Dépendance aux nouvelles technologies

18 mars, 2021
This article has been written and endorsed by la psicóloga Laura Ruiz Mitjana
La dépendance aux nouvelles technologies est un problème fréquent, en particulier chez les adolescents. Quelles sont ses causes et ses symptômes? Comment sont-ils traités?

Nous ne pouvons pas le nier, les nouvelles technologies font partie de nos vies et sont probablement là pour rester. Les avantages sont nombreux, même si une utilisation inappropriée des nouvelles technologies peut entraîner des conséquences négatives, telles que des troubles addictifs. C’est le cas de la dépendance aux nouvelles technologies.

Comme dans toute addiction, son principal symptôme est un «besoin» irrépressible de consommer une certaine substance. Dans ce cas, les nouvelles technologies. La personne finit par perdre le contrôle de ce comportement et passe de plus en plus de temps à utiliser des appareils électroniques.

Dépendance aux nouvelles technologies: qu’est-ce que c’est?

La dépendance aux nouvelles technologies touche généralement les jeunes.

La dépendance aux nouvelles technologies se définit comme un besoin impérieux de continuer à interagir avec des appareils électroniques, qui permettent généralement l’accès à Internet. Cette interaction s’effectue via des applications pour smartphone, des ordinateurs, etc.

Dans cette condition, on retrouve également une dépendance aux jeux vidéo, que ce soit via les consoles de jeux vidéo, Internet, les jeux informatiques, les plateformes en ligne, etc.

Au-delà du sentiment de «besoin» d’être connecté à Internet, la personne accro aux nouvelles technologies a généralement besoin des appareils qu’elle utilise pour répondre à certains paramètres.

Ces paramètres sont liés au plaisir ou une éventuelle expérience plus complète en termes de contenu, de caractéristiques de l’appareil, etc.

Que savons-nous d’autre?

Une étude publiée dans la revue scientifique BMC Pediatrics, réalisée par le Young Research Group and Information and Communication Technologies (JOITIC), a abouti à des conclusions intéressantes sur ce problème.

Selon l’étude, le tabac, l’abus d’alcool, les drogues, l’échec scolaire et les problèmes dans l’environnement familial sont liés à la dépendance aux nouvelles technologies. En outre, l’étude affirme également que le rôle de la famille peut être fondamental dans les efforts visant à prévenir ce type de problème.

En termes de chiffres, l’étude a été menée auprès de 5 538 étudiants âgés de 12 à 20 ans et a révélé que 13,6% des personnes interrogées avaient une utilisation problématique d’Internet. 2,4% une utilisation problématique des téléphones portables, et 6,2% des altérations dans l’utilisation des jeux vidéo.

Symptômes de la dépendance aux nouvelles technologies

Quels sont les symptômes d’une personne dépendante aux nouvelles technologies? En plus du besoin d’être connecté, les symptômes les plus fréquents sont les suivants:

Besoin urgent d’être informé

L’un des symptômes de cette dépendance est un besoin urgent d’être toujours informé. Les sujets concernent généralement tout ce qui intéresse le cercle le plus proche. Chez les adolescents, par exemple, cela peut être lié aux nouvelles modes, aux influenceurs, aux youtubeurs, aux réseaux sociaux, etc.

Une forte dépendance

Les nouvelles technologies, tout comme elles génèrent des addictions, engendrent également une dépendance (comme c’est le cas avec les substances toxiques, par exemple). Ainsi, une forte dépendance vis-à-vis de ces appareils apparaît. Ce qui implique que le sujet «a besoin» de plus en plus de «substance» pour ressentir le même effet.

Cela signifie que, surtout au début, il faut passer de plus en plus d’heures connectés pour ressentir le même plaisir.

Limitation dans d’autres situations

Cette addiction implique une limitation face à des situations hors du contexte des nouvelles technologies ou écrans. Par conséquent, il est de plus en plus difficile pour la personne de profiter d’activités qui ne sont pas liées à la technologie.

Une personne accro aux nouvelles technologies peut être très efficace lorsqu’elle mène des activités à l’aide d’un appareil intelligent, mais totalement inefficace lorsqu’elle les fait dans un autre contexte.

Rechercher des appareils “à la pointe de la technologie”

Un autre symptôme de la dépendance aux nouvelles technologies est la nécessité pour les appareils utilisés d’être innovants, nouveaux ou de pointe. C’est le cas pour les personnes profondément dépendantes ou qui interagissent avec ce type d’appareil depuis plus d’années.

Ce sont des gens qui recherchent toujours «le meilleur», les dernières avancées technologiques. Cela peut être lié à la dépendance déjà expliquée, puisque la personne a de plus en plus besoin de produits de meilleure qualité ou avec plus de fonctions pour ressentir la même chose qu’au début de la dépendance.

