Allergie à l'herbe à poux: tout ce que vous devez savoir

L'allergie à l'herbe à poux est l'une des principales causes de rhume des foins dans le monde. Découvrez ce que l'on sait à ce sujet et quelques conseils de base pour éviter une réaction.
Allergie à l'herbe à poux: tout ce que vous devez savoir

Écrit par Josberth Johan Benitez Colmenares, 15 août, 2021

Dernière mise à jour : 15 août, 2021

Pour de nombreuses personnes allergiques, le printemps est la saison la plus redoutée. Cependant, certains allergènes sont présents pendant d’autres saisons de l’année, comme le pollen d’ambroisie. L’allergie à l’herbe à poux provoque des milliers de cas de rhinite chaque année et sa prévalence se répand rapidement dans le monde.

L’herbe à poux est une mauvaise herbe qui pousse dans les endroits secs des continents américain et européen. C’est l’un des principaux responsables des réactions allergiques, en raison de la facilité avec laquelle elle se développe et de la quantité de pollen qu’elle sécrète. Aujourd’hui, nous vous montrons tout ce que vous devez savoir à ce sujet, y compris quelques conseils pour minimiser l’exposition.

Qu’est-ce qu’une allergie à l’herbe à poux?

Une femme allergique dans un champ de tournesols.

Les réactions allergiques à l’ambroisie surviennent lorsque le patient entre en contact avec le pollen de cette mauvaise herbe. Contrairement à d’autres plantes, et comme le souligne l’Asthma and Allergy Foundation of America, ses fleurs arrivent à maturité entre l’été et l’automne.

Durant ces saisons, le pollen est libéré entre 10h00 et 15h00 et peut parcourir des centaines de kilomètres grâce aux vents.

Selon les chercheurs, l’ambroisie est le troisième allergène le plus courant, avec des taux de sensibilisation allant de 26 % aux États-Unis à 45 % au Canada. Son expansion vers de nouveaux territoires progresse rapidement.

Cela est dû, selon des études, au changement climatique. En effet, la plante parvient maintenant à pousser dans des régions qui avaient auparavant un climat plus froid.

Caractéristiques d’une allergie à l’herbe à poux

  • Elle est plus fréquente au mois de septembre.
  • Elle atteint son point culminant à 12h00.
  • Le pollen peut parcourir plus de 500 kilomètres à travers les courants d’air.
  • Un pourcentage élevé de la population y est sensible.
  • La plante, bien qu’originaire d’Amérique du Nord, s’est répandue dans presque toutes les régions du monde.

L’allergie à l’herbe à poux est aussi appelée rhume des foins à l’ambroisie. La maladie est liée à certaines allergies alimentaires, par le biais d’une maladie appelée syndrome d’allergie orale. Il s’agit d’un type de réaction croisée dans laquelle le corps n’est pas capable de distinguer la protéine du pollen de celle de certains aliments (ils sont très similaires).

Lorsque cela se produit, l’organisme réagit de la même manière que face au pollen de la plante. Ainsi, vous pouvez ressentir des symptômes d’allergie en mangeant du melon, des graines de tournesol, de la banane et de la pastèque, entre autres. Cela ne se produit que chez les patients sensibles à cette plante.

Quels sont les symptômes d’une allergie à l’herbe à poux?

Comme le souligne l’American College of Allergy, Asthma & Immunology, les réactions allergiques dues au contact avec le pollen des plantes ne se distinguent pas des autres types de sensibilités. Vous pouvez alors présenter les éléments suivants:

  • Congestion nasale.
  • Eternuements.
  • Irritation de l’oeil.
  • Inflammation.
  • Nez qui coule.
  • Démangeaisons.
  • Respiration sifflante.
  • Toux.

Si vous avez développé un syndrome d’allergie orale, vous aurez probablement un gonflement des lèvres, de la langue ou de la gorge accompagné de démangeaisons. Dans de rares cas, une réaction anaphylactique sévère survient.

Ce syndrome peut également être causé par le pollen de bouleau ainsi que les graminées. Il est donc important de trouver sa cause exacte.

Comment traite-t-on une allergie à l’ambroisie?

