Mammographie 3D: tout ce qu'il faut savoir sur cet examen

L'un des tests d'imagerie les plus récents pour le diagnostic du cancer du sein est la mammographie 3D. Il s'agit d'une étude coûteuse, mais heureusement, elle est généralement assez efficace.
Mammographie 3D: tout ce qu'il faut savoir sur cet examen

Écrit par Luis Rodolfo Rojas Gonzalez, 07 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2021

Les études d’imagerie permettent d’explorer l’intérieur du corps humain à la recherche d’altérations structurelles ou de proliférations anormales. Actuellement, les radiographies, les ultrasons et les tomodensitogrammes sont les méthodes d’imagerie les plus utilisées. Pour sa part, la mammographie 3D est l’une des techniques les plus récentes. Ici, nous vous disons tout ce que vous devez savoir.

La mammographie 3D, également appelée tomosynthèse mammaire, est un type de radiographie qui combine plusieurs tranches de rayons X pour fournir une image tridimensionnelle détaillée du sein. Elle est utilisée comme test complémentaire dans l’approche des affections des sinus.

Quelle est son utilité?

Une femme qui a des douleurs au sein.

En général, la mammographie 3D est utilisée comme test de détection précoce du cancer du sein, en particulier chez les personnes présentant des facteurs de risque qui ne présentent aucun signe de la maladie.

Des études affirment que la mammographie 3D offre jusqu’à 90 % de sensibilité pour le cancer du sein et est capable de détecter jusqu’à 40 % plus de cas de cancer que la mammographie numérique standard.

Les images offertes par ce test sont traitées de manière similaire à la tomodensitométrie, qui fournit plus de détails dans la détection des lésions ou des processus tumoraux. De même, ce test réduit le besoin d’autres études d’imagerie supplémentaires grâce à sa capacité à prendre différents angles ou coupes du sein.

D’autre part, la mammographie 3D est très utile chez les femmes ayant un tissu mammaire dense, chez qui la visualisation est difficile avec d’autres méthodes. Elle peut être réalisée seule ou en combinaison avec une mammographie standard. De plus, cette étude peut être utilisée dans le diagnostic et le suivi des nodules, des épaississements et des sécrétions suspectes au niveau des seins.

Qui devrait passer une mammographie 3D?

L’indication de la mammographie 3D est liée au risque de développer un cancer du sein à court ou à long terme. En général, elle est effectuée dans le but de détecter les processus tumoraux du sein aux stades initiaux.

Dans la plupart des cas, elle est indiquée annuellement chez les femmes à risque moyen de souffrir de cette affection à partir de 40 ans et tous les deux ans à partir de 50 ans.

D’autre part, la nécessité de cette étude augmente chez les femmes présentant de multiples facteurs de risque de cancer du sein. C’est le cas des personnes qui ont des lésions récurrentes bénignes au niveau des seins ou des antécédents de parents directs qui ont développé un cancer. Dans ces cas, une mammographie annuelle standard ou 3D est indispensable de 35 à 40 ans.

Risques possibles et contre-indications

Actuellement, la mammographie 3D est considérée comme une procédure assez sûre. Cependant, elle a des effets indésirables et des contre-indications similaires à d’autres études d’imagerie. Certains des risques potentiels attribués à ce test sont les suivants:

  • Exposition aux rayonnements: cette technique utilise des rayons X à faible dose pour obtenir des images. Les rayonnements qui en résultent peuvent être nocifs pour la santé. De plus, elle est souvent utilisée en combinaison avec une mammographie standard, ce qui entraîne un niveau d’exposition plus élevé.
  • Détection de faux positifs: Dans certains cas, la mammographie 3D permet d’identifier des lésions présentant des caractéristiques malignes qui, après d’autres tests, s’avèrent bénignes. Pour cette raison, si une prolifération anormale est suspectée, des tests de confirmation tels que la biopsie doivent être effectués.
  • Faux diagnostic négatif: malgré sa grande sensibilité, ce test peut ne pas détecter les petites anomalies tumorales ou celles localisées dans des zones peu visibles.

