Migraines pendant l'allaitement: ce que vous devez savoir

On considère que chez la femme, les changements hormonaux influencent l'apparition des migraines et leur degré d'intensité. L'allaitement est un moment privilégié pour l'exacerbation de ce trouble.
Migraines pendant l'allaitement: ce que vous devez savoir

Écrit par Maite Córdova Vena, 08 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 08 septembre, 2021

Pendant la grossesse, certaines femmes peuvent avoir des migraines à plusieurs reprises. Cependant, à l’approche du troisième trimestre, elles ont tendance à devenir de plus en plus douces, car les niveaux d’œstrogènes atteignent une certaine stabilité. Cela signifie que les migraines peuvent survenir plus tard pendant l’allaitement.

Des migraines pendant l’allaitement peuvent apparaître chez certaines femmes. En effet, après l’accouchement, les niveaux d’hormones changent à nouveau radicalement.

Gardons à l’esprit qu’à chaque fois qu’une femme subit une série de changements liés au système reproducteur, le risque de ressentir une gêne augmente. Pour la plupart, ceux-ci ne posent généralement pas de problème de santé grave, mais il est vrai qu’ils sont inconfortables.

De manière générale, les migraines et autres troubles peuvent être interprétés comme un signe que le corps s’adapte aux changements. Examinons davantage ce sujet.

Migraines pendant la période post-partum

Après l’accouchement, les femmes peuvent souffrir de migraines, qu’elles en aient déjà eu (avant ou pendant la grossesse) ou non. La raison est inconnue, mais on soupçonne que l’activité hormonale est un élément important.

Dans la plupart des études portant sur les migraines pendant l’allaitement, il a été observé que l’intensité de la douleur a tendance à être plus importante, en particulier pendant la première semaine du post-partum. Ainsi, si les migraines étaient d’intensité modérée pendant la grossesse, elles peuvent être sévères en période post-partum.

Il est important de préciser que l’allaitement n’est pas la cause des migraines. Il n’est donc pas nécessaire de s’en passer. Au contraire, la pratique aide à réguler les œstrogènes et à réduire progressivement la douleur.

Les femmes en âge de procréer (20-45 ans) sont plus susceptibles de souffrir de migraine à différents stades de leur vie, y compris au moment de l’allaitement.

Une femme qui allaite son bébé.

Utiliser des médicaments contre les migraines pendant l’allaitement

Le Bureau de la santé des femmes (OASH) note que pour la plupart des femmes, ces douleurs s’améliorent ou cessent vers le troisième mois de grossesse. Cependant, si ce n’est pas le cas, il est possible de les traiter.

Les méthodes à domicile (exercices de relaxation, respiration profonde, compresses froides, repos, hydratation) et les médicaments autorisés par le médecin sont recommandés pour le traitement de la migraine pendant l’allaitement. Néanmoins, il faut considérer que certains médicaments traversent le placenta et atteignent également le lait maternel. Il est donc déconseillé de recourir à l’automédication ou aux remèdes maison sans l’autorisation du professionnel.

Médicaments de première intention

Selon une étude publiée dans le magazine Neurology, qui inclut les recommandations du groupe d’étude sur les maux de tête de la Société espagnole de neurologie (GECSEN), le traitement symptomatique de la migraine pendant l’allaitement peut inclure certains médicaments analgésiques simples.

Le paracétamol est considéré comme la molécule la plus sûre pendant la grossesse, ainsi que pendant l’allaitement. Il est donc possible que le médecin autorise sa consommation dans une certaine mesure.

Gardez toujours à l’esprit que, lorsqu’il s’agit de migraine, même si les médicaments visent à soulager, leur prise en excès peut avoir l’effet inverse et aggraver le problème. Chaque personne réagit de manière différente. C’est pourquoi il est si important de toujours suivre les conseils d’un professionnel.

Les autres médicaments de première intention sont les bêta-bloquants. Plus précisément, le propanolol et le métoprolol.

Médicaments de deuxième intention

Compte tenu de l’étude précitée, on sait que le traitement de deuxième intention des migraines pendant l’allaitement sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’ibuprofène est considéré comme le plus sûr, tandis que le reste des AINS doit être utilisé avec une plus grande prudence.

D’autres médicaments que l’on peut inclure dans le traitement des migraines sont la lamotrigine (qui aide également à prévenir les migraines avec aura) et l’amitriptyline. Cependant, il est important de rester vigilant et de surveiller si ces substances causent une somnolence ou des effets anticholinergiques chez le nouveau-né.

Autres options

La chlorpromazine et le métoclopramide intraveineux sont des options sûres pour traiter les migraines pendant l’allaitement. En revanche, de manière spécifique, le diclofénac parentéral ou le sumatriptan sous-cutané pourraient être administrés.

Médicaments contre-indiqués en cas de migraines pendant l’allaitement

Comme pour les autres types de migraine, les opioïdes sont contre-indiqués dans le traitement de la migraine pendant l’allaitement. Entre autres problèmes, car ils aggravent la motilité gastrique et les nausées.

Les autres substances contre-indiquées sont les suivantes:

  • Aténolol.
  • Lithium.
  • Flunarizine.
  • Prégabaline.
  • Venlafaxine.
Un médicament dans une main avec un verre d'eau.

Dois-je consulter en cas de migraines pendant l’allaitement?

Que vous ayez des antécédents familiaux de migraine ou non, il est important que vous informiez votre médecin si vous souffrez de migraines afin qu’il puisse vous orienter vers le traitement le plus approprié. De plus, n’oubliez pas qu’il est essentiel de compter sur les soins personnels comme mesures de prévention et de soulagement.

La migraine n’a pas de remède, mais à n’importe quel stade, elle peut être contrôlée avec une stratégie appropriée. Bien sûr, de bonnes habitudes pendant l’allaitement contribueront à votre confort et à celui de votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Allaitement : Quels sont ses bienfaits? Quelques conseils
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Allaitement : Quels sont ses bienfaits? Quelques conseils

L'allaitement est recommandé par toutes les institutions de santé pendant les six premiers mois du bébé..Voici ses bienfaits et quelques conseils!