4 maladies d’origine alimentaire

18 mars, 2021
This article has been written and endorsed by el nutricionista Saúl Sánchez
Les micro-organismes sont généralement présents dans les aliments d'origine animale ou les conserves, il est donc nécessaire d'adopter de bonnes pratiques d'hygiène pour éviter les risques.

Certaines pathologies peuvent être transmises par les aliments. Parmi elles, nous trouvons les maladies d’origine alimentaire telles que les fameuses intoxications. Bien qu’elles présentent parfois des symptômes bénins, la vérité est que de graves complications pour la santé humaine peuvent se développer.

Pour cette raison, l’importance du maintien de bonnes pratiques d’hygiène alimentaire a été fortement influencée ces dernières années. De cette manière, les risques sont minimisés et une bonne santé intestinale est préservée.

Quelles sont les causes des maladies d’origine alimentaire?

La première chose à garder à l’esprit est que les maladies d’origine alimentaire causent souvent des problèmes gastro-intestinaux. Les symptômes les plus fréquents sont les vomissements, les nausées, la diarrhée et les douleurs abdominales.

Cependant, des complications surviennent parfois lorsque l’affectation se produit au niveau du foie. C’est le cas de l’ingestion de toxines provenant de certains types de champignons ou de champignons vénéneux. Ce sont les situations les plus dangereuses et les plus gênantes.

Qu’y a-t-il derrière les maladies d’origine alimentaire?

Les maladies d'origine alimentaire sont souvent causées par des bactéries.

Le plus souvent, les maladies d’origine alimentaire sont causées par une bactérie ou une toxine. Les pathologies virales, dans ces cas, sont beaucoup plus rares, car elles ne survivent généralement pas de manière optimale dans les produits de consommation. Les infections à rotavirus constituent une exception à cette règle.

Cependant, les bactéries peuvent se reproduire dans de nombreux produits comestibles qui font partie du régime alimentaire habituel. Surtout lorsque les conditions de température et d’humidité sont optimales, il y a prolifération des microorganismes pathogènes à l’origine de cette classe de pathologies.

De même, il peut y avoir le cas d’un microorganisme qui développe une toxine et même si l’agent principal est mort, le produit secondaire survit en provoquant des dommages à l’organisme humain. Cette situation est encore plus difficile à contrôler, car les toxines ont tendance à être plus résistantes aux traitements les plus appliqués.

Principales maladies d’origine alimentaire

Nous allons procéder à un examen des maladies d’origine alimentaire les plus fréquentes et commenter la position de la science à cet égard.

Salmonellose

Cette pathologie se développe à partir de l’ingestion du microorganisme Salmonella, comme indiqué dans une étude publiée dans la revue Food Microbiology . Cette bactérie se trouve principalement dans les produits carnés et les œufs. Elle a différentes souches.

Elle prolifère parfaitement à température ambiante et génère des problèmes gastro-intestinaux, notamment des vomissements et des diarrhées. L’intensité des symptômes dépendra de la quantité de micro-organismes ingérée. L’un des principaux dangers du développement de la salmonellose est la déshydratation causée par la perte de liquides due à la diarrhée.

La bonne nouvelle est que les bactéries Salmonella ne sont pas très résistantes aux traitements thermiques. Pour cette raison, l’application de chaleur est très efficace pour réduire considérablement sa propagation. Ainsi, le fait de consommer des oeufs durs, par exemple, élimine le risque.

De la même manière, il est recommandé de garantir une cuisson adéquate des viandes, notamment de la volaille, à l’intérieur.

Botulisme

C’est l’une des maladies d’origine alimentaire les plus dangereuses. Dans ce cas, nous parlons d’une pathologie qui génère une paralysie progressive des tissus et des organes.

Cela peut être fatal si la quantité de micro-organismes ingérée est élevée et n’est pas traitée avec des médicaments. Ceci est démontré par une étude publiée dans Epidemiologie, Mikorbiologie, Imunologie.

En effet, la toxine générée par ces bactéries, le botox, est utilisée pour des traitements esthétiques. Il faut noter que le nom donné à ces microorganismes est Clostridium Botulinum.

Ceux-ci se retrouvent, encore une fois, dans les aliments d’origine animale. Même s’ils sont également fréquents dans les conserves qui n’ont pas correctement passé les processus d’hygiène alimentaire, comme les sauces tomates non stérilisées.

Empoisonnement aux mycotoxines

Les champignons peuvent produire des substances, des mycotoxines, qui provoquent des maladies graves chez l’homme. Parmi eux, celui causé par l’aflatoxine B1 se distingue, ce qui provoque de graves lésions hépatiques, et peut même augmenter le risque de développer un cancer.

Les dangers et les dommages résultant de la consommation de cette substance sont rassemblés dans une enquête publiée dans Food and Chemical Toxicology.

La gravité de ces troubles rend très important l’identification correcte des champignons avant consommation. L’acquisition de ces éléments dans un supermarché ne comporte aucun risque. Cependant, la collecte individuelle sur le terrain les implique.