En revanche, la mammographie tridimensionnelle ne présente pas de contre-indications absolues. Cependant, il est conseillé de reporter son exécution si la personne est enceinte, sauf en cas d’urgence. De plus, si vous allaitez, il est préférable d’exprimer votre lait avant l’intervention.

Il est toujours important d’informer le professionnel de la santé de la présence d’implants mammaires avant de procéder à l’étude. Des études affirment que les implants mammaires rendent la technique radiologique difficile. De plus, un spécialiste doit être consulté si vous ressentez une douleur, une inflammation ou un écoulement après la procédure.

Avant la procédure

La mammographie 3D est une étude peu invasive qui ne nécessite pas beaucoup de préparation préalable. Cependant, il est essentiel de consulter le médecin traitant sur les avantages et les risques du test afin de clarifier tout doute. De même, il est conseillé de suivre les directives suivantes:

  1. Planifier l’étude à l’avance: les mammographies 3D peuvent être réalisées dans des cabinets privés, des hôpitaux ou des cliniques. Cependant, tous les établissements ne disposent pas du matériel nécessaire, il est donc indispensable de consulter les centres disponibles. De même, une date avec une heure raisonnable doit être envisagée pour assister à la consultation.
  2. Choisir le bon moment: il est conseillé de réaliser l’examen 1 semaine après les règles, lorsque les seins sont moins denses ou sensibles.
  3. Éviter de porter des bijoux ou des vêtements serrés: pour effectuer l’intervention, il vous sera demandé de retirer les vêtements jusqu’à la taille et les vêtements en métal. De même, vous devez éviter d’utiliser du talc, des lotions ou des parfums qui peuvent interférer avec la capture d’image.
  4. Vérifier le coût et la couverture de l’assurance maladie: La plupart des assurances maladie couvrent les mammographies standard. Cependant, toutes les institutions ne couvrent pas le coût d’une mammographie 3D. En ce sens, vous devriez consulter les protocoles de votre assureur ainsi que les frais supplémentaires de la procédure.

Cette étude prend généralement un maximum de 10 minutes et peut prendre jusqu’à 30 minutes en raison de l’attente et de l’administratif au centre d’appels. La préparation n’inclut aucun type de restriction alimentaire et ne nécessite aucune mesure de protection post-test.

Pendant la mammographie 3D

Pour démarrer la procédure, le professionnel de santé demandera de retirer les vêtements et objets métalliques, notamment les colliers, ceintures ou bracelets. La patiente recevra ensuite une blouse et sera invitée à se positionner devant l’équipe de mammographie. Le radiologue positionnera l’un des seins sur une petite plateforme et l’ajustera en fonction de la taille de la patiente.

De même, le technicien positionnera la tête, le torse et les bras de manière à ce qu’ils n’obstruent pas les tranches d’image. Une fois la patiente positionnée, le sein sera pressé contre la plateforme à l’aide d’une plaque en plastique, qui écartera le tissu pour obtenir une meilleure image. La pression peut être inconfortable, cependant, s’il y a une douleur intense, le technicien doit en être informé.

Par la suite, le radiologue allumera l’équipement, qui se déplacera d’un côté à l’autre en capturant plusieurs tranches de tissu mammaire. Dans la plupart des cas, la personne devra rester immobile pendant la procédure et devra probablement retenir son souffle lorsque l’examinateur l’y invite. Certains changements de position peuvent être effectués pour obtenir d’autres angles du sein.

À la fin du cycle de captures dans l’un des seins, le technicien procédera au retrait de la plaque en plastique pour répéter la même procédure dans le sinus controlatéral. Une fois le test terminé, le radiologue vérifiera la qualité des images et permettra au patient de s’habiller. Il est important de vérifier le délai de livraison des résultats avant de quitter l’établissement.

Après la procédure

Une femme qui vérifie son aisselle gauche.

La mammographie 3D présente rarement des effets indésirables ou des séquelles, bien que certaines personnes puissent ressentir une gêne, une douleur légère ou modérée et un léger gonflement des seins. La manifestation d’une douleur au sein accompagnée de rougeur et d’un écoulement de liquide du mamelon pourrait indiquer une éventuelle mastite.