L’allergie à l’herbe à poux a plusieurs options de traitement: des changements de mode de vie et des options de médicaments. Dans cet article, nous nous concentrons sur les médicaments qui peuvent être utilisés pour contrer une réaction. Voici les principaux:

  • Antihistaminiques: c’est le traitement principal pour inverser les effets d’une réaction. Sa fonction est de bloquer la production d’histamine, la substance que votre corps sécrète en raison de l’hypersensibilité. L’histamine provoque des symptômes, donc son absence atténue les signes classiques d’une réaction.
  • Corticostéroïdes: ils sont utilisés comme méthode pour réduire l’inflammation des zones touchées. Leur administration la plus courante se fait au moyen de comprimés ou de décongestionnants, bien qu’ils doivent être utilisés avec précaution car ils peuvent provoquer des irritations. De ce fait, ils sont recommandés dans les cas modérés ou sévères.
  • Immunothérapie: l’immunothérapie consiste à désensibiliser les patients afin que leur organisme ne réagisse pas comme il le fait en présence de pollen. Pour cela, des comprimés ou des vaccins contenant des composés allergènes sont utilisés. Des études et des recherches soutiennent son utilisation comme thérapie préventive.

Il n’est pas rare que les allergologues recommandent de prendre certains médicaments ou vaccins avant le début de la saison critique de l’herbe à poux. N’hésitez donc pas à consulter un spécialiste.

Conseils pour les patients allergiques

Une femme qui se mouche.

En plus de suivre le traitement, vous devez inclure une série d’habitudes pour réduire l’exposition. Parmi les changements les plus importants que vous pouvez apporter, nous soulignons les suivants:

  • Évitez de sortir pendant les heures d’exposition accrue au pollen pendant la saison de l’herbe à poux.
  • Envisagez d’acheter un déshumidificateur, un filtre à air à particules pour votre maison.
  • Gardez les fenêtres fermées pendant l’heure de libération du pollen.
  • Gardez la climatisation allumée à l’intérieur de la maison et dans la voiture pour éviter l’accumulation de l’allergène.
  • Ne séchez pas vos vêtements à l’air libre, cela pourrait accumuler des particules de pollen.
  • Envisagez de partir en vacances, si possible, dans des zones moins susceptibles de vous affecter. Faites-le si vos réactions sont particulièrement fortes.
  • Passez l’aspirateur régulièrement dans la maison.
  • Portez des lunettes et un masque au cas où vous devriez sortir pendant la saison.

N’oubliez pas non plus de toujours avoir une injection d’épinéphrine à portée de main si vous êtes sujet à une attaque anaphylactique.

Enfin, vous pouvez également porter des colliers ou des bracelets qui vous avertissent que vous êtes une personne allergique. La chose la plus importante à faire est d’éviter l’allergène, ainsi que les aliments que votre corps peut confondre avec lui. Pour plus de précision, consultez un spécialiste pour déterminer l’ensemble de votre spectre de sensibilité aux déclencheurs.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la relation entre l’asthme et les allergies?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Quelle est la relation entre l’asthme et les allergies?

L'asthme et les allergies sont deux conditions étroitement liées sur de nombreux aspects..Quelles sont les recherches de la science à ce sujet?



  • Creticos PS, Maloney J, Bernstein DI, Casale T, Kaur A, Fisher R, Liu N, Murphy K, Nékám K, Nolte H. Randomized controlled trial of a ragweed allergy immunotherapy tablet in North American and European adults. J Allergy Clin Immunol. 2013 May;131(5):1342-9.e6.
  • El-Qutob D. Vaccine development and new attempts of treatment for ragweed allergy. Ther Adv Vaccines. 2015 Mar;3(2):41-7.
  • Oswalt ML, Marshall GD. Ragweed as an example of worldwide allergen expansion. Allergy Asthma Clin Immunol. 2008 Sep 15;4(3):130-5. doi: 10.1186/1710-1492-4-3-130.
  • Richter, R., Berger, U. E., Dullinger, S., Essl, F., Leitner, M., Smith, M., & Vogl, G. Spread of invasive ragweed: climate change, management and how to reduce allergy costs. Journal of Applied Ecology. 2013; 50(6): 1422-1430.