De nombreux champignons ont des similitudes morphologiques, mais des différences en termes de teneur en toxines. Il est conseillé d’être un expert avant d’ingérer ce type d’aliments dans la nature.

Empoisonnement à Campylobacter

Le Campylobacter est un autre des micro-organismes communs dans les aliments couramment consommés, ainsi que dans l’eau. L’empoisonnement avec ces bactéries est courant après l’ingestion d’un liquide contaminé, développant ainsi ce que l’on appelle la diarrhée du voyageur.

Selon une étude publiée dans Nature Reviews, ce micro-organisme est capable de provoquer des diarrhées dans la plupart des cas, causant des dommages au microbiote intestinal. Ainsi, une grande partie de la biodiversité existante dans l’intestin peut être perdue, ce qui nuit à la santé à moyen terme.

Moyens d’éviter les maladies d’origine alimentaire

Les maladies d'origine alimentaire sont souvent causées par des bactéries.

Pour éviter le développement de toutes ces pathologies que nous venons d’évoquer, il est essentiel de maintenir de bonnes habitudes d’hygiène alimentaire. En ce sens, il est nécessaire de garantir une cuisson complète des aliments, notamment lorsqu’il s’agit de volaille ou de viande hachée.

Il est également extrêmement important de décongeler correctement les produits. Sinon, un terreau optimal pour la croissance bactérienne pourrait être promu. Par conséquent, il est conseillé de toujours utiliser le réfrigérateur pour cette tâche, en évitant de laisser les aliments à température ambiante.

Lorsque la mise en conserve à domicile est terminée, il est essentiel de démarrer un processus de stérilisation des bocaux ou des récipients utilisés. Le bain-marie est l’une des meilleures options, car il détruit les éventuels micro-organismes pouvant coexister dans l’environnement.

Comment faire face à une maladie d’origine alimentaire?

La première chose à faire est d’identifier l’ampleur des symptômes. En cas de gravité, il convient de se rendre aux urgences, car un traitement médicamenteux ou du sérum veineux peut être nécessaire pour éviter la déshydratation.

Gardez à l’esprit que ce processus de perte de liquide se manifeste par une perte de conscience et des étourdissements dans sa phase la plus intense. Ceci est corroboré par une étude publiée dans la revue Emergency Medicine Clinics of North America.

Une fois la pathologie surmontée, il est important de garantir la restructuration du microbiote intestinal. Pour cela, l’utilisation de suppléments probiotiques est recommandée. Ils ont montré des effets bénéfiques en réduisant l’incidence de la diarrhée et en améliorant la diversité bactérienne dans l’intestin.

De plus, vous devez être prudent avec votre alimentation pendant les premiers jours. Il est toujours recommandé de commencer par une alimentation facile à digérer. La viande blanche et le riz blanc sont un bon début. Ensuite, le spectre des aliments autorisés peut être augmenté, y compris le poisson blanc et les œufs.

Les légumes riches en fibres, les aliments très gras et les sucres simples doivent être évités jusqu’aux derniers stades de la récupération. Quoi qu’il en soit, une fois ce point atteint, la présence dans l’alimentation de fruits à fibres solubles comme les pommes est importante. Cela permet à la croissance de nouvelles souches bactériennes de s’installer dans le tube digestif.

Complications des maladies d’origine alimentaire

La gravité des tableaux cliniques développés à partir de maladies d’origine alimentaire dépendra avant tout de la charge de microorganismes ou de toxines ingérées. Par conséquent, à faibles doses, seuls certains symptômes bénins tels que nausées ou diarrhées peuvent apparaître.

Cependant, lorsque la charge bactérienne ou toxique est élevée et que les souches sont virulentes, des complications sont possibles. La plupart d’entre elles conduisent à un processus de déshydratation induit par la perte de liquide à travers les selles.

De plus, dans le cas de maladies causées par les aflatoxines, une atteinte hépatique peut être observée. Il est courant de développer une inflammation sévère dans cet organe. Pour cette raison, lorsque l’empoisonnement est de nature fongique, un traitement pharmacologique est généralement nécessaire.

Les aliments peuvent transmettre des maladies s’ils ne sont pas manipulés correctement

Comme vous l’avez vu, la manipulation des aliments est essentielle pour éviter de développer des maladies. Heureusement, dans les industries alimentaires d’aujourd’hui, cette prise de conscience s’applique.

Quoi qu’il en soit, chaque fois que vous avez un doute quant à savoir si un produit est bon ou mauvais, la meilleure option est de le jeter. Surtout lorsqu’il s’agit d’un aliment d’origine animale ou d’une confiture. Cela minimise les risques et évite les conséquences qui peuvent être très nocives pour la santé.

Il faut également tenir compte du fait que les maladies d’origine alimentaire peuvent être très dangereuses chez les femmes enceintes, car la vie du fœtus peut être atteinte dans les cas les plus graves. Chez les enfants, elles peuvent également se manifester sérieusement.