Comment établit-on un test de paternité?

Actuellement, les tests de paternité peuvent être effectués à partir d'un échantillon d'ADN. Grâce aux nouvelles techniques d'identification de l'ADN et aux calculs probabilistes, les résultats peuvent être connus avec une grande fiabilité.
Comment établit-on un test de paternité?

Écrit par Sara Santos Lorente, 01 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

Jusqu’à il y a quelques années, il n’existait pas de test de paternité. Il n’était possible de savoir avec certitude que si la mère d’un enfant était sa mère biologique. Mais pas avec le père qui ne l’avait pas porté pendant neuf mois. Pendant longtemps, il a été très difficile de vérifier la paternité, avec seulement la confirmation de la ressemblance physique.

Cependant, tout au long du XXe siècle, de grandes avancées scientifiques ont permis de développer des techniques permettant de prouver ou d’exclure la paternité avec une certaine certitude. Actuellement, ces tests de paternité sont des tests ADN. C’est pourquoi ils sont souvent appelés profilage ADN ou empreintes génétiques.

Quelles sont les bases d’un test de paternité?

Nous avons tous, dans notre ADN, des informations génétiques qui proviennent de notre mère biologique ainsi que des informations qui proviennent de notre père biologique. Environ 99% de ces informations sont similaires entre les individus d’une même espèce, mais il y en a 1% qui diffère grandement d’un être humain à un autre. C’est cette partie qui est étudiée par les tests de paternité.

Un jeune garçon qui a de la peinture sur son visage et son teeshirt.

Quel type d’échantillon est nécessaire pour effectuer un test de paternité?

L’analyse ADN peut s’effectuer sur différents échantillons, par exemple:

  • Salive.
  • Cheveux.
  • Urine.
  • Sang.
  • Dents.

Cette même analyse est utilisée dans les techniques médico-légales, ainsi que pour les enquêtes anthropologiques et historiques.

Quelle partie de l’ADN étudie-t-on?

Pour les tests de paternité, on étudie les séquences d’ADN qui sont généralement utiles pour l’identification humaine. Ces séquences sont appelées « séquences répétées ou en tandem » car les nucléotides qui les composent se répètent. En effet, cela est souvent différent pour chaque individu, mais pas toujours. C’est pourquoi il est nécessaire d’étudier plusieurs de ces séquences répétées et sur plusieurs chromosomes.

Quels sont les tests utilisés pour étudier la paternité?

Le test qui est utilisé après l’extraction de l’échantillon avec l’ADN s’appelle Polymerase Chain Reaction ou PCR, qui fait des copies de la région de l’ADN que l’on souhaite étudier. Cela facilite l’analyse d’échantillons avec très peu d’ADN.

Par la suite, ces séquences d’ADN sont séparées par électrophorèse capillaire, différenciant celles de la mère, de l’enfant et du père. Enfin, ils sont visualisés grâce à une technique appelée fluorescence. Ainsi, les répétitions de chaque séquence étudiée peuvent être identifiées.

En général, environ 15 séquences répétées en tandem sont étudiées. Lorsque dans deux d’entre eux (ou plus), la partie de la séquence de l’enfant qui devrait provenir de l’ADN du père ne correspond pas, la possibilité de paternité pour ce sujet est exclue.

ADN matériel génétique.

Test de vérification

Parfois, des mutations peuvent survenir d’une génération à l’autre. Par conséquent, après un test de paternité, les résultats sont généralement corroborés par une seconde analyse.

Les résultats d’un test de paternité s’établissent souvent en terme de probabilité. Cette probabilité est appelée «taux de paternité». En effet, il n’est pas possible de donner un résultat avec une certitude à 100 %. Puisqu’il est possible de montrer que 100 % des informations analysées coïncident, mais nous ne pouvons pas savoir s’il existe un autre individu qui a le même profil génétique de ces séquences.

L’«indice de paternité» explique combien il est plus probable que le père présumé étudié soit le père biologique, plutôt que celui de tout autre homme de la population.

Il semble qu’un prélèvement de la mère ne soit pas nécessaire pour pouvoir réaliser un test de paternité. Toutefois, il permet de faciliter la différenciation de l’information génétique de l’enfant. En bref, si la mère participe à l’étude, cela facilite la recherche, et fournissant des résultats plus sûrs et plus fiables.

Quels sont les laboratoires qui peuvent réaliser un test de paternité?

Les tests de paternité peuvent être effectués en privé ou à la demande d’un juge. Les résultats de ce type d’études sont souvent très importants pour les personnes concernées. C’est pourquoi tous les laboratoires ne peuvent pas effectuer ce type d’analyse.

Ils ne peuvent être effectués que par des laboratoires respectant les instructions et réglementations techniques relatives aux tests biologiques pour la détermination de la paternité et/ou de la maternité. Avec cela, différents aspects sont abordés, notamment le contrôle de la qualité et la confidentialité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est l’histoire du prix Nobel et de son créateur?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Quelle est l’histoire du prix Nobel et de son créateur?

Le prix Nobel est décerné chaque année à d'excellents chercheurs ou générateurs de paix..Quelle est l'histoire de cette reconnaissance et de son cr...



  • Marcela Lagos L, Helena Poggi M, Cecilia Mellado S. Conceptos básicos sobre el estudio de paternidad. Rev Med Chil. 2011;139(4):542–7.
  • Rangel-Villalobos H. La prueba de paternidad con ADN. Una descripción para abogados, laboratorios clínicos y público general. NOTICONAQUIC. 20AD;18(49):40–51.
  • Referencia del Documento: Diario Oficial/Normas Generales/Año 2000/DO 08/01/2000 RES 1.450 2000 SERVICIO MEDICO LEGAL Servicio Médico Legal INSTRUCCIONES Y NORMATIVA TECNICA SOBRE PRUEBAS BIOLOGICAS PARA LA DETERMINACION DE LA PATERNIDAD Y/O MATERNIDAD (Resolución) [Internet]. [cited 2019 Feb 18]. Available from: http://www.sml.gob.cl/transparencia/transparencia2007/res 1450 adn-2000.pdf