Qu'est-ce que l'effet Mandela ?

Des centaines de théories du complot et d'explications surnaturelles ont vu le jour autour de l'effet Mandela. Aujourd'hui, nous vous présentons ce qui se cache vraiment derrière.
Qu'est-ce que l'effet Mandela ?

Dernière mise à jour : 15 janvier, 2023

Ces dernières années, un phénomène de masse connu sous le nom d’effet Mandela est devenu populaire sur Internet. Les médias traditionnels et les réseaux sociaux ont servi de caisse de résonance à la vulgarisation du terme. Les théories du complot et les idées folles qui y sont associées aussi. Tout le monde parle de l’effet Mandela, mais peu savent vraiment ce que c’est.

Le terme a été inventé par Fiona Broome en référence au souvenir de la mort de Nelson Mandela en prison dans les années 1980. Nelson Mandela est en fait décédé en 2013, mais Fionna et des centaines d’autres pensaient se souvenir avec clarté de la couverture de la nouvelle de la mort du dirigeant sud-africain il y a trente ans. Que se cache-t-il derrière ce phénomène ? Nous vous en parlerons dans les prochaines lignes.

Comment fonctionne l’effet Mandela ?

Les faux souvenirs partagés par un groupe de centaines ou de milliers de personnes sont connus sous le nom d’effet Mandela. On dit que vous êtes en présence de l’effet Mandela lorsque vous partagez un souvenir que vous croyez vrai avec un groupe de personnes. En corroborant ce souvenir, vous vous rendez compte qu’il fait en réalité référence à une situation fausse ou déformée.

Cet effet est un phénomène de masse, et ne peut être compris que comme tel. Bien sûr, cela n’empêche pas une personne de développer l’effet individuellement. Souvent, lorsqu’on découvre que le souvenir est en fait faux, des sentiments de perplexité, d’incrédulité et même le soupçon de tromperie se manifestent.

Comme il ne pouvait en être autrement, cela a donné lieu à des dizaines de théories du complot. Les mondes parallèles et les complots des gouvernements pour manipuler la réalité à volonté sont les théories les plus connues. Bien sûr, l’effet Mandela peut s’expliquer à partir de postulats plus réalistes. Avant de vous les présenter, regardons quelques exemples qui vous surprendront.

Exemples de l’effet Mandela

Un homme en position de doute.

Chaque année, des milliers de cas d’effet Mandela sont signalés dans le monde. Ils sont associés à des événements historiques, cinématographiques, politiques, artistiques et autres. Certains des plus connus sont les suivants :

  • Des milliers de personnes prétendent que l’homme du Monopoly porte un monocle alors qu’en fait, il ne l’est pas.
  • Ceux qui ont grandi dans les années 1990 se souviennent que Pikachu de Pokémon avait des rayures noires sur la queue, un design loin de la réalité.
  • Dark Vador ne dit pas « Luke, je suis ton père » ; mais il dit “Non, je suis ton père” dans le deuxième film Star Wars.
  • Des milliers de personnes affirment que le design bouclé de la Ford F est récent, bien qu’il ait été inclus dans les années 1990.
  • Certains disent que le nombre de passagers dans la voiture où Kennedy voyageait le jour de son assassinat était de 4, alors qu’en réalité il y en avait 6.

Autres exemples

  • Dans Le silence des agneaux, Hopkins salue Jodie Foster en lui disant “Bonjour”, pas “Bonjour Clarice”. Des milliers prétendent se souvenir de ce dernier.
  • Certains fans de la franchise George Lucas affirment que l’androïde C-3Po est complètement doré, alors qu’en fait sa jambe droite est argentée à partir du genou.
  • Des milliers de personnes pensent que le sourire de la Joconde était plus expressif il y a quelques décennies qu’il ne l’est aujourd’hui.
  • Certains téléspectateurs prétendent que le singe Jorge, de Curious George, avait une queue. Ni dans les livres ni dans la série il ne l’a.
  • L’affaire d’enlèvement du fils de Charles Lindbergh a été résolue et le responsable a été condamné à mort. Certains ne s’en souviennent pas et pensent que le dossier est toujours ouvert.
  • Beaucoup pensent que Mère Teresa de Calcutta a été canonisée dans les années 1990 par Jean-Paul II. En effet, elle a été canonisée en 2016 par François.
  • Au sujet du Pape Jean-Paul II : beaucoup pensent se souvenir très clairement qu’il est mort à la suite d’un meurtre. Il est en fait décédé d’une défaillance multiviscérale (produit de la maladie de Parkinson et septicémie).

