Que peut-on manger en cas de diarrhée? Quels aliments éviter?

La diarrhée est un problème de santé temporaire. Cependant, elle est parfois liée à des troubles complexes. Que peut-on manger en cas de diarrhée?
Que peut-on manger en cas de diarrhée? Quels aliments éviter?
Saúl Sánchez

Rédigé et vérifié par el nutricionista Saúl Sánchez dans 29 juillet, 2021.

Dernière mise à jour : 29 juillet, 2021

La diarrhée est un problème qui affecte des millions de personnes chaque année et perturbe la routine alimentaire. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un symptôme transitoire qui disparaît après 1 ou 2 jours. Cependant, lorsqu’il existe une pathologie sous-jacente, elle peut s’étendre dans le temps, ce qui la rend difficile à gérer.

Pour cette raison, il est essentiel de savoir quels aliments manger et lesquels éviter en cas de diarrhée. Cela évite la déshydratation, l’altération négative du microbiote intestinal et les désagréments dans l’intestin.

Les produits laitiers

Les produits laitiers sont des aliments à éviter pendant le processus de diarrhée, car ils peuvent augmenter la fréquence et la gravité des selles. Il est optimal non seulement d’éliminer ces produits pendant la phase aiguë, mais également quelques jours plus tard. Ce conseil est encore plus décisif dans le cas des personnes qui ont une intolérance au lactose.

Gardez à l’esprit que la diarrhée peut affecter négativement la production de lactase, l’enzyme qui métabolise le sucre du lait. En cas de mauvaise digestion de ce nutriment, une gêne intestinale et des douleurs peuvent apparaître.

Toutefois, il existe une exception dans les produits laitiers, c’est le yaourt. Ce produit est recommandé, car les niveaux de lactose qu’il contient sont très faibles et il concentre des bactéries probiotiques. Selon une étude publiée dans The Cochrane Database of Systematic Reviews, ces micro-organismes sont capables de prévenir et d’améliorer les processus diarrhéiques.

Ne pas manger d’aliments gras pendant la diarrhée

Les produits contenant une grande quantité de graisse peuvent provoquer une augmentation des contractions intestinales, aggravant les processus de diarrhée. En ce sens, les aliments maigres qui ont une digestion facile sont recommandés.

Les aliments à éviter comprennent la restauration rapide, les viandes riches en matières grasses, les sauces, aliments frits et panés, précuits et ultra-transformés. Gardez à l’esprit que beaucoup d’entre eux contiennent également des acides gras de type trans. Il a été démontré que ces nutriments augmentent le niveau d’inflammation dans le corps.

Cependant, une certaine quantité de graisses de qualité est nécessaire dans l’alimentation. Notamment en cas de pathologie intestinale d’origine inflammatoire. Il est important que des lipides insaturés apparaissent dans l’alimentation, comme ceux de la série oméga 3. Pour cela, il suffit d’assurer la consommation d’une petite quantité quotidienne d’huile d’olive extra vierge.

Aliments frits et sucrés.

Éviter les édulcorants artificiels en cas de diarrhée

Ces dernières années, il y a eu un grand débat concernant l’utilisation d’édulcorants artificiels comme substitut du sucre. Ces additifs peuvent effectivement générer un impact sur le microbiote intestinal, réduisant sa diversité. Ceci est démontré par des recherches publiées dans la revue Nutrients.

Cette altération pourrait non seulement affecter la capacité d’absorption et de digestion des nutriments. Elle entraîne également l’apparition de diarrhée et d’autres symptômes gastro-intestinaux. Par ailleurs, le fait d’altérer le profil du microbiote pourrait être lié au développement de pathologies intestinales de type inflammatoire.

Il faut garder à l’esprit que le groupe des édulcorants artificiels est très large et hétérogène. Certains d’entre eux semblent ne pas être métabolisables au niveau intestinal. Cependant, il existe encore beaucoup de doutes à ce sujet.

En règle générale, les aliments qui contiennent des édulcorants artificiels et à éviter en cas de diarrhée sont les suivants :

  • Aliments étiquetés comme light.
  • Bonbons et gommes sans sucre.
  • Substituts d’édulcorants au sucre en poudre ou sous forme liquide.

Altération des aliments

Certains produits comestibles peuvent augmenter la production de gaz intestinaux. Les légumineuses se distinguent parmi elles, car elles concentrent une grande quantité de fibres. Cette substance fermente dans le tube digestif et provoque des flatulences.

Par conséquent, lors d’altérations de la fonctionnalité intestinale, il est conseillé d’éviter les produits tels que les pois chiches, les lentilles, les haricots, le chou, le chou-fleur et les oignons. Au lieu de cela, ces légumes peuvent être remplacés par des légumes à feuilles vertes, comme les épinards et les haricots.

De même, il est possible de trouver certains fruits qui ont également cette propriété d’altération. Ils ne sont donc pas adéquats à la consommation lors d’un épisode de diarrhée. C’est le cas des poires, des prunes et des fruits secs.

Peut-on boire de l’alcool et de la caféine pendant la diarrhée ?

L’alcool et la caféine altèrent aussi la motilité intestinale. C’est pourquoi ils pourraient aggraver les cas de diarrhée. Même une intoxication alcoolique pourrait générer ce problème, en raison d’une altération de la réabsorption de l’eau dans le tube digestif. Des précautions particulières doivent être prises, car la diarrhée associée à une consommation excessive d’alcool est liée à un risque accru de développer un cancer du côlon.

D’autre part, la caféine provoque également une augmentation de la vitesse du transit intestinal, ce qui est déconseillé en cas d’épisodes diarrhéiques. Ce n’est pas une substance nocive pour la santé dans des conditions normales, mais sa consommation doit être stoppée en cas de troubles digestifs.