Isolement social

L’isolement social est un autre des symptômes caractéristiques de ce type de dépendance. Les personnes accros à ce type d’appareil s’isolent progressivement des autres. Elles arrêtent de pratiquer des activités en dehors de cette zone et passent de plus en plus d’heures connectées à Internet ou à leurs appareils. Elles peuvent perdre de nombreux amis à cet égard.

Les causes de la dépendance aux nouvelles technologies

Lors d’une addiction aux nouvelles technologies, ce que nous constatons la plupart du temps est un manque ou un problème émotionnel que la personne essaie de “refouler”.

C’est un processus presque toujours inconscient. Lorsque nous parlons de problèmes émotionnels, nous parlons de problèmes de toutes sortes: famille, relation, estime de soi, avec les pairs, etc.

D’autre part, une autre cause de cette dépendance peut être en lien avec une distorsion dans le système de récompense de la personne. Cela peut conduire à une altération au niveau organique. De plus, ces types de comportements ont également leur impact sur le cerveau.

Lorsque nous exerçons une activité de manière compulsive, ou lorsque nous adoptons de nouvelles habitudes génératrices de plaisir ou de satisfaction, notre cerveau sécrète un neurotransmetteur appelé sérotonine. La sérotonine, également appelée «l’hormone du bonheur», est libérée lorsque nous sommes euphoriques, heureux ou lorsque nous recevons une grande dose de plaisir.

L’addiction expérience / plaisir

Que se passe-t-il avec l’expérience? La sérotonine (et bien d’autres substances) peut aussi «générer» une dépendance (ou contribuer à son apparition) dans le sens où, comme nous ressentons tant de plaisir, nous cherchons à en faire l’expérience encore et encore.

Cela a aussi beaucoup à voir avec la dépendance. Plus nous éprouvons de plaisir au fil du temps, plus nous «avons besoin» de ce plaisir et plus nous avons besoin de substance pour en faire l’expérience.

Comment traiter la dépendance aux nouvelles technologies?

La dépendance aux nouvelles technologies peut nécessiter un traitement.

D’un point de vue psychologique, une addiction de ce type doit être abordée en travaillant sur les causes. Autrement dit, il est inutile de travailler sur les symptômes du trouble si la cause n’est pas traitée.

C’est pourquoi la première étape sera de savoir ce qui a conduit la personne à développer son trouble. Toutefois, cela ne veut pas dire que les symptômes ne doivent pas être traités, car ils sont également importants.

Ainsi, chez l’enfant et l’adolescent, des techniques de modification du comportement peuvent être utilisées. Par exemple, afin de réduire le temps d’exposition à ce type d’appareil. Vous pouvez également utiliser des stratégies qui incluent la négociation avec eux, le système de points, etc. Bien sûr, sans jamais oublier d’aborder la partie émotionnelle du trouble (et ses symptômes).

Techniques spécifiques

Certaines des thérapies les plus efficaces pour ce type de trouble sont, d’une part, la thérapie cognitivo-comportementale et, d’autre part, la thérapie comportementale.

La première cherche à travailler sur les pensées dysfonctionnelles du patient. La seconde utilise, parmi d’autres techniques, l’exposition avec prévention de la réponse (ERP). Grâce à l’ERP, il est prévu que le patient soit capable de résister à l’impulsion de se connecter, tolérant cette anxiété jusqu’à ce qu’il la domine.

Des techniques de relaxation et de respiration peuvent également être utilisées afin de réduire les niveaux d’anxiété souvent ressentis par ces types de patients.

Pharmacothérapie

Au niveau médical, divers médicaments sont utilisés pour traiter l’anxiété (ou les symptômes dépressifs qui causent ou résultent du trouble). Mais la cause sous-jacente qui explique le trouble doit toujours être traitée. Néanmoins, le traitement des symptômes peut également être bénéfique pour aider le patient à reprendre le contrôle de sa vie.

D’un point de vue pharmacologique, les anxiolytiques et les antidépresseurs sont principalement utilisés. Comme toujours, la recherche d’une aide professionnelle sera la première étape vers la progression de ce trouble.

La dépendance aux nouvelles technologies: Un problème courant mais contrôlable

Comme vous avez pu le voir tout au long de l’article, la dépendance à la technologie est complexe et implique plusieurs aspects émotionnels et comportementaux. Si vous ou un de vos proches souffre de cette addiction, il est préférable de consulter un spécialiste de la santé mentale.

  • American Psychiatric Association (APA). (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.). Arlington, VA: American Psychiatric Publishing.
  • Colom, J., Gual, A. y Segura, L. (2004). El abordaje de los problemas de alcohol desde la atención primaria. Fundación Faustino Orbegozo: Bilbao.
  • Escohotado, Antonio (2004): Aprendiendo de las drogas. Usos y abusos, prejuicios y desafíos. Digitalizado por libertad
  • Vocci, F. J.; Acri, J; Elkashef, A. (2005). Medication development for addictive disorders: the state of the science. American Journal of Psychiatry (162): pp. 1431 – 1440.