Quels sont les principaux types d'ADN?

Il existe de nombreux types d'ADN. Voici leurs distinctions selon leur structure et leurs fonctions.
Quels sont les principaux types d'ADN?

Écrit par Josberth Johan Benitez Colmenares, 14 septembre, 2021

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

Parler des types d’ADN n’est pas une tâche facile. D’une manière générale, les caractéristiques des molécules sont les mêmes. Mais si nous sommes plus attentifs, nous découvrons certaines fonctionnalités ou particularités qui méritent notre attention. Considérez l’ADN comme un manuel d’instructions qui permet aux cellules d’accomplir toutes leurs fonctions. Il se trouve dans presque toutes les cellules, des êtres humains aux bactéries.

Comme le souligne Nature Education, l’ADN est composé de nucléotides. Chaque type contient une molécule connue sous le nom de base azotée. Quatre d’entre elles ont été identifiées au total: l’adénine, la thymine, la guanine et la cytosine. Elles sont souvent abrégées avec des initiales, c’est-à-dire A, T, G et C. Voyons un résumé des types d’ADN les plus importants en fonction de leurs caractéristiques.

Types d’ADN selon sa structure

Un chercheur en laboratoire qui étudie l'ADN.

La première division que l’on peut faire de l’acide désoxyribonucléique fait référence à sa structure primaire. Les deux types possibles sur la base de ces considérations sont les suivants.

ADN simple brin

Dans ce cas, la molécule n’est pas constituée de deux brins entrelacés de conception hélicoïdale, mais d’un seul. Pour cette raison, il n’y a pas de paires de bases, mais une séquence linéaire d’ADN. Elle est présente dans les virus, appelés virus à ADN.

Selon les chercheurs, les virus de ce type infectent principalement les bactéries et les archées. Certains sont capables d’infecter les êtres humains et les animaux, mais ne sont pas associés à des maladies majeures. Les plus connus sont tous les virus de la famille des Parvoviridae.

Beaucoup d’entre eux présentent une séquence en forme de cercle plutôt que linéaire. Certains développent cette conception au cours du processus de réplication.

ADN double brin

C’est le type le plus familier car il se compose de deux chaînes en forme d’hélice reliées entre elles par des liaisons hydrogène, comme nous le rappelle le National Human Genome Research Institute.

Les chercheurs soulignent que la conception facilite la correction des erreurs, l’élimination des dommages à la structure de l’ADN et bien sûr sa réplication. D’une manière générale, l’ADN double brin est plus stable et complexe que l’ADN simple brin.

Même ainsi, de nombreux virus manifestent ce type d’ADN. Il a été découvert le 25 avril 1953 par les scientifiques James Watson et Francis Crick.

Types d’ADN selon sa structure secondaire

La division la plus importante des types d’ADN a lieu si l’on tient compte de sa structure secondaire. En termes simples, la différenciation consiste en la conformation ou le repliement des paires de bases de la molécule. C’est-à-dire l’angle et la forme externe (bien que ce soit en fait plus complexe que cela). Quelles sont les divisions observées par les scientifiques?

ADN B

C’est la plus commune de toutes et se distingue par ses fortes concentrations d’humidité (environ 90 %). Elle accepte jusqu’à douze molécules d’eau dans chacune de ses rainures. Ce type d’ADN est souvent utilisé dans les manuels pour représenter des chaînes de molécules.

Son sens de rotation est à droite et il peut atteindre un angle de rotation allant jusqu’à 36°. Sa conception est très stable, en partie en raison de l’empilement des bases azotées et de la disposition des liaisons hydrogène dans leurs paires de bases.

ADN Z

C’est le moins commun des trois types d’ADN, car il ne se produit que dans des conditions spécifiques. Il se caractérise par une structure longue, étroite et inégale, avec un motif en zigzag (d’où son initiale). Il a environ douze paires de bases pour chaque tour et est le seul qui tourne vers la gauche. Son angle de rotation est de -30°.

ADN A

Dans ce cas, les hélices de la structure ont un faible indice d’hydratation. Celui-ci, en général, se situe autour de 70 %. Il n’est obtenu que sur des échantillons de laboratoire, avec des conditions d’humidité relativement faibles. Il se caractérise par une forme large et courte, avec un sens de rotation vers la droite.

Entre ses fissures, la chaîne n’accepte que cinq molécules d’eau, d’où sa faible teneur en humidité. On le trouve le plus souvent dans le processus de transcription de l’ADN en ARN. Son angle de torsion, en moyenne, est de 32°.

Types d’ADN selon leur fonctionnalité

Si l’on considère la fonction de l’ADN, on peut distinguer deux types: codant et non codant. Gardez à l’esprit qu’il s’agit de la même chaîne et qu’elle partage les caractéristiques précédentes. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de codage séparé, de type B ou d’ADN double brin. Il s’agit d’un ADN unique, seulement avec des caractéristiques différenciantes. Cela est essentiel à savoir.

ADN de codage

Un type d'ADN.

Seulement 1% du brin d’ADN fournit des informations génétiques pour coder les protéines. Les protéines sont créées à partir d’informations contenues dans l’ADN qui servent de “recette” pour regrouper les acides aminés. En ce sens, seulement 1% de l’ADN permet de coder ces instructions.

ADN non codant

99% de l’ADN est non-codant. Autrement dit, il ne fournit pas d’informations utiles pour la conception de protéines. Bien sûr, cela ne veut pas dire que cette section n’a aucune fonction. Comme le rappelle le National Human Research Institute, son travail est de réguler l’activation des gènes et de régir les commandes de regroupement de l’ADN sur les chromosomes, entre autres.

Pendant de nombreuses années, ce type d’ADN a été considéré comme indésirable. Aujourd’hui, s’il est vrai que nombre de ses fonctions sont ignorées, on sait qu’il joue un rôle important dans la chaîne.

Comme vous l’avez déjà deviné, l’ADN humain est de type B double brin. Il dispose, à son tour, de parties codantes et non codantes. Le mécanisme et les caractéristiques qui distinguent chaque type sont plus techniques que ce que nous venons de décrire. Mais ils montrent l’énorme complexité derrière une chaîne de molécules. La vie elle-même n’est possible que grâce à ces actions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment établit-on un test de paternité?
Muy SaludLisez-le dans Muy Salud
Comment établit-on un test de paternité?

Le test de paternité est une étude réalisée pour connaître les parents biologiques d'un être humain..Comment est-il établi? Quelle est la fiabilité...



  • Malathi, V. G., & Devi, P. R. ssDNA viruses: key players in global virome. Virusdisease. 2019; 30(1): 3-12.
  • Strauss, B. S. Why is DNA double stranded? The discovery of DNA excision repair mechanisms. Genetics. 2018; 209(2): 357-366.