Si vous avez de grosses poitrines, il est conseillé de ne pas porter de soutien-gorge à armatures pour réduire l’inconfort. Après évaluation de l’étude, le médecin peut demander un nouvel examen en cas d’anomalie ou de signe étrange. Cependant, des études montrent que d’autres images sont moins susceptibles d’être nécessaires après la mammographie 3D, par rapport à la mammographie traditionnelle.

Par ailleurs, la détection d’une lésion cancéreuse suspecte peut déterminer la nécessité d’une biopsie mammaire. Elle consiste en l’extraction d’un échantillon du tissu affecté, pour une étude microscopique ultérieure à la recherche de signes de croissance anormale.

Interprétation des résultats

La mammographie tridimensionnelle fournit généralement des informations détaillées sur les caractéristiques anatomiques et structurelles des seins. Cela comprend tout, des données sur la densité mammaire aux découvertes bénignes ou malignes pouvant être trouvées dans le sein. Parmi les signes mammographiques qui définissent une lésion cancéreuse du sein, nous trouvons les suivants:

  • Augmentation de la densité des tissus.
  • Blessure des bords spiculés ou irréguliers.
  • Masse en forme d’étoile accompagnée de microcalcifications.
  • Lésion aux bords mal définis et flous.

Le médecin peut suspecter un type spécifique de cancer en fonction des caractéristiques de la lésion. De même, le résultat radiologique sera accompagné d’un numéro BI-RADS, qui oriente le spécialiste sur une éventuelle lésion cancérigène. Il est important de noter que les symptômes du cancer du sein peuvent varier selon le type de blessure.

Une mammographie 3D ne signifie pas que vous avez un cancer

La mammographie 3D est l’une des méthodes les plus récentes utilisées dans le diagnostic précoce du cancer du sein. Cependant, son indication n’implique pas avec certitude que vous avez une tumeur ou une masse cancéreuse.

En effet, elle est souvent largement utilisée comme modèle de prévention et de dépistage pour les patients à haut risque de souffrir de la maladie qui nécessitent une surveillance continue.

Pour cette raison, si votre médecin généraliste vous indique cette étude, n’ayez pas peur d’en planifier la réalisation. Vous devez toujours considérer qu’aborder la pathologie dans les premiers stades offre un meilleur pronostic et une espérance de vie plus longue.

Si vous avez des questions, adressez-vous à un professionnel de santé, il est formé pour répondre à vos préoccupations et vous guider au mieux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ménopause: symptômes et complications
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Ménopause: symptômes et complications

La ménopause est la période que les femmes traversent lorsqu'elles cessent d'avoir leurs règles..Ce processus survient généralement à partir de 45 ...



  • Palazuelos G, Trujillo S, Romero J. Tomosíntesis: la nueva era de la mamografía. Rev. Colomb. Radiol. 2014; 25(2): 3926-33.
  • Marinovich M, Hunter K, Macaskill P, Houssami N. Breast Cancer Screening Using Tomosynthesis or Mammography: A Meta-analysis of Cancer Detection and Recall. JNCI: Journal of the National Cancer Institute. 2018; 110 (9): 942–949.
  • akubietz M, Janis J, Jakubietz R, Rohrich R. Breast Augmentation: Cancer Concerns and Mammography—A Literature Review. Plastic and Reconstructive Surgery. 2004;113(7):117e-122e.
  • Hofvind S. Screening with 3D mammography – more accurate, but more costly. Tidsskr Nor Laegeforen. 2020;140(5).
  • Liberatore M, Cucchi JM, Fighiera M, Binet A et al. Interest of systematic tomosynthesis (3D mammography) with synthetic 2D mammography in breast cancer screening. Horm Mol Biol Clin Investig. 2017;32(2).
  • Hodgson R, Heywang-Köbrunner SH, Harvey SC, Edwards M et al. Systematic review of 3D mammography for breast cancer screening. Breast. 2016;27:52-61.