Ongle incarné : causes et traitement

L'ongle incarné est une expérience très courante. Découvrez ses symptômes, ses causes et ce que vous pouvez faire pour le traiter.
Ongle incarné : causes et traitement

Dernière mise à jour : 25 décembre, 2022

Un ongle incarné, également appelé onychocryptose ou unguius incarnatus, est souvent considéré comme un problème médical mineur. Cependant, certains cas peuvent nécessiter une intervention chirurgicale et la négligence des épisodes les plus légers peut entraîner une infection. Cela peut survenir à tout âge, mais on estime que c’est plus fréquente entre 14 et 25 ans.

Bien qu’il soit difficile de déterminer son épidémiologie, certains experts estiment que jusqu’à 5% de la population mondiale en souffre. Le nombre réel peut être beaucoup plus élevé, car toutes les personnes ne consultent pas un médecin lorsqu’elles développent ces complications. Nous analysons ses causes, ses symptômes et comment les traiter.

Les causes de l’ongle incarné

Comme le souligne Harvard Health Publishing, un ongle incarné se produit lorsqu’un coin de l’ongle se courbe vers le bas et s’enfonce dans la peau. C’est la complication unguéale la plus fréquente en pratique générale et dermatologique. Selon la terminologie médicale, cela se produit lorsque l’ongle se développe dans la peau péri-unguéale et provoque une inflammation et une infection.

La cause principale d’un ongle incarné est une mauvaise coupe des ongles. Lorsqu’il n’est pas taillé correctement, le coin de celui-ci peut appuyer ou perforer les tissus adjacents. Ce tissu est plus doux que d’autres zones, de sorte que l’ongle pénètre facilement et pousse à l’intérieur. Les autres épisodes pouvant générer cette complication sont les suivants :

  • Porter des chaussures très serrées.
  • Blessures aux ongles ou aux zones adjacentes.
  • Prise de certains médicaments (tels que le géfitinib et le cetuximab).
  • Hyperhidrose des pieds (transpiration excessive).
  • Mauvaise hygiène des pieds.
  • Avoir les pieds plats.
  • Avoir des ongles très recourbés.

En dehors de cela, couper les ongles sous une forme ronde ou les couper trop court est souvent le déclencheur d’un ongle incarné. Faire des activités à fort impact (comme le jogging, l’escalade et autres) est également souvent parmi ses causes. Ces critères ne sont pas exclusifs, si bien que parfois leur combinaison explique leur apparition.

Par exemple, un pied très moite (hyperhidrose) peut provoquer un ramollissement supplémentaire du tissu périphérique de l’ongle. Ce qui facilite la pénétration d’un ongle mal coupé lors d’une activité avec une certaine demande ou un certain mouvement.

Autres causes…

Des anomalies osseuses peuvent aussi favoriser sa manifestation. En particulier celles qui augmentent la pression sur les chevilles, les pieds ou les orteils.

Cette condition est plus fréquente chez les femmes. Ce n’est pas parce qu’il y a une prédisposition biologique, mais qu’elles ont tendance à se couper les ongles plus fréquemment. Par conséquent, il y a plus de chance de le faire de manière incorrecte.

Par ailleurs, et en raison de la pression exercée sur la zone, les hommes comme les femmes obèses ont tendance à développer un ongle incarné.

Symptômes de l’ongle incarné

Doigts de pied.

Les ongles incarnés sont très faciles à repérer. Ils ne nécessitent pas l’intervention d’un professionnel de la santé, de sorte que la plupart des patients peuvent dire que l’ongle s’est incarné en regardant la zone touchée. Voici donc un tableau clinique typique de cette situation :

  • Peau enflammée sur un ou les deux bords d’un orteil.
  • Coloration rougeâtre ou violette dans la zone touchée.
  • Accumulation de liquide entre l’ongle et le tissu cutané (pus).
  • Douleur en appuyant sur l’ongle ou la peau.
  • Peau qui dépasse ou engloutit une partie de l’ongle.

Si vous développez une infection, il est probable que vous en manifestiez les symptômes typiques. C’est-à-dire maux de tête, fièvre et malaise général. Dans ses premiers stades, la peau est généralement plus dure que les autres zones, bien qu’après quelques jours, elle devienne plus sensible. Il se peut que vous ne ressentiez pas de douleur pendant qu’elle s’enflamme et recouvre une partie de l’ongle, et les symptômes ne sont pas toujours intenses.

