Molluscum contagiosum: symptômes, causes et traitement

Le molluscum contagiosum est une infection virale qui est généralement plus fréquente chez les enfants. Cependant, elle peut également affecter les adultes.
Molluscum contagiosum: symptômes, causes et traitement

Écrit par Maite Córdova Vena, 10 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 10 septembre, 2021

Pendant l’enfance (et même après), vos parents ont probablement insisté sur l’importance de ne pas partager d’objets personnels tels que des bouteilles d’eau ou des serviettes. L’une des raisons derrière ce conseil est le molluscum contagiosum.

Le molluscum contagiosum est une infection virale qui affecte le plus souvent les jeunes enfants, bien que les adultes puissent également la contracter. Certaines personnes considèrent que l’on peut la contracter en utilisant les toilettes publiques et les piscines. Cependant, des experts tels que ceux de la Mayo Clinic considèrent que la contagion est très probablement par contact direct.

Par conséquent, ce que l’on sait, c’est qu’elle peut se propager facilement par voie peau à peau ou peau avec des objets contaminés (tels que des serviettes et des bouteilles). Il existe également une voie de transmission sexuelle.

Symptômes

Selon un article publié dans la revue Elsevier, il existe 4 principaux sous-types de molluscum contagiosum: MCV I, MCV II, MCV III et MCV IV. Tous ces sous-types provoquent des lésions similaires, à la fois dans la région génitale et à l’extérieur de celle-ci. Le sous-type le plus courant est le MCV I.

Les lésions sont des bosses lisses et rosâtres (papules). Elles sont rondes et de forme ombiliquée. Cela signifie qu’elles présentent un petit trou près du centre, en haut. Par ailleurs, elles apparaissent en grappes, c’est-à-dire en groupes.

Généralement, les bosses mesurent entre 2 et 5 millimètres de diamètre. Il existe des cas où elles peuvent être plus grosses. Elles peuvent toucher n’importe quelle région de la peau, à l’exception de la paume des mains et de la plante des pieds.

Selon le manuel MSD, les lésions ne sont généralement pas douloureuses ni prurigineuses. Cependant, dans certains cas, elles peuvent s’enflammer et démanger. La personne atteinte de molluscum contagiosum doit éviter de se gratter et de frotter les lésions, car cela facilite la propagation du virus vers d’autres zones.

Une personne qui se gratte le bras.

Causes

Comme nous l’avons déjà mentionné, la cause du molluscum contagiosum est un poxvirus (Molluscipoxvirus). Il se propage par contact direct.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli (comme les patients atteints du VIH et du SIDA) sont considérées comme plus susceptibles de développer un molluscum contagiosum, car leur corps ne peut pas remplir correctement ses fonctions de protection.

Diagnostic du molluscum contagiosum

Comme l’indique l’article précité, les signes et symptômes du molluscum contagiosum suffisent à faire le diagnostic. Dans la plupart des cas, le dermatologue n’a pas besoin de demander de tests supplémentaires.

Cependant, dans certains cas, il peut nécessiter un examen histopathologique (curetage à la cuillère) ou une biopsie de la lésion pour faire le diagnostic différentiel. Cela prend en compte des troubles tels que la folliculite, l’acné miliaire, les verrues, le xanthogranulome juvénile et le naevus de Spitz.

Traitement

Bien que le molluscum contagiosum soit une maladie qui peut être inconfortable dans certains cas, dans d’autres elle est asymptomatique. En fonction de cela et d’autres facteurs (tels que l’état de santé du patient), le professionnel détermine le traitement.

La bonne nouvelle est que le molluscum contagiosum est une maladie spontanément résolutive. Dans la plupart des cas, chez les personnes dont le système immunitaire est sain, les lésions régressent spontanément en 12 à 24 mois. Toutefois, dans certains cas, cela peut prendre davantage de temps (12 à 24 mois supplémentaires).

Certaines des options de traitement qui existent incluent la cryothérapie, l’élimination au laser, l’application de crèmes contenant de l’acide trichloracétique, de la cantharidine, de la trétinoïne, du tazarotène et de la podophyllotoxine, ou le drainage des lésions (en utilisant des techniques spécialisées). Toutes ces techniques doivent être effectuées par le dermatologue, qui les ajustera également selon le cas.

Pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, le traitement sera personnalisé.

Cryothérapie pour molluscum contagiosum.

Prévention du molluscum contagiosum

Bien qu’il existe des options de traitement, la meilleure mesure reste la prévention. Il est effectivement essentiel de respecter les recommandations de ne pas partager d’objets personnels, d’éviter les contacts directs avec des personnes susceptibles d’être blessées et de combiner cela avec un lavage régulier des mains.

Si vous souffrez de molluscum, évitez de vous gratter les plaies. Couvrez-les d’un pansement adapté pour éviter tout contact direct. Bien sûr, si vous avez des questions, il est préférable de consulter un dermatologue.

Cela pourrait vous intéresser ...
Impétigo: tout ce que vous devez savoir sur cette infection
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Impétigo: tout ce que vous devez savoir sur cette infection

Contrairement à d'autres troubles cutanés, l'impétigo a une origine infectieuse. Quelles sont ses causes? Son diagnostic? etc...