Psoriasis: symptômes, causes et traitements

La physiopathologie qui se manifeste dans cette maladie est la prolifération anormale des cellules de l'épiderme.
Psoriasis: symptômes, causes et traitements

Écrit par Mario Ferrero, 01 août, 2021

Dernière mise à jour : 01 août, 2021

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique non contagieuse caractérisée par une activation persistante du système immunitaire. Elle se manifeste par l’apparition de plaques squameuses érythémateuses, généralement bien définies et avec une répartition souvent symétrique pouvant affecter la peau, les semi-muqueuses, le cuir chevelu et les ongles.

Le psoriasis est considéré comme une maladie dans laquelle il existe une prédisposition génétique et qui est médiée par des mécanismes immunologiques. L’influence de multiples facteurs environnementaux peut déclencher ou aggraver son évolution.

Par ailleurs, la physiopathologie qui se manifeste dans cette maladie est la prolifération anormale des cellules de l’épiderme. C’est-à-dire qu’elle consiste en l’accélération de la division cellulaire. Ce qui fait que le processus de desquamation de la peau a lieu tous les 4 ou 5 jours, au lieu de tous les 20 ou 30 jours.

Selon l’âge auquel débute l’affection, on distingue :

  • Psoriasis de type I: d’apparition précoce, avant 40 ans. Ces patients ont généralement des antécédents familiaux. L’affection a tendance à être généralisée, sévère et résistante au traitement.
  • Psoriasis de type II: d’apparition tardive, vers 60 ans. Les patients ont rarement des antécédents familiaux et l’évolution de la maladie est généralement favorable.

Déclencheurs du psoriasis

Facteur génétique

L’étude de la fréquence d’apparition du psoriasis chez des jumeaux monozygotes a obtenu une concordance d’environ 70 %, ce qui indique qu’il s’agit d’une maladie d’origine génétique mais conditionnée par des déclencheurs externes ou environnementaux.

ADN matériel génétique.

Facteur immunitaire

Le psoriasis est considéré comme une maladie antigène-dépendante, puisqu’il a été observé que certains auto ou allo-antigènes attirent les cellules présentatrices d’antigène. Provoquant ainsi une cascade de phénomènes immunologiques qui donnent lieu au tableau clinique de la maladie.

Facteur infectieux

Il existe une association significative entre les personnes présentant un psoriasis pour la première fois et une infection streptococcique bêta-hémolytique récente.

Facteur psychologique

Le stress peut exacerber les manifestations de cette maladie. Pour expliquer cela, on émet l’hypothèse d’une augmentation de la libération de substance P (neuropeptide sensible) dans la peau. Ce qui induit la libération de médiateurs inflammatoires.

Facteurs physiques

Dans les zones exposées à un traumatisme ou à une abrasion, les lésions typiques de la maladie apparaissent avec une plus grande intensité. Cela est dû à la libération de facteurs qui stimulent la croissance des kératinocytes.

Facteurs biochimiques

Des niveaux élevés d’acide arachidonique et de certains de ses métabolites ont été trouvés dans les plaques des patients. Ainsi que des prostaglandines, des leucotriènes et des eicosanoïdes qui induisent la prolifération des kératinocytes et la formation de micro-abcès sur la peau.

Types de psoriasis

  1. Psoriasis vulgaire ou plaque: C’est la forme la plus fréquente de la maladie qui se manifeste par l’apparition d’une plaque squameuse, en relief, rouge et bien délimitée. Les endroits où elle apparaît le plus fréquemment sont les genoux, les coudes, le cuir chevelu et le bas du dos, bien qu’elle puisse apparaître n’importe où sur le corps.
  2. Goutte ou psoriasis en gouttes: Il est fréquent chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il apparaît généralement après une infection des voies respiratoires supérieures. Par ailleurs, il se manifeste par de petites lésions qui apparaissent dispersées dans tout le corps. Il disparaît généralement en quelques mois.
  3. Psoriasis en flexion ou inversé: Il se manifeste sous la forme de plaques érythémateuses qui se situent aux endroits où il y a des plis, comme les aisselles, sous les seins ou dans les plis anogénitaux. La desquamation se produit rarement car elle est inhibée par la sueur. Son diagnostic est donc compliqué, la confusion avec une infection fongique étant fréquente.
  4. Psoriasis érythrodermique: Il affecte toute la surface de la peau. Une desquamation superficielle commence à se produire et la peau est intensément rouge. Parfois, cela nécessite l’hospitalisation du patient car la peau perd sa fonctionnalité et un processus de perte de liquide et de température corporelle peut commencer.
  5. Psoriasis pustuleux: au sein de ce type, on distingue deux autres sous-types.
    • Généralisé, qui apparaît très rarement et est très grave.
    • Palmoplantaire, ce qui est invalidant mais moins grave, puisque les pustules sont localisées sur les mains et les pieds.

Traitement du psoriasis

Médicaments.

Traitements topiques du psoriasis

  • Émollients et hydratants: aident à contrôler les formes bénignes sans présenter d’effets indésirables. Ils réduisent la sécheresse, favorisent l’hydratation et renforcent l’effet des traitements plus agressifs.
  • Calcipotriol: c’est un dérivé de la vitamine D qui agit en réduisant la croissance des cellules épidermiques et l’inflammation. Il peut être irritant.
  • Anthraline: elle irrite, enflamme et tache. Elle n’est utilisée que sur des plaques plus épaisses et commence à faire effet au bout de trois semaines.
  • Stéroïdes topiques: ils présentent un effet anti-inflammatoire rapide sans irriter ni tacher la peau, c’est pourquoi ce sont les plus utilisés. Leur utilisation continue peut provoquer une tolérance.
  • Les goudrons: ils sont peu utilisés en raison de leur forte odeur, sans compter qu’ils font des taches. Ils doivent leur action à leur capacité à réduire la prolifération des cellules de l’épiderme.
  • Les rétinoïdes topiques: ce sont des dérivés de la vitamine A. Ils sont efficaces mais provoquent des irritations.

Traitements systémiques du psoriasis

  • Les rétinoïdes oraux: ce sont des médicaments sous contrôle médical particulier car ils sont tératogènes et peuvent provoquer une hépatotoxicité.
  • Méthotrexate: ralentit la réplication cellulaire rapidement. Il est utilisé dans les cas graves de psoriasis et nécessite un contrôle médical strict en raison des effets secondaires qu’il peut provoquer.
  • Cyclosporine: aide à éliminer les plaques en inhibant la réponse inflammatoire. Il n’est utilisé que dans les cas graves car il peut provoquer des effets secondaires sérieux.
Cela pourrait vous intéresser ...
Est-il bon de se doucher tous les jours?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Est-il bon de se doucher tous les jours?

Dans notre culture, il est courant de se doucher tous les jours..La douche marque une transition dans la journée, mais est-ce sain de se doucher au...



  • Valdivia-Blondet L. Patogenia de la psoriasis
  • Vizcaya Moreno M.F., Solano Ruiz M.C., Dominguez Santamaría J.M., Espejo Luna E. Psoriasis. Tipología, tratamientos y cuidados de enfermería.
  • Alfonso Trujillo I., Díaz García M.A., Sagaró Delgado B., Alfonso Trujillo Y. Patogenia de la psoriasis a la luz de los conocimientos actuales.