Comme le rappelle l’American Academy of Orthopaedic Surgeons (AAOS), l’ongle s’incarne le plus souvent dans le gros orteil (hallux). L’enflure et la douleur peuvent compromettre le port de chaussures, l’activité physique et même la marche.

Tout dépend de la gravité des symptômes, car parfois cela peut aller et venir sans déranger du tout le patient.

Diagnostic de l’ongle incarné

Le diagnostic d’ongle incarné ne nécessite pas de tests d’imagerie ou d’évaluations supplémentaires, car il peut être posé sur la base d’une observation clinique. Les patients peuvent le faire en suivant les symptômes décrits, bien que parfois la médiation d’un professionnel soit pertinente. Ceci principalement pour exclure certains des diagnostics différentiels suivants :

  • Présence de corps étrangers dans la peau.
  • Onychomycose.
  • Onychomatricome.
  • Porome eccrine.
  • Oignons.
  • Blessures au lit de l’ongle.
  • Paronychie.

En dehors de cela, il n’est pas toujours nécessaire de consulter un spécialiste lors de la détection d’un ongle incarné. Ceci bien sûr lorsque la manifestation est légère ou modérée. Si des anomalies de la peau ou des ongles indiquant une évolution grave sont détectées lors de l’observation, ou si des symptômes aigus d’infection se développent, il est recommandé de consulter un médecin.

Quel est le traitement?

Opération d'un ongle incarné.

Les ongles incarnés doivent être traités dès qu’ils sont détectés. Si cela n’est pas fait, l’ongle continuera à pousser au fil des jours, de sorte qu’il s’incrustera de plus en plus sur la peau.

Les symptômes s’aggravent dans ces contextes et les infections peuvent évoluer vers des épisodes graves. Les patients peuvent traiter eux-mêmes l’ongle incarné à la maison, bien qu’il soit recommandé de faire appel à l’expérience d’un pédicure.

En effet, pour résoudre l’épisode il faut retirer l’ongle incrusté dans la peau, ce qui nécessite souvent seulement de le tailler. Un professionnel du soin et de l’embellissement des pieds peut facilement le faire, tandis que si vous décidez de procéder par vous-même, vous pouvez aggraver l’incarnation. Après avoir eu recours à l’un d’entre eux, gardez à l’esprit ce qui suit :

  • Faire tremper le pied dans de l’eau tiède 2 à 3 fois par jour.
  • Garder le pied au sec pour le reste de la journée (l’humidité peut adoucir la peau et favoriser l’incrustation des ongles).
  • Porter des chaussures confortables (si possible, n’optez que pour des chaussures ouvertes).
  • Prendre des médicaments en vente libre pour traiter les symptômes.

Les cas graves sont traités par intervention chirurgicale. Le chirurgien peut choisir d’enlever tout ou partie de l’ongle, également en raison du lit sous-jacent de l’ongle.

L’intervention n’est pas compliquée, mais si vous agissez à temps vous pouvez éviter d’atteindre ces limites. Consultez un spécialiste si vous détectez que les symptômes et l’aspect visuel de l’ongle incarné ne sont pas de bon augure.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prendre soin des ongles? Trucs et astuces
Muy Salud
Lisez-le dans Muy Salud
Comment prendre soin des ongles? Trucs et astuces

Des ongles sains sont synonymes de bonne santé...Voici de nombreuses astuces méconnues pour prendre soin de vos ongles et les renforcer!



  • Bryant A, Knox A. Ingrown toenails: the role of the GP. Aust Fam Physician. 2015 Mar;44(3):102-5.
  • Cho, S. Y., Kim, Y. C., & Choi, J. W. Epidemiology and bone‐related comorbidities of ingrown nail: A nationwide population‐based study. The Journal of dermatology. 2018; 45(12): 1418-1424.

Los contenidos de esta publicación se redactan solo con fines informativos. En ningún momento pueden servir para facilitar o sustituir diagnósticos, tratamientos o recomentaciones provenientes de un profesional. Consulta con tu especialista de confianza ante cualquier duda y busca su aprobación antes de iniciar o someterse a cualquier procedimiento.