Cancer du côlon chez les enfants

Le cancer du côlon chez les enfants est une tumeur qui a tendance à être agressive et à métastaser facilement. Il est très rare et apparaît généralement à la suite de conditions héréditaires.
Cancer du côlon chez les enfants

Écrit par Luis Rodolfo Rojas Gonzalez, 05 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 05 septembre, 2021

Le carcinome colorectal est l’une des affections les plus courantes chez les adultes de plus de 50 ans. Cependant, le cancer du côlon peut également toucher les enfants, même si cela est rare. Chez l’enfant, la tumeur s’avère plus agressive et de plus mauvais pronostic.

La tumeur en question apparaît en raison de la croissance anormale et incontrôlée des cellules de l’épithélium intestinal. Ces cellules anormales ont la capacité de se propager dans le sang ou le système lymphatique, de sorte qu’elles peuvent affecter d’autres organes aux stades les plus avancés de la maladie. En ce sens, un diagnostic précoce est d’une importance vitale pour améliorer le pronostic.

Fréquence du cancer du côlon chez les enfants

Un enfant allongé sur une table qui tourne le dos à une adulte.

Le cancer du côlon est la troisième tumeur la plus fréquente chez l’adulte, représentant une cause importante de mortalité chez les hommes de plus de 45 ans. Cependant, de multiples études affirment qu’il s’agit d’une pathologie très rare à l’âge pédiatrique. En effet, son incidence n’est que de 1 pour 100 000 cas, soit seulement 100 cas par an chez les enfants de moins de 20 ans.

La faible incidence du cancer du côlon chez les enfants peut être due au fait que sa cause principale est la malignité d’un polype intestinal existant. Cependant, il faut généralement environ 10 ans pour que cela se produise. Ainsi, le cancer apparaît généralement dans la deuxième décennie de la vie, c’est-à-dire après 10 ans.

Par ailleurs, le comportement de la tumeur chez les enfants est également différent de celui des adultes. En ce sens, la tumeur la plus fréquemment retrouvée est mucineuse. Son extension couvre généralement l’ensemble du côlon, est plus agressive et a une plus grande probabilité de faire des métastases.

Symptômes

Les manifestations cliniques subies par les enfants ne sont pas très différentes de celles rapportées par les adultes. En ce sens, parmi les principaux symptômes du cancer du côlon chez l’enfant figurent les saignements rectaux et l’alternance de périodes de diarrhée et de constipation.

Une étude à petite échelle menée en Israël a montré que le symptôme le plus courant est le saignement rectal, qui peut être d’intensité variable. D’autres symptômes très fréquents chez les enfants atteints de la tumeur sont la douleur et la distension abdominale. Il est également possible de remarquer la présence de l’une des manifestations cliniques suivantes:

  • Masse palpable dans l’abdomen.
  • Vomissements et nausées.
  • Perte de poids inexpliquée.
  • Diminution de l’appétit.
  • Signes d’anémie.

Il est important de noter que ces symptômes sont non spécifiques et peuvent être causés par de multiples affections gastro-intestinales bénignes. En ce sens, les parents doivent rester calmes en présence de ces symptômes, car ils ne sont pas nécessairement dus au cancer du côlon.

Causes du cancer du côlon chez les enfants

Ce type de cancer peut avoir de multiples causes chez l’adulte, la plupart liées au mode de vie et aux mauvaises habitudes. Cependant, le cancer du côlon chez les enfants est associé à de multiples maladies héréditaires. Elles apparaissent généralement à la suite d’altérations chromosomiques et augmentent la probabilité de développer une néoplasie maligne.

L’une des pathologies les plus associées à ce carcinome est la polypose adénomateuse familiale. Elle est la conséquence d’une mutation du chromosome 5 et génère l’apparition de multiples polypes ou tumeurs dans tout le côlon qui ont tendance à devenir malignes. Les autres pathologies héréditaires associées à la maladie sont les suivantes:

  • Polypose juvénile.
  • Maladie de Peutz-Jeghers.
  • Oligopolypose.
  • Syndrome de Cowden.
  • Neurofibromatose de type 1.

Il est important de noter que toutes ces altérations ont une faible incidence. De plus, le cancer qui leur est associé peut apparaître même après l’âge de 20 ans. De son côté, l’apparition de polypes intestinaux chez les enfants ne présentant pas ces pathologies n’augmente pas le risque de cancer du colon.

Diagnostic

Malheureusement, le diagnostic du cancer du côlon à l’âge pédiatrique est difficile et est généralement posé lorsque la maladie est à un stade avancé. En effet, la tumeur n’est généralement pas prise en compte lors de l’établissement de diagnostics possibles de saignement rectal, de diarrhée et de douleurs abdominales en raison de sa faible incidence.

