Presbytie: tout ce que vous devez savoir

30 mars, 2021
This article has been written and endorsed by el médico Diego Pereira
Sa prévalence est élevée et s'accompagne généralement de diverses difficultés pour une bonne performance dans les activités quotidiennes. Heureusement, il existe plusieurs traitements disponibles pour la presbytie.

La presbytie est une affection courante caractérisée par des difficultés à lire ou à voir les objets à proximité. Elle est le résultat de la détérioration naturelle de certains tissus à l’intérieur des yeux.

Bien que son apparition ne puisse être évitée, certains comportements peuvent être suivis pour retarder l’âge de présentation des symptômes.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur cette condition intéressante, dans cet article nous détaillons ses aspects les plus saillants.

Quelles sont les causes de la presbytie?

La presbytie est liée à des problèmes d'hébergement.

Comme beaucoup d’autres maladies, la presbytie est une conséquence de l’âge. Pour comprendre un peu mieux comment cela se passe, il est conseillé de passer en revue certains aspects de base de l’anatomie et de la physiologie du système visuel.

À l’intérieur du globe oculaire, il y a une structure flexible appelée lentille. Cette dernière est responsable de la mise au point des objets à proximité, comme cela se produit lors de la lecture des petits caractères d’un livre. Le processus par lequel la lentille fléchit et se concentre sur les objets s’appelle l’accommodation.

Pour que cela se déroule correctement, l’action du muscle ciliaire est nécessaire. À partir de 40 ans, les fibres musculaires et le cristallin se dégradent progressivement. Cela conduit à des difficultés d’accommodation qui se traduisent par une altération de l’acuité visuelle.

Facteurs de risque

Le risque de presbytie augmente considérablement avec l’âge. Cependant, certaines situations peuvent favoriser son apparition prématurément. Il s’agit des maladies chroniques et de l’utilisation de médicaments ou de produits chimiques.

Selon cet article de recherche (2019), les maladies qui pourraient être liées sont la gastrite, l’anémie et le diabète sucré. La même chose se produit avec certaines habitudes telles que le tabagisme, l’alcoolisme et une exposition prolongée au soleil ou à l’écran des téléphones portables.

Les données de cette étude ont été collectées auprès d’un échantillon considérable (494 participants) mais peu représentatif. Pour cette raison, jusqu’à présent, la relation entre ces facteurs et l’apparition d’une presbytie prématurée n’a pas été prouvée.

Symptômes de la presbytie

La difficulté à voir des objets et à lire de près est la manifestation clinique la plus importante de la presbytie. Cependant, comme cela se produit progressivement, il peut être difficile pour les patients de prendre conscience des symptômes.

Certains «signes» indirects qui pourraient indiquer une presbytie sont:

  • Maux de tête fréquents lors de la lecture d’un livre ou d’un journal.
  • Besoin de rapprocher les objets du visage pour mieux les visualiser.
  • Froncez les sourcils et fermez un peu les yeux pour lire des textes éloignés.
  • Fatigue lors d’une lecture prolongée.

Bien que la présence de ces altérations puisse suggérer le diagnostic de presbytie, il est conseillé de consulter un ophtalmologiste pour confirmer le diagnostic.

En quoi est-elle différente des autres maladies qui affectent l’acuité visuelle?

Il existe d’autres maladies très courantes susceptibles d’affecter progressivement l’acuité visuelle. Celles-ci peuvent devenir confuses et traitées comme si elles étaient de la presbytie alors qu’en réalité elles nécessitent d’une approche différente.

Parmi ces maladies, figurent les problèmes de réfraction. Ce terme fait référence à un phénomène physique qui se produit dans le globe oculaire et qui permet la projection adéquate d’images sur la rétine. Ces maladies sont les suivantes:

  • Myopie: difficulté à voir les objets éloignés.
  • Hypermétropie: vision trouble de près.
  • Astigmatisme : les problèmes de vision incluent à la fois des objets proches et éloignés.

Ces trois conditions peuvent s’accompagner d’une double vision (diplopie). En effet, ce dernier symptôme est également caractéristique des problèmes neurologiques tels que la paralysie de certains nerfs crâniens.

Diagnostic de la presbytie

L’ophtalmologiste s’appuie sur les résultats cliniques pour poser un diagnostic présomptif de la maladie. Il procédera ensuite à un examen de la vue de base pour déterminer la présence de presbytie et d’autres problèmes de réfraction.

Cela peut inclure l’utilisation de cartes spéciales pour déterminer l’acuité visuelle (comme la carte de Snellen) et de certains équipements tels qu’un phoroptère.

Traitement

La presbytie doit être traitée par un ophtalmologiste.

Il existe plusieurs modalités thérapeutiques pour cette condition, bien qu’elles ne résolvent pas toutes complètement le tableau clinique.

Malgré le fait que certaines interventions soient effectuées, avec l’âge, les symptômes pourraient réapparaître. Pour cette raison, des évaluations de routine avec un ophtalmologiste sont recommandées.

Intervention non chirurgicale

Le port de lunettes ou de lentilles est l’option la plus courante pour traiter la presbytie. Elles ont l’avantage d’être peu coûteuses, réversibles et généralement confortables. Cependant, certaines personnes ont tendance à les rejeter en raison de problèmes esthétiques ou d’inconfort liés à leur entretien.

Il existe un grand nombre de modèles disponibles, bien que tous ne soient pas efficaces pour chaque patient. Le choix de la lentille idéale dépend de la détérioration de l’acuité visuelle, ce qui peut être déterminé par un ophtalmologiste.

Il existe plusieurs types de verres, tels que les verres bifocaux ou trifocaux. Votre choix dépend également de l’existence ou non de maladies associées, telles que l’une des erreurs de réfraction susmentionnées.

Traitement chirurgical

Les interventions chirurgicales les plus utilisées pour le traitement de la presbytie sont les chirurgies réfractives. Il en existe plusieurs types, en fonction des caractéristiques particulières de chaque patient. L’une d’elles est la kératoplastie conductrice, dans laquelle l’anatomie de la cornée est modifiée pour améliorer la vision de près.

Il existe également des procédures qui utilisent un laser pour obtenir des résultats optimaux, comme le kératomileusis in situ assistée par laser (LASIK) et la kératectomie sous-épithéliale assistée par laser (LASEK).

Comment prévenir la presbytie?

L’affaiblissement du cristallin et du muscle ciliaire est inévitable avec l’âge. Cependant, il est possible de retarder l’apparition des symptômes de la presbytie. Pour cela, il est important de contrôler les maladies chroniques que nous avons évoquées précédemment, en particulier le diabète sucré.

Il existe également des recommandations de base pour améliorer la santé oculaire, comme la lecture avec un bon éclairage et le port de lunettes de protection lors d’activités professionnelles à haut risque.

Prendre soin de la santé de manière globale

Aller tôt chez l’ophtalmologiste est un bon moyen de faire face à la presbytie. La fréquence des visites dépend de l’âge, bien qu’il soit généralement conseillé d’y aller tous les 2 à 4 ans à partir de 40 ans, selon une publication de la clinique Mayo.

Les recommandations susmentionnées peuvent s’étendre à divers aspects de la santé. Une alimentation équilibrée, faire de l’exercice régulièrement et éviter les facteurs de risque cardiovasculaire sont des piliers fondamentaux pour maintenir une santé visuelle adéquate.