Étourdissements anxieux: causes et comment les combattre

15 mars, 2021
This article has been written and endorsed by la psicóloga Laura Ruiz Mitjana
L'anxiété comporte de multiples symptômes physiques, cognitifs et comportementaux. Parmi ces types de symptômes, nous trouvons des étourdissements anxieux. Mais pourquoi se produisent-ils? Comment pouvons-nous les travailler?

Que sont les étourdissements anxieux? Souhaitez-vous connaître leurs causes et les moyens de les combattre? Il est important de se rappeler que l’anxiété est un trouble d’hyperactivité physiologique dans lequel de nombreux symptômes somatiques ou physiques apparaissent tels que nausées, vomissements, douleurs ou pressions thoraciques, transpiration, etc.

L’anxiété est l’un des troubles mentaux les plus courants chez les personnes qui fréquentent les services de soins primaires dans le monde. Elle a tendance à apparaître à l’adolescence et au début de l’âge adulte et affecte davantage les femmes. Si vous souhaitez en savoir plus sur les étourdissements anxieux, nous vous invitons à continuer la lecture de cet article.

Étourdissements anxieux: de quoi s’agit-il?

L’anxiété est un état d’hyper éveil de l’organisme – du système nerveux autonome – qui provoque des symptômes très divers: cognitifs (subjectifs / psychologiques), physiques ou somatiques et comportementaux. Parmi les symptômes physiques, on trouve des étourdissements anxieux.

Ces vertiges, dans de nombreux cas, peuvent devenir très intenses et empêcher la personne de mener à bien sa vie normale. Autrement dit, ils peuvent interférer considérablement avec votre fonctionnement quotidien. Mais quelles sont leurs causes?

Les causes

Les causes des étourdissements dus à l’anxiété sont, comme leur nom l’indique, l’anxiété elle-même. Mais creusons davantage la question. Quelles sont les causes, dérivées de l’anxiété elle-même, qui provoquent des étourdissements? Voyons les 4 causes les plus fréquentes:

1. Peur et tension élevée

Des étourdissements anxieux peuvent survenir lorsque la pression artérielle baisse rapidement.

L’un des symptômes typiques de l’anxiété est la peur. Lorsqu’une personne ressent une sensation intense, sa fréquence cardiaque et sa tension artérielle augmentent. Cela se produit au moment maximal de l’angoisse ou avant un stimulus qui a déclenché cette peur. Mais que se passe-t-il lorsque le moment de stress maximal diminue?

Le corps réduit cette tension initiale, rééquilibre ses niveaux, et c’est à ce moment que des vertiges apparaissent, en raison de la réduction «drastique» de la pression artérielle. En général, ces étourdissements sont également associés à un sentiment de confusion.

2. Surcharge ou saturation mentale

Lorsqu’une personne souffre d’anxiété, elle est constamment en position d’alerte (mentalement et physiquement). En ce sens, il peut manifester un état d’hypervigilance. Cela génère beaucoup d’angoisse, en plus d’une forte surcharge mentale. Ce qui conduit à une grande fuite d’énergie.

L’épuisement énergétique, persistant dans le temps, provoque une fatigue mentale et une faiblesse générale. Cette faiblesse s’accompagne souvent de vertiges dus à l’anxiété, en plus d’autres symptômes tels que confusion, apathie, etc.

3. Tension musculaire

La tension musculaire est un autre des symptômes caractéristiques de ce trouble. Si le corps est tendu, c’est qu’un système d’alerte est activé en cas d’éventuel danger réel ou imaginaire.

Cette tension peut conduire à l’apparition de vertiges anxieux. Cela comporte également des symptômes sur le plan mental (surcharge, saturation, inquiétude excessive, fatigue, sensation de perte de contrôle, etc.).

4. Respiration altérée et hyperventilation

L’altération de la respiration est typique de cette condition. Les personnes touchées ont tendance à respirer plus vite et / ou de manière plus agressive, en prenant de courtes respirations ou en respirant très peu profondément. Cette «mauvaise» respiration peut être à l’origine de vertiges anxieux.

À d’autres occasions, il y a une hyperventilation dans le corps. Ainsi, une plus grande quantité d’oxygène que nécessaire pénètre dans le corps, ce qui entraîne une diminution du dioxyde de carbone.

De cette manière, un déséquilibre se produit et le corps tente de retrouver l’équilibre du pH du sang (le sang devient alcalin), ce qui conduit à des étourdissements anxieux.

Chaque instant, chaque respiration et chaque expérience de votre vie se nourrit de votre attitude.”

-Anonyme-

Comment combattre les étourdissements anxieux?

Les étourdissements anxieux peuvent s'améliorer avec une respiration profonde.

Les étourdissements dus à l’anxiété génèrent beaucoup d’inconfort et de souffrance chez la personne. De plus, ressentir ces symptômes et d’autres symptômes somatiques peut amener la personne à se concentrer davantage sur les symptômes et, par conséquent, augmenter l’anxiété.

Plus l’anxiété est grande, plus la probabilité d’intensifier les symptômes augmente (dans ce cas, des étourdissements anxieux). Que peut-on pour les éviter? Voici quelques clés:

  • Donnez au vertige l’importance qu’il mérite, mais pas plus : le vertige n’est pas dangereux. Nous devons le prendre comme un symptôme d ‘«alerte» qui nous dit que quelque chose ne va pas, mais en réalité, il n’est pas dangereux.
  • Pratiquez des exercices de respiration: la respiration abdominale, par exemple, réduit les niveaux d’activation du corps et l’anxiété elle-même. Pour cette raison, ces types d’exercices font partie de nombreuses thérapies psychologiques axées sur la lutte contre l’anxiété.
  • Pratiquez la relaxation : la relaxation est une autre des techniques qui peuvent nous aider à réduire les niveaux d’activation du corps. Elle a un impact direct et positif sur l’anxiété.
  • Cessez de vous concentrer sur les vertiges (prenez de la distance) : si nous éprouvons un étourdissement, notre tendance naturelle sera de concentrer notre attention sur eux. Cependant, ne pas y prêter attention peut les aider à s’en aller.
  • Travaillez sur vos pensées négatives: grâce à la thérapie cognitive, on travaille beaucoup sur les pensées négatives des personnes qui souffrent d’anxiété. Réduire ces pensées et les remplacer par des pensées plus adaptatives, positives et/ou réalistes peut améliorer les symptômes.
  • Faites de l’exercice physique : l’exercice physique entraîne la libération d’endorphines et un état de calme et de relaxation. Pendant que nous la pratiquons, l’esprit s’échappe, ce qui est très bénéfique pour combattre l’anxiété.

Étourdissements anxieux: commencez à travailler dessus

L’anxiété est un trouble qui se vit avec une grande angoisse, car elle nous éloigne d’un sentiment de calme et de tranquillité. L’organisme se comporte de manière hyperactive et exagérée, comme si nous vivions dans un monde plein de dangers. Mais ce sont des dangers irréels ou imaginaires, car en réalité nous sommes en sécurité.

À la suite de cette hyper excitation (et d’autres causes plus sous-jacentes, telles que l’hyperventilation et la surcharge mentale typique de l’anxiété, déjà expliquées), des étourdissements surviennent. Prendre conscience de ces états, tout en nous en éloignant, peut nous être bénéfique.

Si vous voulez arrêter de les ressentir, attaquez-vous à l’anxiété elle-même. Puis, à partir de là, commencez à travailler sur votre changement. Demandez l’aide d’un professionnel et commencez à aller de l’avant – vous le méritez!

Je médite, donc je sais comment trouver un endroit calme pour être calme et paisible.

-Roseanne Barr-