Les méthodes de diagnostic disponibles sont les mêmes que celles utilisées chez l’adulte. En ce sens, le médecin doit procéder à un interrogatoire approprié et à un examen physique approfondi. Lors de l’interrogatoire, les symptômes ressentis seront analysés ainsi que l’histoire personnelle. L’examen physique est utile pour rechercher la présence de signes suggérant l’existence d’une autre pathologie.

D’autre part, le médecin spécialiste indiquera une coloscopie lorsqu’il suspectera la présence de la pathologie. Ce test d’imagerie permettra d’observer l’ensemble du côlon et du rectum, à la recherche de lésions indiquant une malignité. La coloscopie permettra également de prélever un échantillon de la lésion pour une biopsie et un diagnostic définitif.

De son côté, il peut également être nécessaire de réaliser quelques tests complémentaires comme la présence de sang occulte dans les selles et un lavement baryté. Les études d’imagerie telles que les rayons X et la tomodensitométrie permettent d’analyser le corps afin de rechercher des foyers métastatiques.

Traitement du cancer du côlon chez les enfants

Intervention chirurgicale en salle d'opération.

Les options thérapeutiques disponibles peuvent varier en fonction du stade de la maladie. L’Institut national du cancer établit qu’il existe 4 techniques standard pour le traitement du cancer du côlon chez les enfants, qui sont la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie.

Les interventions chirurgicales sont l’option privilégiée pour traiter le cancer du côlon à ses débuts. Elles visent l’ablation totale de la lésion et représentent le remède définitif de la maladie dans la plupart des cas.

D’autre part, la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent être utilisées pour réduire une tumeur avant une opération. Elles peuvent également être utiles pour tuer les cellules cancéreuses après une intervention chirurgicale ou, dans les cas plus avancés de la maladie, pour traiter les métastases.

La radiothérapie et la chimiothérapie sont toutes deux des techniques efficaces qui permettent d’éliminer les cellules cancéreuses de l’organisme, mais elles utilisent des mécanismes différents. La radiothérapie utilise des rayons X locaux ou systémiques, tandis que la chimiothérapie utilise certains médicaments aux propriétés spécifiques.

Enfin, l’immunothérapie utilise le système immunitaire lui-même pour tuer les cellules malignes du corps. Elle utilise des substances synthétisées dans le corps ou en laboratoire pour cibler des cellules spécialisées et s’attaquer au cancer. Tous ces traitements comportent des risques. Même la radiothérapie augmente la probabilité de souffrir d’autres types de cancer à un moment donné de la vie.

Une maladie rare avec un mauvais pronostic

Le cancer du côlon chez les enfants est une maladie rare, qui se manifeste généralement après 10 ans. Il génère des symptômes tels que des douleurs abdominales, des saignements rectaux et de la diarrhée. Il peut donc être confondu avec de multiples affections. Malheureusement, ces tumeurs ont tendance à se comporter de manière plus agressive que chez l’adulte. Elles métastasent donc en peu de temps.

Le diagnostic de cette maladie a tendance à être retardé, car il existe de nombreuses pathologies plus fréquentes chez les enfants présentant des symptômes similaires. Le fait que le cancer soit diagnostiqué aux stades les plus avancés aggrave l’espérance de vie des enfants atteints.

Heureusement, il existe de multiples traitements disponibles pour lutter contre cette tumeur maligne, qui sont efficaces et peuvent conduire à une guérison totale. En ce sens, il est important de consulter le médecin en cas de doute, car il est en mesure de proposer les meilleures solutions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les différences entre tumeurs et cancer?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Quelles sont les différences entre tumeurs et cancer?

Il existe bel et bien des différences entre tumeurs et cancer..Les deux termes ne peuvent pas être utilisés comme synonymes, quelles sont-elles?



  • Arteaga R, Boscán A, Quero R, Rojas N et al. Cáncer de colon y recto en pediatría presentación de casos. Rev Venez Oncol. 2013;25(2):104-108.
  • Kravarusic D, Feigin E, Dlugy E, Steinberg R et al. Colorectal Carcinoma in Childhood: A Retrospective Multicenter Study, Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition. 2007; 44(2): 209-211.
  • Vásquez L, Oscanoa M, Maza I, Gerónimo J et al . Colorectal cancer in children: report of three cases. Rev. gastroenterol. Perú. 2014; 34(3): 243-246.
  • Pais A, Candarle P, Ferrer M, Costaguta A, Tabacco O. Adenocarcinoma colorrectal en una niña de 5 años de edad. Arch Argent Pediatr. 2015;113(6):e333-e335.
  • Teepen JC, Ronckers CM, Kremer LCM. Colorectal Cancer Screening in Childhood Cancer Survivors. J Natl Cancer Inst. 2019;111(11):1114-1115.
  • Karim A. Cáncer colorrectal en la edad pediátrica: reporte de un caso. Pediatría (Asunción). 2017; 44(2): 148-152.