Comment prévenir la maladie de Lyme? Quelques conseils

Les maladies à transmission vectorielle représentent une cause majeure de morbidité dans le monde. Heureusement, leur prévention est simple et repose sur la réduction de l'exposition aux acariens et aux insectes.
Comment prévenir la maladie de Lyme? Quelques conseils

Écrit par Luis Rodolfo Rojas Gonzalez, 25 août, 2021

Dernière mise à jour : 25 août, 2021

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse d’origine bactérienne qui survient lorsque les tiques atteintes piquent. Elle est associée à de multiples problèmes cutanés, systémiques, articulaires et cardiovasculaires à long terme. Voulez-vous savoir comment prévenir la maladie de Lyme?

Actuellement, le spirochète Borrelia burgdorferi est reconnu comme l’agent pathogène responsable de la maladie. Les recherches affirment qu’il s’agit de l’une des pathologies causées par les tiques les plus fréquemment diagnostiquées dans le monde.

Comment la maladie de Lyme se propage-t-elle?

Les principaux vecteurs impliqués dans la pathogenèse de la maladie de Lyme sont les tiques. Cependant, toutes les tiques ne participent pas à la transmission. Des études suggèrent que les acariens du genre Ixodes sont les vecteurs avec le taux de transmission le plus élevé de la borréliose.

Les tiques femelles pondent des millions d’œufs par an, qui éclosent pour se nourrir du sang de petits rongeurs. Ils deviennent alors des nymphes et des adultes qui continuent à consommer le sang des animaux. Les principaux hôtes de ces vecteurs en Europe et aux États-Unis sont les souris et les cerfs.

Les êtres humains sont généralement infectés par l’exposition à ces vecteurs ou à leurs hôtes dans les zones boisées, les zones humides et les prairies, surtout pendant l’été. De son côté, la tique doit rester un minimum de 24 à 36 heures attachée à la surface de la peau afin que les germes puissent être inoculés avec succès dans le sang.

Mesures pour prévenir la maladie de Lyme

Dans la plupart des cas, les maladies infectieuses transmises par les insectes peuvent être évitées en limitant l’exposition et en maintenant de bonnes habitudes d’hygiène corporelle. Certaines mesures qui peuvent être utilisées pour prévenir la maladie de Lyme sont les suivantes.

Éviter les zones infestées de tiques

Le risque d’exposition aux acariens est plus grand dans les zones couvertes d’herbes hautes, de buissons et de zones boisées. De même, nous les trouvons également sur les pelouses autour de la maison et dans les parcs.

Pour cette raison, il est essentiel de rester dans les sentiers et d’éviter d’entrer dans les zones avec des buissons et de l’herbe non taillés. Par ailleurs, il est conseillé de maintenir une distance adéquate avec tous les animaux pouvant servir d’hôtes aux vecteurs, tels que les souris et les cerfs.

Une femme qui randonne dans la montagne.

Utiliser des répulsifs pour prévenir la maladie de Lyme

L’utilisation de répulsifs sur les vêtements et les chaussures réduit considérablement le risque de piqûres de tiques. L’utilisation de répulsifs à 20 à 50 % de N,N-diéthyl-méta-toluamide (DEET) est recommandée sur la peau et les vêtements.

De même, l’huile d’eucalyptus citronné (OLE), le para-menthane-diol (PMD) et le 2-undécanone sont des répulsifs utiles pour prévenir la maladie de Lyme. Cependant, ces substances peuvent provoquer des effets secondaires sur la peau, tels que des irritations et des picotements. De plus, l’utilisation d’OLE et de PMD est contre-indiquée chez les enfants de moins de 3 ans.

Certaines études affirment que la perméthrine est une autre substance efficace pour l’élimination des acariens. Elle doit être appliquée au préalable sur les vêtements et les chaussures dans un environnement ouvert. De plus, son application sur la peau doit être évitée et une attention médicale doit être recherchée dès que possible avant l’apparition d’un symptôme étrange.

D’autre part, les acaricides sont des pesticides qui peuvent être utilisés dans la maison afin de réduire les populations de tiques péridomiciliaires. Il est préférable de les appliquer à la fin du printemps ou au début de l’été.

Hygiène et élimination des tiques

Une bonne hygiène corporelle est essentielle lorsque vous vous exposez à des zones à haut risque d’infection ou lorsque vous pratiquez des activités de plein air. Pour cette raison, il est conseillé d’examiner la peau et les vêtements au moins une fois par jour à la recherche de tiques qui pourraient s’y attacher. Les zones chaudes et humides telles que les aisselles, le nombril, l’aine, les fesses et le cuir chevelu doivent être soigneusement contrôlées.