Il est également essentiel d’éviter les boissons gazeuses. Il faut aussi faire attention aux aliments épicés. Ceux-ci ont un caractère irritant, et sont donc capables de stimuler la motilité du tube digestif. Selon une étude publiée dans la revue Digestive Diseases and Sciences, la capsaïcine des épices pourrait se lier à certains récepteurs de l’intestin, favorisant la diarrhée et les douleurs abdominales.

Aliments à risque microbiologique

Il est nécessaire de prendre des mesures d’hygiène extrêmes lorsqu’il s’agit de manger des aliments qui présentent un risque microbiologique dans le cadre de la diarrhée. C’est le cas du poisson cru.

Il est essentiel de toujours bien cuire les aliments pour traiter la diarrhée. D’autre part, les mesures d’hygiène doivent être poussées à l’extrême: se laver les mains avant de manger et de manipuler des aliments, frotter les fruits et légumes sous l’eau, nettoyer et désinfecter les surfaces de travail.

Ne pas manger les aliments de FODMAP en cas de diarrhée

La diarrhée peut être causée par l’existence d’une maladie inflammatoire de l’intestin. Dans ce cas, il est préférable de supprimer la consommation de tous les produits contenant des FODMAP dans l’alimentation. Ces composés sont fermentescibles au niveau intestinal, mais non digestibles. Ils peuvent donc provoquer une augmentation de la production de gaz.

Selon une étude publiée dans Gut, les retirer de l’alimentation réduit la diarrhée et l’inconfort chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable. Ils devraient également être supprimés lors d’épidémies aiguës de diarrhée infectieuse.

Normalement, les FODMAP se trouvent dans certains fruits à peau, dans les produits laitiers, dans le miel, dans les crucifères et dans les grains entiers. Il est donc nécessaire de proposer une alimentation basée sur l’apport de protéines et de graisses de qualité, à faible teneur en fibres.

Régime FODMAP.

Hydratation

Enfin, il faut garder à l’esprit que lors d’épisodes diarrhéiques il devient crucial de maintenir un bon état d’hydratation. La consommation régulière de liquides, en particulier d’eau, est essentielle. Dans les cas les plus graves, du sérum physiologique peut même être inclus.

Un état de déshydratation affecte négativement la santé, mettant en danger la vie du patient. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre d’avoir soif pour boire.

Manger pour combattre la diarrhée

La diarrhée est généralement transitoire. Cependant, il est nécessaire de prendre soin de l’alimentation pour améliorer son contrôle, et réduire sa durée. En ce sens, il convient de proposer une alimentation facilement digestible.

Il est essentiel d’éviter de manger des substances toxiques en cas de diarrhée, ainsi que des composés irritants pouvant augmenter la motilité intestinale. Une augmentation de la vitesse de transit entraîne moins de réabsorption de liquide dans le gros intestin.

Enfin, si la diarrhée persiste, il est préférable de consulter un spécialiste. Dans ces cas, des tests de diagnostic devront être effectués pour déterminer s’il existe une pathologie sous-jacente à l’origine du problème.

Cela pourrait vous intéresser ...
Diarrhée: symptômes, causes et traitement
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Diarrhée: symptômes, causes et traitement

La diarrhée est un symptôme gastro-intestinal qui apparaît à la suite de diverses maladies..Quelles sont ses causes? Comment la traiter? etc.



  • Guo Q, Goldenberg JZ, Humphrey C, El Dib R, Johnston BC. Probiotics for the prevention of pediatric antibiotic-associated diarrhea. Cochrane Database Syst Rev. 2019 Apr 30;4(4):CD004827. doi: 10.1002/14651858.CD004827.pub5. PMID: 31039287; PMCID: PMC6490796.
  • Valenzuela CA, Baker EJ, Miles EA, Calder PC. Eighteen‑carbon trans fatty acids and inflammation in the context of atherosclerosis. Prog Lipid Res. 2019 Oct;76:101009. doi: 10.1016/j.plipres.2019.101009. Epub 2019 Nov 2. PMID: 31669459.
  • Plaza-Diaz J, Pastor-Villaescusa B, Rueda-Robles A, Abadia-Molina F, Ruiz-Ojeda FJ. Plausible Biological Interactions of Low- and Non-Calorie Sweeteners with the Intestinal Microbiota: An Update of Recent Studies. Nutrients. 2020 Apr 21;12(4):1153. doi: 10.3390/nu12041153. PMID: 32326137; PMCID: PMC7231174.
  • Haber PS, Kortt NC. Alcohol use disorder and the gut. Addiction. 2021 Mar;116(3):658-667. doi: 10.1111/add.15147. Epub 2020 Jul 7. PMID: 32511812.
  • Staudacher HM, Whelan K. The low FODMAP diet: recent advances in understanding its mechanisms and efficacy in IBS. Gut. 2017 Aug;66(8):1517-1527. doi: 10.1136/gutjnl-2017-313750. Epub 2017 Jun 7. PMID: 28592442.
  • Luo Y, Feng C, Wu J, Wu Y, Liu D, Wu J, Dai F, Zhang J. P2Y1, P2Y2, and TRPV1 Receptors Are Increased in Diarrhea-Predominant Irritable Bowel Syndrome and P2Y2 Correlates with Abdominal Pain. Dig Dis Sci. 2016 Oct;61(10):2878-2886. doi: 10.1007/s10620-016-4211-5. Epub 2016 Jun 1. Erratum in: Dig Dis Sci. 2016 Oct 5;: PMID: 27250983.