manifestations les plus fréquentes et les voies par lesquelles les cellules malignes peuvent se propager.
Quels sont les différents types de métastases?

Écrit par Josberth Johan Benitez Colmenares, 16 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2021

Le cancer métastatique est un cancer qui se développe loin du processus initial de multiplication des cellules malignes. Celles-ci se séparent de leur hôte initial et voyagent à travers le corps pour former de nouvelles tumeurs. Selon ces deux caractéristiques (voie de transport et destination finale) on peut identifier différents types de métastases.

Il est important de se rappeler que les tumeurs métastatiques sont les mêmes que le cancer primitif. Autrement dit, si une personne atteinte d’un cancer du côlon développe des métastases au poumon, on ne considère pas qu’elle a un cancer des poumons. On l’appellera, dans ce cas, cancer du colon métastatique. Cela s’applique à tous les contextes.

Types de métastases selon leur diffusion

Lorsque les spécialistes parlent de types de métastases, ils font généralement référence au site de propagation secondaire des cellules malignes. Bien qu’en théorie elles puissent se propager dans n’importe quelle partie du corps, en pratique certains sites sont plus favorisés que d’autres.

Les chercheurs conviennent que les sites les plus courants sont les os, les poumons, le foie et le cerveau. Les ganglions lymphatiques, à leur tour, représentent généralement le premier site hôte après le voyage des cellules.

Métastase osseuse

Selon le National Cancer Institute, la métastase osseuse est le type le plus courant dans la plupart des processus de dissémination. Elle peut survenir dans presque tous les types de cancer, bien qu’elle soit plus fréquente dans les cas suivants:

  • Vessie.
  • Sein.
  • Côlon.
  • Reins.
  • Poumons.
  • Peau.
  • Prostate.
  • Thyroïde.
  • Utérus.

Par ailleurs, les preuves nous indiquent que la plupart des métastases osseuses ne peuvent pas être guéries, bien qu’il existe des options de traitement pour ralentir leur croissance. Ce processus de propagation est plus fréquent que le cancer primitif des os, en particulier au sein de la population adulte.

Les métastases osseuses se classent, à leur tour, en trois sous-types:

  • Ostéolytiques: elles se caractérisent par la destruction de l’os normal.
  • Ostéoblastiques: elles se distinguent par le dépôt de nouveau matériau osseux. Egalement connues sous le nom de métastase osseuse sclérotique.
  • Mixtes: dans ces cas, le patient développe les deux processus.

La douleur osseuse est le principal symptôme. Bien que cela dépende des caractéristiques de chaque patient, une survie moyenne de 20 mois est estimée.

Un professionnel qui étudie un os.

Métastase hépatique

Des études à cet égard indiquent que 25 % des métastases surviennent dans le foie. La plupart des cas sont causés par le cancer colorectal, même si des métastases hépatiques soient également possibles dans d’autres types de cancers primitifs.

Comme dans le cas précédent, les processus de ce type sont plus fréquents que les cancers primitifs du foie. En effet, l’approvisionnement en sang abondant dans l’organe facilite le déplacement des cellules une fois qu’elles commencent à se propager.

Types de métastases pulmonaires

Selon les preuves, jusqu’à 20 % des métastases rapportées chaque année correspondent aux poumons. L’espérance de vie moyenne après détection est d’environ 5 ans. Cela dépend des caractéristiques de la tumeur et de son stade d’avancement au moment du diagnostic.

Les patients ne remarqueront probablement pas de symptômes avertissant de cette propagation. Lorsqu’ils apparaissent, et selon UCLA Health, les signes suivants surviennent:

  • Douleur dans la cage thoracique.
  • Crachats sanglants.
  • Difficulté à respirer.
  • Toux.

L’ablation chirurgicale des tumeurs est souvent impossible, car les cellules malignes sont le plus souvent présentes dans des endroits qui ne peuvent pas être vus par les tests d’imagerie. La chimiothérapie, en ce sens, est l’option la plus largement utilisée.