Si vous trouvez des acariens sur la peau, restez calme et essayez de les éliminer le plus rapidement possible. Pour cela, une petite pointe de forceps et des gants sont généralement utilisés, évitant le contact direct avec le vecteur.

Une fois la tique extraite, il faut vérifier qu’elle est complète et qu’aucune matière ne reste attachée à la peau. D’autre part, il est important de maintenir des soins appropriés selon le type de peau pour rester en bonne santé et éviter les effets secondaires à court terme.

Les conseils suivants doivent être suivis lors de l’élimination de ces minuscules acariens du corps:

  • N’essayez pas d’étouffer la tique avec de la vaseline, de l’huile ou d’autres substances.
  • Évitez d’écraser ou de tordre la tique lorsque vous la tirez.
  • Ne l’enlevez pas avec la peau nue et non protégée.
  • Évitez d’appliquer de la chaleur directe sur l’acarien.

De même, une douche et beaucoup de shampoing peuvent aider à éliminer les tiques en les faisant glisser. D’autre part, les vêtements et les chaussures doivent rester dans la sécheuse à haute température pendant au moins 10 minutes pour tuer les vecteurs qui restent cachés dans les vêtements secs en entrant dans la maison.

Vérifier les animaux de compagnie pour prévenir la maladie de Lyme

La fourrure des animaux de compagnie constitue l’habitat idéal pour que les acariens pénètrent dans la maison. Pour cette raison, un moyen efficace de prévenir la maladie de Lyme est d’inspecter soigneusement les animaux avant d’entrer dans la maison.

Dans la plupart des cas, les tiques peuvent se trouver sur la peau de l’animal sans le mordre, puis se déplacer sur les vêtements humains. Dans le cas où l’animal a plusieurs tiques attachées, les mêmes indications doivent être suivies.

Une femme qui se promène en forêt avec son chien.

Créer un environnement sans tiques

Les tiques ne peuvent généralement pas survivre dans les zones ensoleillées et sèches. De plus, l’American Lyme Disease Foundation (ALDF) déclare que ces vecteurs ne peuvent ni sauter ni voler, ils nécessitent donc un contact direct avec l’hôte.

En ce sens, il est conseillé d’appliquer les mesures suivantes autour de la maison:

  • Tondre régulièrement la pelouse.
  • Nettoyer les bords des routes.
  • Placer des copeaux de bois ou du gravier comme frontière entre le jardin et les zones boisées.
  • Vérifier et nettoyer les mangeoires pour animaux de compagnie.
  • Placer les équipements ou les objets d’activités de plein air loin des buissons et des arbres.

La réduction de l’exposition aux tiques est le principal facteur de protection

La prévention de la maladie de Lyme repose sur la réduction de l’exposition aux tiques responsables de l’inoculation de la bactérie Borrelia spp. En ce sens, une attention particulière doit être portée à l’hygiène corporelle et à la propreté des vêtements lors de la réalisation de toute activité de plein air.

D’autre part, les tiques ont besoin de plus de 24 heures pour transmettre la maladie, donc trouver ces petits insectes sur la peau n’indique pas que l’infection a déjà été inoculée. Il est important de garder une surveillance adéquate de la surface où la morsure s’est produite et de demander l’aide d’un professionnel pour tout symptôme étrange.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment pose-t-on le diagnostic de la maladie de Lyme?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Comment pose-t-on le diagnostic de la maladie de Lyme?

Le diagnostic de la maladie de Lyme est simple, basé sur les symptômes et les résultats des tests de détection des anticorps..Découvrez-en davantag...



  • Skar GL, Simonsen KA. Enfermedad de Lyme. En: StatPearls. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2021 enero-.
  • Herrera Lorenzo O, Infante Ferrer J, Ramírez Reyes C, Lavastida Hernández H. Enfermedad de Lyme: historia, microbiología, epizootiología y epidemiología. Rev Cubana Hig Epidemiol. 2012; 50( 2 ): 231-244.
  • Grear J, Koethe R, Hoskins B, Hillger R et al. The effectiveness of permethrin-treated deer stations for control of the Lyme disease vector Ixodes scapularis on Cape Cod and the islands: a five-year experiment. Parasites & Vectors. 2014; 7(1): 292.
  • Eisen R, Eisen L. The Blacklegged Tick, Ixodes scapularis : An Increasing Public Health Concern. Trends in Parasitology. 2018;34(4):295-309.
  • Jones E, Hinckley A, Hook S, Meek J et al. Pet ownership increases human risk of encountering ticks. Zoonoses and Public Health. 2017;65(1):74-79.
  • InformedHealth.org. Colonia, Alemania: Instituto de Calidad y Eficiencia en la Atención de la Salud (IQWiG); 2006-. Picaduras de garrapatas: ¿Qué son las garrapatas y cómo se pueden eliminar?.