Nous pouvons vous présenter d’autres exemples de l’effet Mandela, mais avec cette sélection, nous sommes sûrs que vous comprenez de quoi il s’agit. Il est probable que vous ayez été surpris par certains, même si vous pensez que vous vous souvenez de quelques faux événements comme étant vrais. Comment cela s’explique-t-il par la science ? La réponse se trouve dans un faux souvenir.

Quelles sont les causes de l’effet Mandela?

L'effet Mandela et son explication scientifique

Les faux souvenirs sont le candidat privilégié pour expliquer ce qu’est l’effet Mandela. Cela fait référence à des processus complexes dans le cerveau conçus pour cataloguer un événement qui ne s’est jamais produit comme vrai. A l’époque, il était étudié par Freud et des neurologues comme Pierre Janet.

La fausse mémoire est un phénomène étudié depuis plus de 100 ans et relativement bien compris. Nous avons même pu reproduire des processus conçus pour implanter de faux souvenirs, comme le paradigme de la tâche Deese-Roediger-McDermott.

Certains chercheurs suggèrent que l’inattention peut être la clé de ce qu’on appelle l’effet Mandela. Comme vous avez pu le corroborer, nombre des exemples donnés sont dus à des caractéristiques très subtiles. Certains qui, sauf circonstances extraordinaires d’attention, ont tendance à passer inaperçus.

Cette absence de détail amène le cerveau à remplir les blancs par ce que certains appellent la fabulation. Ce n’est pas que vous vous mentiez, c’est que vous finissiez de construire les pièces manquantes pour avoir la mémoire d’un tout et pas seulement d’une partie. La suggestion et la psychologie de masse peuvent aussi expliquer certains cas.

Est-ce un problème de mémoire ?

Non, l’effet Mandela n’est pas lié à des problèmes de mémoire. C’est un phénomène relativement courant, lié à des troubles ou à des maladies. Si vous avez vécu de tels épisodes, ne craignez pas une éventuelle perte de capacité à stocker des souvenirs.

Les experts mettent en garde contre l’influence d’Internet lors du catalogage des souvenirs partagés. Au sein des réseaux sociaux, des forums et des blogs, des communautés sont créées qui sont prêtes à se soutenir mutuellement dans la promotion d’une idée. L’intérêt ou le besoin de partager un lieu avec ces groupes peut amener de nombreuses personnes à approuver un souvenir, une nouvelle ou un événement qui ne s’est jamais produit.

Même si nous pensons tout savoir sur l’effet Mandela, en réalité, il reste encore beaucoup à faire. Dans le futur, des milliers et des milliers de faux événements seront ajoutés qui seront crus être vrais.

Cela pourrait vous intéresser ...
Gaslighting : qu’est-ce que c’est et comment s’en protéger ?
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Gaslighting : qu’est-ce que c’est et comment s’en protéger ?

Le gaslighting est un terme familier pour désigner un type de manipulation. Quelles sont ses caractéristiques et comment l'identifier?



  • French, A. The Mandela Effect and New Memory. Correspondences. 2019; 6(2).
  • Prasad, D., & Bainbridge, W. A. The Visual Mandela Effect: Evidence for specific shared false memories in popular iconography. Journal of Vision. 2021; 21(9): 2121-2121.
  • Prohaska V, DelValle D, Toglia MP, Pittman AE. Reported serial positions of true and illusory memories in the Deese/Roediger/McDermott paradigm. 2016 Aug;24(7):865-83.
  • Robins, S. K. Confabulation and constructive memory. Synthese. 2019; 196(6): 2135-2151.

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.