L'effet Nocebo, qu'est-ce que c'est et comment ça marche?

Vous connaissez sûrement l'effet placebo.. Mais qu'en est-il de l'effet nocebo?
L'effet Nocebo, qu'est-ce que c'est et comment ça marche?
Leticia Aguilar Iborra

Rédigé et vérifié par la psicóloga Leticia Aguilar Iborra dans 23 avril, 2021.

Dernière mise à jour : 23 avril, 2021

Bien que le phénomène caractéristique de l’effet placebo soit connu, l’effet nocebo est également lié à l’administration de traitements et aux effets éventuels, dans ce cas défavorables.

L’effet nocebo, en termes généraux, est similaire à l’effet placebo en ce que les effets indésirables de toute substance, médicament ou autre type de traitement apparaissent subjectivement.

Cet effet résulte de la combinaison d’effets psychologiques et neurologiques. Bien que leurs effets soient subjectifs, ils peuvent être gênants pour la recherche et les résultats cliniques.

En ce sens, dans l’effet nocebo, les croyances et les attentes des individus influencent le résultat des traitements. Bien que ceux-ci diffèrent des propriétés qui impliquent un certain type de réaction dans l’organisme

A propos de la définition de l’effet nocebo

L'effet nocebo est courant.

Le terme nocebo, provient du latin qui pourrait être traduit par «faire du mal». Walter. P. Kennedy a été le pionnier en se référant à ce phénomène en 1961 pour évoquer les effets néfastes administrés après un traitement placebo.

En ce sens, l’effet nocebo fait référence à l’apparition d’effets indésirables après l’administration de tout type de traitement. Ces effets indésirables apparaissent de manière subjective, étant donné que l’administration de ces substances est sans danger pour l’organisme.

L’effet nocebo est souvent préjudiciable à certaines recherches à des fins de traitement, car il peut servir de médiateur aux résultats de la recherche. Par conséquent, il est extrêmement nécessaire de développer des stratégies de cadrage positives.

De cette manière, le patient reçoit des informations sur le traitement administré et les effets indésirables possibles afin de ne pas générer d’attentes négatives chez l’individu conduisant à l’effet nocebo.

Ces effets traitent la plupart des symptômes qui ne sont pas graves. Ils sont indépendants en plus de l’administration de la dose et non imputables au traitement.

Quelles sont les causes de son apparition?

Les mécanismes clairs par lesquels l’effet nocebo se produit sont encore inconnus. Dans certains cas, enquêter sur ce type de phénomène peut impliquer des problèmes éthiques et/ou juridiques. Cela signifie que la véracité des symptômes n’est pas soulevée à l’individu et qu’il n’est pas informé de la possibilité de symptômes indésirables.

Cependant, certains facteurs connus peuvent contribuer à l’effet nocebo dans une plus ou moins grande mesure. Parmi eux, on peut trouver les suivants:

Facteurs contribuant à l’apparition de l’effet nocebo

Les mécanismes psychologiques sont le phénomène du conditionnement classique. Ils se produisent à cause de la relation des contingences avec des stimuli discriminants qui facilitent une réponse adaptée, en fonction des attentes de l’individu.

Le souvenir d’une réponse négative à un type de médicament, ou à l’expérience indirecte des effets produits avec un médicament similaire ou un autre type de traitement chez d’autres personnes, influence la réaction de l’effet nocebo.

Autrement dit, la recommandation du traitement, les informations claires et concises sur les effets du traitement sont essentielles pour éviter l’apparition de ce phénomène.

Les traits de personnalité ressortent également. En effet, certaines caractéristiques peuvent affecter l’apparence de l’effet nocebo. On sait aujourd’hui que des traits d’introversion ou une tendance au pessimisme peuvent influencer l’apparition de cet effet. C’est le cas également chez les personnes ayant des caractéristiques névrotiques sujettes à l’inquiétude.

Par ailleurs, les mécanismes neurobiologiques semblent être déclenchés par la réponse d’anxiété d’anticipation déclenchée par des suggestions négatives. L’activation des récepteurs de la cholécystokinine (CCK) et l’hyperactivation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHA) facilitent la réponse à la douleur, produisant une hyperalgésie.

Les facteurs contextuels tels que l’environnement socioculturel et la relation spécialiste-patient sont un autre élément de grande importance. Des informations claires, où les aspects positifs du traitement sont reflétés, avertissant des aspects négatifs, peuvent atténuer le risque d’apparition de l’effet nocebo.

Conséquences cliniques

Les conséquences cliniques de l’effet nocebo influencent les résultats thérapeutiques et la recherche; Bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour en connaître spécifiquement la cause. Cependant, son influence est incontestable dans le suivi des prescriptions de traitement.

Par conséquent, les prescriptions thérapeutiques sont influencées par l’effet nocebo. On a vu que certaines pathologies telles que la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, les douleurs neuropathiques ou la migraine sont affectées par le phénomène de l’effet nocebo.

De plus, certains traitements sont plus susceptibles d’être impliqués dans ce phénomène. C’est le cas des statines associées à des douleurs musculaires, des antiépileptiques associés à des syndromes neurologiques ou du finastéride, associés à une dysfonction érectile.

Comment éviter l’effet nocebo?

L'effet nocebo peut être évité.

Une information claire et concise des professionnels est essentielle pour réduire le risque d’effet nocebo. Des informations non trompeuses et en même temps rassurantes.

Le cadrage positif tend à attirer l’attention sur les avantages du traitement afin d’éviter les attentes négatives à son sujet qui surviennent déjà chez l’individu. Cela comprend la recherche du traitement et ses effets sur Internet, les fausses nouvelles dans les médias, l’observation des effets du traitement sur d’autres personnes, etc.

En d’autres termes, un rôle fondamental est lié à la relation avec le professionnel et à sa capacité à informer sur le traitement. Si l’une des causes de l’apparition de l’effet placebo est liée à la relation entre le professionnel et le demandeur, l’effet nocebo l’est également.

D’autres stratégies peuvent être le consentement éclairé contextualisé et la non-information, selon ce que l’individu veut savoir. Il y a aussi la possibilité de parler clairement de l’effet nocebo aux individus pour faire prendre conscience des particularités qui peuvent survenir au cours du processus de traitement.

Cependant, l’apparition de certains symptômes est généralement inévitable. L’accent doit être mis sur la capacité des individus à traiter correctement les symptômes bénins et à leur faire prendre conscience que l’intolérance est un problème qui peut être résolu par des ajustements du traitement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Effet placebo: qu’est-ce que c’est et comment ça marche?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Effet placebo: qu’est-ce que c’est et comment ça marche?

L'effet placebo est un phénomène par lequel une personne place des attentes sur un traitement et guérit en conséquence..Quel est le fonctionnement ...



  • Ferreres,J., Eladi – Baños, J. & Farré M.(2004). Efecto nocebo: la otra cara del placebo. Medicina Clínica, 122 (13), 511-516.