Métastase cérébrale

On estime qu’entre 10 % et 26 % des patients présentant des métastases développent des cellules cancéreuses dans le cerveau. Cela peut prendre des années pour que ce type de métastase se développe.

Elles sont plus fréquentes chez les patients plus âgés, en particulier ceux de plus de 65 ans. D’autre part, elles ne génèrent pas de symptômes jusqu’à ce que la croissance commence à interférer avec la fonction cérébrale.

Selon Johns Hopkins Medicine, dans ces contextes, les symptômes sont les suivants:

  • Maux de tête.
  • Perte de mémoire.
  • Difficulté à parler.
  • Faiblesse dans les bras et les jambes.
  • Manque de coordination.

La chirurgie est une option viable pour ces types de métastases, en particulier pour réduire ou atténuer certains des symptômes rapportés. La plus utilisée est la craniotomie, bien qu’il existe d’autres options qui s’ajustent selon les cas.

Métastase ganglionnaire

Étant donné que le système lymphatique est l’une des voies de transport que les cellules cancéreuses peuvent utiliser pour se propager, elles peuvent se retrouver dans les ganglions lymphatiques. Il est plus fréquent de les trouver dans les ganglions lymphatiques proches de la tumeur, car ce sont ceux qui font le plus de travail en essayant de les retirer.

Types de métastases en fonction de leur voie de transport

La division des types de métastases antérieures est la plus courante pour déterminer la propagation d’un cancer primitif. Par ailleurs, les métastases se classent parfois selon la voie de transport utilisée pour le voyage des cellules malignes.

Système circulatoire

Cette variante est connue sous le nom de propagation hématogène et peut se produire par les artères ou les veines. La plupart du temps les cellules meurent au cours du processus. Bien que celles qui survivent s’installent dans un endroit éloigné du site initial.

Métastases sanguines.

Système lymphatique

Comme nous vous l’avons déjà précisé, les cellules peuvent également utiliser la propagation lymphatique. Ces cas conduisent souvent à des tumeurs dans les ganglions lymphatiques, bien que la métastase puisse également se propager à d’autres régions du corps.

Paroi du corps

On l’appelle aussi dissémination transcoelomique, et se produit par continuité des tissus. Dans ces cas, les cellules malignes traversent les espaces pleural, sous-arachnoïdien, péritonéal ou péricardique. Après cela, elles trouvent un endroit où rester et commencent à se développer.

D’autres moyens de transport moins courants sont les voies respiratoires, urinaires et biliaires.

Les types de métastases peuvent se multiplier

La propagation du cancer ne se concentre pas forcément sur un seul type de métastase. Parfois, les cellules peuvent se loger dans plusieurs et commencer à se multiplier. Ces cas ne peuvent généralement pas être traités.

Enfin, si vous ressentez l’un des symptômes décrits, ce n’est pas un signe sans équivoque que vous avez des métastases. Le diagnostic ne peut être posé que par un professionnel, il faut donc respecter ses recommandations.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les différences entre tumeurs et cancer?
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Quelles sont les différences entre tumeurs et cancer?

Il existe bel et bien des différences entre tumeurs et cancer..Les deux termes ne peuvent pas être utilisés comme synonymes, quelles sont-elles?



  • Achrol, A. S., Rennert, R. C., Anders, C., Soffietti, R., Ahluwalia, M. S., Nayak, L., … & Chang, S. D. Brain metastases. Nature Reviews Disease Primers. 2019; 5(1): 1-26.
  • Griscom, J. T., & Wolf, P. S. Liver Metastasis. StatPearls. 2020.
  • Jamil, A., & Kasi, A. Cancer, metastasis to the lung. StatPearls: StatPearls. 2019.
  • Macedo, F., Ladeira, K., Pinho, F., Saraiva, N., Bonito, N., Pinto, L., & Gonçalves, F. Bone metastases: an overview. Oncology reviews. 2017; 11(1).
  • Riihimäki, M., Thomsen, H., Sundquist, K., Sundquist, J., & Hemminki, K. Clinical landscape of cancer metastases. Cancer medicine. 2018; 7(11): 5534-5542.